Subban y croit

P.K. Subban... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

P.K. Subban

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Il faut être un optimiste de premier plan pour croire qu'il y aura une fièvre des séries à Montréal ce printemps, mais P.K. Subban fait partie de ce groupe-là.

Le Canadien ne cesse de chuter depuis le 2 décembre, avec une bien mince récolte de seulement trois victoires en temps réglementaire depuis cette date. Mais selon le défenseur vedette du Canadien, les mauvaises habitudes qui plombent le club au Centre Bell et ailleurs vont bientôt se mettre à disparaître.

Subban a d'ailleurs paru un brin contrarié dans le vestiaire du Centre Bell, mardi soir, quand on lui a demandé si lui et son club allaient pouvoir se replacer au retour de la pause du Match des étoiles, lundi prochain. «Est-ce qu'on peut se replacer? Bien sûr qu'on le peut», a répondu le défenseur vedette. Il n'y a aucun doute dans mon esprit. On fait bien certaines choses mais à chaque match, ce sont des petites erreurs psychologiques qui nous coulent.»

Le prochain match du Canadien n'est prévu que pour mardi prochain, contre les Flyers à Philadelphie. Et avec 52 points au compteur, et avec encore 32 matchs à disputer avant la fin du calendrier régulier, le 9 avril, le Canadien ne peut plus se permettre d'afficher un simple dossier de plus ou moins ,500, comme c'est le cas présentement.

En clair, l'équipe au maillot tricolore va avoir besoin de quelques bonnes séries de victoires pour se relancer, un exploit qu'elle n'a pu accomplir une seule fois depuis les 25 et 27 novembre, dates des dernières victoires consécutives dans le camp montréalais. Une sécheresse qui dure depuis deux mois.

Faire le vide

Mais P.K. Subban y croit malgré tout. «Si on efface mes deux erreurs [mardi soir], c'est un match de 2-2 contre les Blue Jackets, et tout peut arriver», a-t-il ajouté. «Je pense que je ne fais pas souvent ce genre d'erreurs, mais ça nous a coûté le match cette fois-ci. C'est nul parce que je vais maintenant devoir penser à ça pendant les cinq prochains jours. Mais je m'en vais à Nashville pour le Match des étoiles, et je vais tenter de faire le vide et de me préparer pour notre prochain match, à Philadelphie.»

Pendant ce temps, Carey Price est toujours incapable de remettre les jambières à Brossard, et Daniel Carr, l'un des meilleurs récemment avec une récolte de 5 buts en 19 matchs, est perdu pour trois mois en raison d'une blessure à un genou. «Mais personne ne va sympathiser avec nous», a répondu Subban. «Nous devrons être prêts à Philadelphie, peu importe qui est dans notre formation à ce moment-là.»

Les joueurs du Canadien vont tenter de profiter de la pause des étoiles pour «faire le vide», comme ils l'ont presque tous dit à l'unisson avant de quitter le Centre Bell mardi soir. Le prochain entraînement n'est prévu que pour lundi prochain, à Philadelphie.

«Il faut y croire», a répété Brendan Gallagher mardi soir. Reste à voir s'ils sont encore nombreux à y croire dans ce vestiaire-là.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer