Le Canadien termine l'année avec une défaite

Le Canadien n'a pas été en mesure de... (AP, Lynne Sladky)

Agrandir

Le Canadien n'a pas été en mesure de générer suffisamment d'attaque pour déjouer Roberto Luongo

AP, Lynne Sladky

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SUNRISE

Malgré toute la bonne volonté du nouveau gardien Ben Scrivens, le Canadien a conclu l'année 2015 sur une mauvaise note, mardi, en s'inclinant 3-1 devant les Panthers de la Floride.

Comme ce fut trop souvent le cas lors des dernières semaines, le CH a manqué d'opportunisme en attaque. Ses piliers ont de nouveau joué un rôle effacé, ternissant ainsi la belle tenue de Scrivens.

Aleksander Barkov, avec deux buts et une passe, et Jaromir Jagr l'ont déjoué. Max Pacioretty fut le seul à assurer la riposte.

La rencontre avait une importance particulière pour le Canadien (21-15-3), qui tentait de protéger son premier rang dans la section atlantique. Malheureusement, les hommes de Michel Therrien n'ont pas répondu à l'appel, et les Panthers (21-12-4) l'ont ravi au CH, qui a de surcroît disputé deux matchs de plus qu'eux.

On ne peut toutefois blâmer Scrivens pour cette défaite. Loin d'être rouillé, il a paru très calme devant sa cage et s'est illustré en réalisant plusieurs arrêts de qualité. L'Albertain de 29 ans, dont le départ précédent dans la LNH remontait au 11 avril contre les Canucks de Vancouver, a repoussé un total de 26 tirs.

À l'autre bout de la patinoire, Roberto Luongo, qui a remporté ses six derniers départs, a effectué 27 arrêts pour les Panthers.

Pacioretty, encore lui

Le match avait pourtant bien commencé pour le Canadien.

Moins de 24 heures après avoir donné la victoire au Tricolore en tirs de barrage contre le Lightning de Tampa Bay, le capitaine Max Pacioretty a ouvert la marque en avantage numérique, à 12:39 de la première période.

Barkov a cependant ramené les deux équipes à la case départ en avantage numérique à 16:28 du premier tiers. Jagr, qui domine la colonne des pointeurs du club floridien avec 11 buts et 15 aides en 34 parties, a donné les devants aux siens en y allant d'une belle pièce de jeu individuelle, après 1:16 en période médiane.

Ce filet a semblé ébranler le CH, qui a été dominé pendant une bonne partie de la deuxième période. Therrien a d'ailleurs cru bon d'appeler un temps d'arrêt afin d'apporter certains ajustements dans le dernier tiers de l'engagement. Avant l'entracte, Daniel Carr aurait pu créer l'égalité, mais son tir des poignets s'est écrasé contre la barre transversale.

Barkov a scellé l'issue de la rencontre en déjouant de nouveau Scrivens, à quatre-contre-quatre, à 8:53 du dernier tiers.

Subban jette les gants

Fait inhabituel, P.K. Subban a jeté les gants devant Derek MacKenzie en fin de première période, après que le joueur des Panthers lui eut asséné une mise en échec discutable. Ce combat n'a pas fait de vainqueur, et ressemblait davantage à un match de lutte.

D'autre part, Devante Smith-Pelly, Alexei Emelin et Jarred Tinordi ont de nouveau été laissés de côté.

Le Canadien disputera son prochain match le 1er janvier, à l'occasion de la Classique hivernale, contre les Bruins de Boston.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer