Bergevin n'a pas jeté l'éponge

«Est-ce que je croyais que nous allions piquer... (La Presse, Ivanoh Demers)

Agrandir

«Est-ce que je croyais que nous allions piquer du nez à ce point? Non. [...] Mais malgré cela, je crois en ce groupe de joueurs. Il faut trouver une façon de gagner sans Carey Price», affirme Marc Bergevin.

La Presse, Ivanoh Demers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Marc Bergevin n'a pas jeté l'éponge sur la saison 2015-2016 du Canadien.

Pendant 20 minutes jeudi matin, le dg du Canadien a rencontré ses joueurs pour leur dire qu'en dépit de la longue spirale de défaites, il croyait toujours en eux et en leurs chances de participer aux séries éliminatoires.

Il serait en effet bien tôt pour fermer les livres. Techniquement, il n'est pas trop tard pour freiner la dégringolade. Mais le Tricolore doit remporter les deux tiers de ses matchs d'ici la fin de la saison s'il veut accéder aux séries. Et pour y arriver, il ne peut même plus attendre le retour de Carey Price, dont il devra se passer encore au moins trois semaines, sinon un mois. La tâche s'annonce ardue.

«Est-ce que je croyais que nous allions piquer du nez à ce point? Non», a reconnu Bergevin en conférence de presse. «Mais tu ne peux pas perdre le meilleur joueur au monde, le joueur par excellence de la ligue l'an dernier, un gars qui évolue à une position clé, et croire que ça ne laissera pas de traces. Ça en laisse. Mais malgré cela, je crois en ce groupe de joueurs. Il faut trouver une façon de gagner sans Carey Price.»

Cela dit, le directeur général n'a pas beaucoup de ressources à sa disposition à l'heure actuelle pour encourager ses joueurs dans cette démarche.

Il a opté pour le statu quo en confirmant les entraîneurs dans leurs postes respectifs d'ici la fin de la saison et en réitérant sa confiance envers le noyau de joueurs. Il a de nouveau souligné la difficulté de mettre la main sur des joueurs de premier plan par voie de transaction et ne veut surtout pas céder à la panique dans l'espoir de relancer l'équipe.

«Je ne suis pas prêt à sacrifier l'avenir du Canadien pour une petite solution à court terme», a-t-il dit. «Échanger un jeune qui aura du succès ailleurs pendant 10 ans, on regretterait ça durant des années. Il faut que je sois responsable aussi.» De plus, il reconnaît à demi-mot qu'aucun jeune dans les filiales n'était prêt pour le moment à créer un véritable impact au sein de son équipe.

Revenus importants en séries

Bref, nous ne sommes qu'en janvier et son équipe, la pire de la ligue depuis le début du mois de décembre, est déjà dans les câbles. En dépit du message positif qu'il se doit d'envoyer à ses joueurs, Bergevin, une fois remonté dans son bureau, commence sûrement à envisager la possibilité réelle que son équipe rate les séries.

La ronde éliminatoire constitue une cible importante pour le propriétaire d'une équipe de hockey. Chez le Canadien, elles permettent d'engranger des revenus de plusieurs millions par match au Centre Bell. Ces revenus revêtent une importance accrue dans le contexte d'un dollar canadien affaibli, compte tenu du fait que les salaires sont payés en devise américaine.

La pression pour participer aux séries pourrait donc être très forte sur Bergevin. Or, le dg a indiqué hier aux médias qu'il avait «l'appui de Geoff Molson à 100 %», même dans l'éventualité où l'équipe ratait les séries.

Bergevin sur...

> Michel Therrien

«C'est moi qui suis responsable de tout ce qui se passe. Les critiques ne devraient pas être dirigées vers l'instructeur, mais vers moi. C'est Marc Bergevin qui donne les joueurs à Michel Therrien. [...] Michel Therrien et ses entraîneurs ne vont nulle part. Ils resteront en poste toute la saison, peu importe les résultats.»

> Andrei Markov

«C'est l'un des joueurs les plus intelligents de la ligue. Ça n'a rien à voir avec son coup de patin. Tous les joueurs ralentissent à un certain âge. Il demeure l'un de nos éléments clés. On veut le ménager, mais ça n'est pas toujours évident de le faire. Ce n'est plus une jeunesse, mais il demeure un joueur très intelligent. Je crois qu'il va rebondir.»

Alex Galchenyuk

«On sait ce qui s'est passé, il s'est mis dans une situation très difficile», a souligné Bergevin au sujet de son jeune attaquant, dont la copine a été arrêtée pour violence conjugale le 10 janvier. «J'ai discuté avec lui de façon franche et honnête et il connaît exactement mes attentes. On a amené des gens comme Martin Lapointe et Rob Ramage pour encadrer nos jeunes. Ils ont des expériences de vie et ils parlent aux joueurs. Nos jeunes ne sont pas à l'abri de choses que, de toute façon, on a probablement fait. Cela dit, mais il y a des choses qu'un jeune ne peut pas se permettre de faire, même à 21 ans. J'espère qu'il a très bien compris et je veux croire qu'il a compris.»

La relève

«En ce moment, on a des jeunes qui poussent, mais ils sont en apprentissage et ça prend du temps. Michael McCarron est un gros bonhomme, mais c'est long les gros bonhommes. Nikita Scherbak a été blessé au camp d'entraînement et vient de revenir. Noah Juulsen est dans les rangs juniors. Carr et Andrighetto nous ont aidés et, tranquillement, ils avancent.»

John Scott

Bergevin s'est fait très mystérieux lorsqu'il a abordé la transaction du défenseur Jarred Tinordi et de Stefan Fournier en retour du dur à cuire John Scott et du défenseur Victor Bartley. «C'était ma décision. Geoff Molson était au courant, mais c'était ma décision. [...] Ça n'a rien à voir avec le match des étoiles. À ce moment-là, je devais faire cette transaction. Je ne peux vous en dire plus, mais si je le pouvais, vous comprendriez pourquoi...»  La Presse et La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer