Le Canadien s'incline 3-1

Sidney Crosby et P.K. Subban... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Sidney Crosby et P.K. Subban

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Mike Condon a possiblement livré sa meilleure performance de la saison et P.K. Subban a mis fin à une longue disette de 33 matchs sans faire bouger les cordages, samedi soir. Mais après le revers crève-coeur de 3-1 aux mains des Penguins de Pittsburgh au Centre Bell, les deux joueurs n'avaient pas vraiment envie de parler de leurs exploits individuels. Surtout Subban.

Généralement courtois, Subban a même fait usage de termes que l'on ne pourrait traduire et qui n'auraient pas franchi la censure, laissant clairement entendre qu'il n'avait rien à cirer du fait qu'il avait marqué son premier but depuis le 24 octobre contre les Maple Leafs de Toronto.

Sa réaction a même brièvement attiré l'attention du capitaine Max Pacioretty, qui répondait à des questions d'autres journalistes une dizaine de pieds plus loin, à sa gauche.

«Je ne suis pas un marqueur. Ce n'est pas mon travail de marquer des buts», a ensuite lancé le flamboyant défenseur, qui a créé l'égalité à mi-chemin de la période médiane grâce à un boulet de canon qui n'a donné aucune chance à Marc-André Fleury.

Nommé troisième étoile du match après avoir obtenu quatre tirs et passé un peu plus de 30 minutes sur la patinoire - le plus fort total parmi les deux formations - Subban a laissé sous-entendre que le jeu d'ensemble avait fait défaut.

«Je pense que nous n'avons pas été bons dans nos sorties de zone. Nous avons manqué de soutien entre nous dans notre territoire, et nous ne passions la rondelle vers personne. Nous devons comprendre que nous devons jouer d'une certaine façon pour connaître du succès. Ce soir, nous ne l'avons pas fait de façon constante.»

Condon a bien fait

Le Canadien a connu un lent début de rencontre et si le score est demeuré 0-0 après 20 minutes, c'est parce que Condon s'est interposé avec brio devant les Sidney Crosby, Evgeni Malkin et compagnie.

«On a eu un début un peu difficile, a reconnu Michel Therrien. On les a regardés. Certains de nos joueurs semblaient un peu intimidés par la qualité des Penguins. Mais à partir de la deuxième, on a compétitionné.»

Condon a frustré Crosby tôt dans le match et de nouveau en troisième, pendant une punition à Lars Eller, grâce à un spectaculaire arrêt de la mitaine alors que le score était encore de 2-1.

Malkin et David Perron ont aussi goûté à la médecine du jeune gardien, qui semble avoir repris confiance après un passage à vide à la mi-décembre, comme le reste de ses coéquipiers.

«Ces arrêts n'ont pas vraiment d'importance à moins de récolter les deux points, a fait remarquer Condon. J'imagine qu'il y a des points positifs dans mon rendement aujourd'hui, mais c'est difficile de les savourer quand vous ne gagnez pas le match.»

Deuxième étoile de la rencontre, Condon a bloqué 29 tirs et n'a cédé qu'en deuxième période, d'abord devant Patric Hornqvist pendant un avantage numérique, puis face à Bryan Rust, sur une échappée créée par une mauvaise décision de Greg Pateryn, moins de quatre minutes après le but de Subban.

«On a donné un bon effort et je pense qu'on aurait pu gagner. Mais on a fait une très mauvaise lecture sur le deuxième but et ça s'est avéré la différence ce soir», a analysé Therrien.

Sautant sur une passe molle d'Andrei Markov, Eric Fehr a scellé l'issue du match en marquant dans un filet désert à 19:50 pendant que le Canadien évoluait à six contre quatre à la suite d'une punition à Kristopher Letang dix secondes auparavant.

«Condon a été très bon ce soir. Il nous a tenus dans le match. En fait, les deux gardiens ont été excellents», a ajouté Therrien en parlant de Fleury, qui a fait face à 34 rondelles dont 17 au troisième vingt.

À la suite de ce revers, le Canadien conserve la troisième position de la section Atlantique avec 49 points, le même total que les Red Wings de Detroit, qui comptent deux matchs en banque. Les Red Wings reprendront ces deux rencontres dimanche et lundi, à Anaheim et à Los Angeles.

De leur côté, le Tricolore ne jouera que jeudi face aux champions en titre de la coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago, au Centre Bell.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer