Les Devils défont le Canadien 3-2

John Moore jubile après avoir déjoué Mike Condon... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

John Moore jubile après avoir déjoué Mike Condon en prolongation pour couronner la remontée des Devils.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Les Devils du New Jersey ont comblé un retard de deux buts en troisième période et ils ont rendu la monnaie de sa pièce au Canadien, samedi, en l'emportant finalement 3-2 au Centre Bell.

Le défenseur John Moore leur a procuré la victoire en prolongation, après 2:31 de jeu à trois contre trois. Les Devils avaient créé l'égalité grâce à Kyle Palmieri à 22 secondes de la fin du temps réglementaire.

La veille, c'était le Tricolore qui avait fait le coup de la remontée de deux buts, avant de soutirer le gain aux tirs de barrage. «C'est décevant», a avoué Michel Therrien. «Quand tu mènes 2-0, tu dois achever la tâche. Nous n'avons pas été capables de le faire.» L'entraîneur-chef s'est dit satisfait de l'effort fourni par ses troupiers, attribuant les deux derniers buts des Devils à de petites erreurs.

Le capitaine Max Pacioretty, qui a amassé au moins un point dans un septième match d'affilée au Centre Bell, a analysé plus sévèrement la défaite, en la qualifiant «d'inacceptable».

Patrik Elias a été l'autre marqueur des Devils. Alex Galchenyuk a réussi les deux buts du Tricolore, étirant à quatre sa série de matchs avec au moins un but. «Alex est très dynamique depuis environ deux semaines», a souligné Therrien. «Il mérite le succès qu'il connaît parce qu'il travaille fort.»

Mike Condon a été confronté à

31 lancers, un de moins que son rival Cory Schneider. Les Devils ont privé le CH de compléter le balayage de sa séquence de cinq rencontres contre les trois équipes de la région new-yorkaise. Le Tricolore avait précédemment vaincu les Islanders, deux fois, et les Rangers.

De la pure chance

Le Canadien pouvait s'estimer chanceux d'être en avance 1-0 après 40 minutes de jeu parce que les Devils ne livraient pas un vilain match, loin de là. Et surtout parce que le but de Galchenyuk à 9:06  été le résultat de la pure chance.

Schneider n'a rien pu faire sur la séquence du filet de Galchenyuk, à 9:06 de la deuxième période. Le lancer frappé de Nathan Beaulieu était destiné à rater la cible jusqu'à ce qu'il bifurque sur un avant-bras de son coéquipier, positionné dans l'enclave. 

En troisième, les Devils ont continué de travailler d'arrache-pied. Mais la pénalité que le vétéran Elias a écopée à la neuvième minute allait s'avérer coûteuse. Neuf secondes après son début, à 8:50, Galchenyuk faisait 2-0 en concrétisant à courte distance le retour du tir de Max Pacioretty.

Les Devils n'allaient pas baisser les bras, et Elias a racheté son geste d'indiscipline en ramenant les siens à un but à 11:01. Il a fait dévier le tir en provenance de la ligne bleue d'Adam Larsson. La rondelle a glissé entre les jambières de Condon. Palmieri a provoqué la prolongation à 19:38, au moment où les Devils avaient retiré Schneider à la faveur d'un sixième joueur.

«Nous avons gagné la mise au jeu dans notre zone, mais nous n'avons pas été alertes afin de la récupérer», a commenté Therrien. «Le tir a été décoché du bord de la bande. Ça arrive.»

Condon s'en voulait de ne pas avoir maîtrisé la rondelle, qui est passée à sa gauche. «J'ai essayé de m'avancer le plus possible afin de couvrir les angles. J'ai tenté de bien repérer la rondelle. C'est un arrêt que j'aurais dû faire pour l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer