De l'intérêt au-delà de Weise?

Dale Weise pourrait changer d'adresse d'ici la date... (AP, David Zalubowski)

Agrandir

Dale Weise pourrait changer d'adresse d'ici la date limite des transactions.

AP, David Zalubowski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Mckenzie
Mckenzie

Ceci est ma nouvelle section »

La Presse

(Montréal) À la date limite des transactions, ce sont traditionnellement des joueurs de location - des joueurs en dernière année de contrat - qui changent d'adresse. Déjà que le Canadien n'en avait pas des tonnes, la perte de Tom Gilbert diminue encore davantage ce qu'il pouvait espérer sauver de cette saison désastreuse.

On doit s'attendre à ce que Dale Weise change d'adresse, et qui sait si quelqu'un n'offrira pas une bouchée de pain à Marc Bergevin pour les services de Tomas Fleischmann.

Mais si, au-delà de cette maigre pitance, le Tricolore voulait procéder à des transactions, il chercherait à échanger des joueurs qui sont encore sous contrat pour une ou plusieurs saisons. Les noms d'Andrei Markov, Lars Eller et Alexei Emelin viennent immédiatement à l'esprit. Celui de David Desharnais s'y ajouterait aussi s'il n'était pas sur la liste des blessés.

Compte tenu du fait que le plafond salarial risque de ne pas augmenter de façon importante la saison prochaine, les équipes n'auraient-elles pas avantage à acquérir des joueurs sous contrat, de manière à ajouter de la stabilité à leur formation, ce qui diminuerait leurs incertitudes salariales?

«C'est un bon argument, mais il faut qu'une équipe aime vraiment le joueur», répond Stan Bowman, le directeur général des Blackhawks de Chicago, qui était de passage au Centre Bell, lundi. «Les équipes qui veulent échanger des joueurs à qui il reste des années de contrat peuvent inciter les autres à se demander si quelque chose ne va pas avec ce joueur-là. Les échanges avec des joueurs sous contrat sont rares parce que si ça ne fonctionne pas, on ne veut pas rester pris avec.»

Bergevin est conscient que c'est entre autres en libérant de l'argent sous le plafond salarial qu'il arrivera à améliorer sa formation l'an prochain. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire.

Emelin veut rester

Prenons le cas d'Alexei Emelin. À la signature de son plus récent contrat, on lui a consenti une clause de non-échange complète pour les deux premières années de l'entente. Lors des deux dernières, il devra soumettre une liste de 10 villes où il ne voudra pas être échangé. «J'ai une clause de non-échange cette saison, je reste ici», a averti Emelin en ajoutant que, de toute façon, Bergevin ne l'avait jamais sondé pour qu'il la retire.

Le contrat d'Andrei Markov, lui, ne sera valide que pour une autre saison; mais à 5,75 millions $ pour un joueur en déclin, on s'attend à ce que le marché soit très limité. «L'effondrement épique [du Canadien], je n'ai jamais rien vu de tel», a commenté l'ancien du CH Sergei Berezin, qui représente aujourd'hui Markov. 

«Je sais qu'Andrei a connu ses difficultés pendant quelque temps, mais il est venu chez moi durant la pause du Match des étoiles, il s'est entraîné et nous avons parlé, et je trouve qu'il joue bien depuis le début du mois de février.»

Selon Berezin, Markov a encore beaucoup de hockey dans le corps et il vaut encore son prix. Or, son client détient lui aussi une forme de clause de non-échange. «Il y a certaines équipes où il serait disposé à être échangé, le Canadien sait lesquelles, mais il veut finir sa carrière à Montréal. C'est là qu'il veut remporter la Coupe Stanley.»

Le réseau Sportsnet soutenait lundi que Lars Eller était de nouveau sur le marché des transactions. Le Danois a certes tous les atouts pour être un bon joueur complémentaire à une formation. Mais avec deux autres saisons à son contrat, une équipe peut-elle voir en lui un éventuel membre de son noyau dur?

Les joueurs de réelle valeur chez le Canadien ont pour nom Galchenyuk, Gallagher, Pacioretty, et bien sûr Price et Subban. Ce sont eux qui peuvent attirer les autres équipes. Mais ce sont eux qui seront responsables de la relance de l'équipe la saison prochaine...

Beaucoup de temps de glace pour les jeunes

Après avoir répété au cours des dernières semaines qu'ils croyaient toujours en leurs chances de participer aux séries, les joueurs du Canadien ont en quelque sorte rendu les armes. «Nous n'avons plus de chances de faire les séries cette année et c'est dur pour tout le monde», a confié Alexei Emelin.

Il reste 22 matchs au Tricolore et l'entraîneur-chef Michel Therrien doit aider à donner une valeur au reste du calendrier. «Premièrement, on donne des opportunités à de jeunes joueurs de démontrer ce qu'ils sont capables de faire, a-t-il dit. Ça nous permet en même temps de faire leur évaluation. Pour nous, c'est de s'assurer qu'on joue avec enthousiasme et passion et qu'on reste impliqués dans le match.»

Avec six joueurs sur la liste des blessés et un septième (Nathan Beaulieu) dont le statut demeure incertain, l'équipe est plus décimée qu'elle ne l'a jamais été cette saison. C'est pour cette raison que Therrien a décrit sa formation comme «une jeune équipe». Changement de langage, certes, mais néanmoins véridique. À l'ouverture de la saison, la moyenne d'âge du Tricolore était de 27,7 ans, ce qui le plaçait dans le milieu du peloton à l'échelle de la ligue. Or, la formation qui affrontera les Capitals de Washington mercredi soir aura un âge moyen de 26,6 ans, ce qui la place désormais au huitième rang des équipes les plus jeunes.

L'«énorme défi» de Bartley

Au-delà de l'âge, il y a l'expérience. On le constate entre autres à la ligne bleue, où trois joueurs ayant porté les couleurs des IceCaps de St. John's cette saison - Greg Pateryn, Mark Barberio et Victor Bartley - seront en uniforme face aux puissants Capitals de Washington.

«C'est un énorme défi que d'affronter les meilleurs, particulièrement une équipe qui a autant de profondeur», a soutenu Bartley, qui fera ses débuts dans l'uniforme tricolore. «Ça va être tout un test pour nous, mais on a hâte.»

Bartley et consorts risquent d'en avoir plein les bras puisque les Capitals affichent à la fois l'attaque la plus productive de la ligue, l'attaque à cinq la plus efficace et la deuxième défense du circuit. Pas étonnant qu'ils aient établi un record de la ligue en remportant 44 victoires à leurs 58 premières rencontres!

Ni Jeff Petry ni Nathan Beaulieu n'ont fait le voyage à Washington. Le premier n'est pas suffisamment rétabli de sa blessure au bas du corps et ratera un septième match de suite. Le second, lui, doit passer des examens afin d'évaluer l'ampleur des dommages à sa jambe droite à la suite d'un violent contact contre le poteau du filet de Pekka Rinne, lundi.

Même si Beaulieu a été en mesure de terminer la rencontre, la direction doit espérer que son état ne se compliquera pas davantage. La perte de Tom Gilbert a déjà été un coup assez dur à encaisser comme ça!

«C'est la même blessure au genou qu'il avait subie au Minnesota qui est revenue», a expliqué Therrien à propos de Gilbert dont la saison est terminée. «Avec de la rééducation, il a ensuite été en mesure de revenir au jeu. Il se sentait bien, mais il s'est fait mal de nouveau [contre les Flyers de Philadelphie]...»

Trois ans de plus pour Byron à Montréal

Paul Byron... (Photo Bernard Brault, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Paul Byron

Photo Bernard Brault, La Presse

Le Canadien a accordé, mardi, une prolongation de contrat de trois ans au petit attaquant Paul Byron. Le patineur de 26 ans a disputé 40 matchs avec le Canadien cette saison, amassant huit buts et trois aides. Byron a été acquis des Flames de Calgary par le ballotage au mois d'octobre. L'attaquant de 5'8'' et 158 livres mène la formation montréalaise au chapitre des buts en désavantage numérique avec quatre. Depuis ses débuts dans la LNH avec les Sabres de Buffalo en 2010-2011, Byron a récolté 59 points en 178 matchs avec Buffalo, Calgary et Montréal.  Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer