Ben Scrivens redevient humain

Le gardien Ben Scrivens a été chassé du... (AP, Gary Wiepert)

Agrandir

Le gardien Ben Scrivens a été chassé du match en début de deuxième période après avoir accordé trois buts sur huit tirs, lors de défaite du Canadien 6-4 contre les Sabres de Buffalo.

AP, Gary Wiepert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Buffalo) Au terme d'une soirée un peu folle, les Sabres ont arrêté à trois la séquence de victoires du Canadien en l'emportant 6-4.

La séquence victorieuse du Tricolore coïncidait avec les premiers bons moments de Ben Scrivens depuis son arrivée à Montréal. Or, l'homme masqué est vite redevenu humain, au point qu'il a été remplacé par Mike Condon au début de la deuxième période, après le troisième filet des Sabres sur leur huitième tir.

«Ça a été une soirée difficile pour les gardiens», a reconnu Michel Therrien. «On n'a pas accordé beaucoup de chances de marquer, et chaque fois qu'ils en avaient une, la rondelle se retrouvait au fond du filet. Je crois qu'ils ont marqué sur leurs quatre premières chances.

«Tu joues du hockey de rattrapage et ça devient difficile, a ajouté l'entraîneur-chef. Quand tu marques quatre buts sur la route, que t'accordes seulement 22 lancers, en principe, tu dois remporter ce genre de match.»

Le message envoyé aux gardiens est sans appel. Mais on peut comprendre la frustration de Therrien. Après une traversée du désert, son attaque renaît enfin de ses cendres, avec 15 buts dans les quatre derniers matchs. Idem pour l'avantage numérique, qui affiche un taux de succès de 29 % dans les huit dernières rencontres. Un feu est éteint, un autre se rallume aussitôt.

La soirée avait pourtant bien commencé pour le CH. Sven Andrighetto a ouvert la marque dès la quatrième minute, sur un puissant tir sur réception. Mais le vétéran David Legwand, qu'on ne confond tout de même plus avec Pavel Bure, a profité de la couverture laxiste du CH, en particulier de Tomas Fleischmann, pour se retrouver complètement seul devant Scrivens et créer l'égalité.

Un autre vétéran allait commettre une erreur impardonnable avant la fin de la période. Andrei Markov a tenté une sortie de zone plutôt molle, et Ryan O'Reilly a intercepté la rondelle. Un tic-tac-toe plus tard, c'était 2-1 Sabres, sur un but d'Evander Kane, avec 18 secondes à écouler avant le premier entracte...

Ce n'était finalement qu'un prélude de ce qu'on allait voir en deuxième période, au cours de laquelle il s'est marqué six buts! Marcus Foligno, deux fois, et Josh Gorges ont touché la cible pour les Sabres. Le deuxième but de Foligno a été marqué sur un tir de pénalité, après qu'Alex Galchenyuk a eu bêtement perdu la rondelle.

Galchenyuk, qui fêtait ses 22 ans vendredi, s'est toutefois fait pardonner en inscrivant deux buts en avantage numérique, chaque fois de la même façon : un tir sur réception en provenance du côté droit. Il a peut-être disputé son meilleur match de la saison. Andrighetto a également récolté son deuxième but du match lors de cette période.

Subban expulsé

Le Canadien, qui a dominé 30-22 au chapitre des tirs, a exercé une pression constante en zone adverse en troisième période. On a peut-être relevé seulement sept tirs, mais il faut y ajouter les poteaux touchés par Tomas Plekanec, Max Pacioretty et Mark Barberio. Kane a marqué dans un filet désert pour confirmer la victoire des Sabres, qui ont mis fin à une séquence de quatre défaites.

Après le match, P.K. Subban n'en avait que pour le juge de ligne qu'il blâmait pour le but marqué par Kane dans un filet désert. La rondelle a touché le patin de l'homme rayé en zone neutre, et a permis aux Sabres de la récupérer et de marquer.

Sur la glace, Subban était enragé au point où les arbitres ont dû l'expulser. Et il n'avait pas dérougi après le match. Un collègue a mentionné que l'officiel aurait mérité une passe. «Je dirais que oui!» a lancé Subban. «Mais je ne veux pas en faire une blague. Notre saison est en jeu et on tente de gagner des matchs.»

«Les arbitres sont sur la glace, ils font partie du jeu», a simplement dit Therrien.

Therrien croit au retour de Price

Si des gens ont baissé les bras quant à la possibilité d'un retour de Carey Price cette saison, Michel Therrien jure qu'il n'en fait pas partie. Vendredi à Buffalo, il a livré un fort plaidoyer pour affirmer qu'il croyait encore en un retour de son gardien étoile d'ici la fin du calendrier. L'entraîneur-chef réagissait à un texte de La Presse, qui citait une source au fait du dossier affirmant que «les gens du Canadien ne croient pas qu'il va revenir pour la saison». «Il y a beaucoup de spéculations qui vont s'écrire, se dire. Mais si vous voyiez le travail, les heures, les efforts que Price fait pour revenir au jeu, ce n'est pas pour avoir une shape de plage cet été. Il veut revenir. Il travaille très fort», a affirmé Therrien.

Dans le vestiaire des Sabres, Josh Gorges est convaincu que Price vit des moments très difficiles. «Il est probablement plus frustré que n'importe qui. Je le connais très bien, c'est un compétiteur, il veut faire la différence tous les soirs, il veut faire son bout pour l'équipe», a expliqué l'ancien du Canadien, un très bon ami de Price. «Je ne lui ai pas parlé de sa blessure, il n'a pas besoin que d'autres gens lui en parlent. Mais c'est probablement difficile pour lui.»  La Presse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer