Les Bruins sortent de leur torpeur et battent le CH 3-1

Les Bruins de Boston ont frappé avec la... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Les Bruins de Boston ont frappé avec la vitesse de l'éclair en milieu de troisième période, marquant deux fois en 42 secondes.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien est entré en territoire inconnu, mercredi soir au Centre Bell.

Peu vigoureux jusque-là, les Bruins de Boston ont frappé avec la vitesse de l'éclair en milieu de troisième période, marquant deux fois en 42 secondes, et ils se sont sauvés avec une victoire de 3-1.

C'est la première fois cette saison que les hommes de Michel Therrien subissent trois défaites consécutives, une séquence qu'ils tenteront d'interrompre dès demain soir à Detroit, face aux Red Wings.

«Quand on regarde l'ensemble de ces trois rencontres, contre Washington on ne méritait pas de perdre car on avait joué l'un de nos meilleurs matchs, a rappelé Therrien. Contre la Caroline, c'aurait pu aller d'un côté comme de l'autre et ce soir, on jouait un excellent match.»

Par ailleurs, le Canadien s'est incliné pour la première fois face à ses grands rivaux depuis le 12 mars 2014, après sept victoires affilée.

Fort d'une avance de 1-0, le Canadien contrôlait le jeu depuis le milieu de la deuxième période et profitait d'un avantage numérique lorsque Zdeno Chara a rabattu dans les airs une passe désespérée de P.K. Subban, profondément en zone des Bruins.

Le disque s'est retrouvé sur la palette de Loui Eriksson qui s'est échappé vers Mike Condon, qu'il a battu d'un tir qui est passé entre les jambières du gardien du Tricolore, malgré le beau repli défensif de Jeff Petry.

Puis à 8:35, alors que les joueurs du Canadien semblaient encore secoués par ce qu'il venait de leur arriver, Landon Ferraro a donné les devants aux visiteurs. Après avoir reçu une brillante passe arrière de Ryan Spooner, Ferraro a décoché un vif tir sur réception qui n'a donné aucune chance à Condon.

«Notre jeu de puissance éprouve beaucoup de difficultés dernièrement, a observé Therrien. Malgré qu'ils ont marqué un but chanceux.

«On ne réagit pas toujours de la même manière face à l'adversité, et c'est ce qui a fait la différence ce soir», a renchéri Therrien.

Bergeron donne le coup de grâce

Avec un peu plus de six minutes à écouler au temps réglementaire, Patrice Bergeron a donné le coup de grâce en inscrivant son neuvième de la saison, sur une belle feinte.

Ce but a permis à Bergeron de doubler le légendaire Milt Schmidt au 10e rang dans l'histoire des Bruins avec 576 points.

Cette victoire a aussi permis à Tuukka Rask de mettre fin à une séquence de cinq défaites face au Canadien et de porter sa fiche à vie contre le Tricolore à 4-14-3.

Le gardien finlandais a été solide pendant que ses coéquipiers ne faisaient rien qui vaille, repoussant 32 tirs.

Jeu bizarre

Paul Byron, peut-être le meilleur joueur du Canadien mercredi, a été le seul à le déjouer sur un jeu bizarre au milieu de la première période.

«Il se sent à l'aise dans notre système, et en plus de sa vitesse, il travaille très fort. Et quand tu travailles fort, de bonnes choses arrivent», a loué Therrien.

Quant à Condon, il a fait face à 23 tirs dont neuf au troisième vingt.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer