Exclusif

Une croix sur Price?

Carey Price à l'entraînement jeudi. Le gardien tente... (La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

Carey Price à l'entraînement jeudi. Le gardien tente péniblement un retour depuis maintenant un mois, mais sa condition ne lui permet pas d'enfiler son équipement et de passer à la prochaine étape.

La Presse, Martin Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Les possibilités d'un retour au jeu pour Carey Price cette saison sont si minces qu'on n'y croit même plus dans l'entourage du club.

Selon des informations obtenues par La Presse, le Canadien n'espère plus un retour de son gardien-vedette pour la saison régulière, lui qui demeure à l'écart du jeu depuis le mois de novembre en raison d'une blessure au genou droit, blessure que la direction refuse toujours de confirmer.

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre, le gagnant du trophée Vézina pourrait, dans un scénario fort optimiste, viser un retour au jeu en fin de saison, voire à temps pour les séries. À condition, bien sûr, que le Canadien soit du tableau éliminatoire en avril.

Toujours selon nos informations, Price est aux prises avec une blessure ligamentaire au genou droit, plus précisément au ligament latéral interne. Dans l'immédiat, la seule bonne nouvelle le concernant, c'est que la possibilité d'une opération a été écartée, pour le moment du moins.

Price tente péniblement un retour depuis maintenant un mois, lui qui a repris l'entraînement en solitaire le 11 janvier. Mais sa condition ne lui permet pas d'enfiler son équipement de gardien de but et de passer à la prochaine étape. Et il demeure aussi incapable de passer à des exercices et des déplacements plus exigeants dans son programme de remise en forme.

«Les gens du Canadien ne croient pas qu'il va revenir pour la saison régulière», a confié une source bien au fait du dossier. «On se demande si ça vaut la peine de le pousser à un retour, mais on ne peut pas le dire publiquement; on veut entretenir l'espoir, même s'il est mince. On ne veut pas que les partisans abandonnent. Il y a un aspect marketing à cette situation.»

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre, Price aurait déjà confié à des proches qu'il entend, à tout le moins, être en mesure de représenter le Canada lors du prochain tournoi de la Coupe du monde de hockey, qui s'ouvrira le 17 septembre à Toronto. En attendant, le futur immédiat du numéro 31 demeure, au mieux, nébuleux.

Un 41e match sans lui

Rappelons que le dg Marc Bergevin, à sa dernière sortie publique devant les membres des médias, le 21 janvier, avait laissé entendre que Price allait devoir s'absenter pour une période allant de trois à quatre semaines. Plus tôt en saison, cette fois à la fin novembre, la direction avait évoqué une absence minimale de six semaines.

Price, 28 ans, avait dû quitter le match du 25 novembre contre les Rangers, à New York, en raison de douleurs vives au genou droit après deux périodes de jeu. Il avait été blessé auparavant lors d'une visite chez les Oilers à Edmonton, le 29 octobre.

Vendredi à Buffalo, le Canadien devra se débrouiller sans Price pour une 41e fois cette saison. Sans lui, l'équipe n'a pu faire mieux que 10 victoires en 32 rencontres depuis le 25 novembre.

Jeff Petry... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Jeff Petry

Archives La Presse

Petry rattrapé par sa vieille blessure

La fameuse blessure au bas du corps que traîne Jeff Petry depuis des semaines a finalement eu raison de lui. Le nom du défenseur de 28 ans a été ajouté à la liste des blessés.

Jeudi, Michel Therrien s'est appliqué à rester vague en commentant le statut de Petry. «Pour le moment, je peux dire qu'il ne jouera pas les prochains matchs», a-t-il d'abord dit. Mais encore? «Combien de temps sera-t-il absent? Qui sait? Il n'y a pas deux athlètes qui réagissent de la même façon aux traitements... Mais personne ne m'a mentionné qu'il aurait besoin d'une opération.»

Si Petry devait s'absenter pour une longue période, ou même être opéré, Marc Bergevin pourrait devoir réviser ses plans. Tom Gilbert, par exemple, serait un candidat logique pour un échange à la date limite des transactions, puisque son contrat vient à échéance à la fin de la campagne. Mais le CH serait-il aussi disposé à s'en départir s'il est privé de Petry à long terme?

En plus de Petry, Nathan Beaulieu a raté l'entraînement de jeudi en raison d'une légère blessure au pied gauche, qui va vraisemblablement le forcer à rater le match de vendredi à Buffalo. Greg Pateryn devrait donc disputer une première rencontre depuis le 9 janvier. «Les jeunes joueurs se doivent de jouer et non de tenter de survivre durant leur présence sur la glace», a mentionné Therrien à propos de Pateryn. «Il fait beaucoup de bonnes choses, mais d'autres défenseurs l'ont devancé. Il a maintenant l'opportunité de jouer, c'est à lui de la saisir.»

La direction a rencontré Pateryn dernièrement et a salué la bonne attitude qu'il a gardée durant une période où il n'a joué que 4 parties sur 30. «Ils comprennent que je suis dans une situation difficile qui est un peu unique. Ils ont pris bonne note de mon attitude et je pense que tout ça va faire de moi un meilleur joueur.»  La Presse

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer