Au moins, Carey Price patine

Quelques heures après que Carey Price se soit... (La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

Quelques heures après que Carey Price se soit entraîné en solitaire, Brendan Gallagher avait trouvé sa position coutumière devant le filet. C'est son coéquipier Mike Condon qui en a payé le prix.

La Presse, Martin Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Ça ne va pas très bien dans le camp du Canadien ces temps-ci, mais au moins, il y a cette bonne nouvelle : Carey Price a remis les patins.

Le gardien vedette, qui n'a pas joué une seule fois depuis le 25 novembre en raison d'une blessure au genou droit, qui n'est toujours pas confirmée par l'équipe, a patiné en solitaire, lundi et mardi, au complexe d'entraînement de Brossard.

Son retour au jeu n'est pas pour demain, mais dans les circonstances, la seule présence de Price, même en solitaire et en vêtements d'échauffement, peut sans doute servir de source de motivation et de dose d'optimisme à une équipe qui, surtout ces jours-ci, en a bien besoin.

«Tout le monde comprend ce que Carey représente pour cette équipe», a admis l'attaquant Brendan Gallagher. «C'était lui le joueur le plus utile de toute la ligue la saison dernière. Ce n'est pas pour diminuer l'impact du travail accompli par nos autres gardiens Mike Condon et Ben Scrivens, qui ont fait un travail remarquable en son absence. Mais Carey est le meilleur du monde et son absence a un impact énorme.»

Pas de date de retour

Malgré tout, le même problème demeure : personne ne connaît la date de retour de Carey Price, qui, dans le plus optimiste des scénarios, pourrait reprendre le collier au retour de la pause du Match des étoiles.

En attendant, le Canadien doit tenter d'oublier les distractions, et essayer de gagner des matchs avec Condon et Scrivens. «C'est possible de gagner des matchs sans Carey Price», a tenu à rappeler Gallagher. «Son absence actuellement n'explique pas tout. Il faut d'abord s'assurer qu'on sera en bonne position au classement quand il sera de retour.»

Le plus gros défi

C'est d'ailleurs le plus gros défi du Canadien : gagner sans Price, ce que l'équipe n'a pu faire de façon régulière au cours des derniers matchs.

De toutes les statistiques possibles dans ce dossier, celle-ci est de loin la plus douloureuse pour la formation montréalaise : au cours des 20 derniers matchs, tous sans Price, elle n'a remporté que 6 victoires.

Pour bien des observateurs, les résultats de l'équipe sont d'ailleurs simplifiés : avec Price, le Canadien gagne, et sans lui, il est incapable de le faire. Ce qui laisse croire que la seule présence de Price, qui a une fiche de 10-2 cette saison, permettra éventuellement à l'équipe de retrouver son allure et le rythme victorieux du début de la saison.

Mais pour Max Pacioretty, qui n'est pas un adepte de cette pensée magique, ça ne suffit pas de dire que le Canadien aurait une meilleure fiche si son gardien-vedette n'avait pas eu à subir ce congé forcé pour cause de blessure.

«Il n'y a pas de réponse à ça», a lancé le capitaine de la formation montréalaise. «Carey est le meilleur joueur de la ligue et il a gagné tous les trophées la saison dernière. Il nous a permis de voler des matchs. On croit qu'on joue mieux avec lui, mieux qu'on l'a fait la plupart du temps cette saison, et on a mieux joué aussi devant tous nos gardiens cette saison, à part la récente série de défaites. Oui, j'aurais bien aimé voir le genre de résultats qu'on aurait pu obtenir cette saison avec le meilleur gardien au monde, mais les autres ont fait du bon travail en son absence. »

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer