Boucher fier de Duclair

Anthony Duclair a les habiletés nécessaires pour connaître... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Anthony Duclair a les habiletés nécessaires pour connaître une belle carrière dans la LNH, selon son ancien entraîneur chez les Remparts, Philippe Boucher.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après 18 matchs avec les Coyotes de l'Arizona, l'ancien attaquant des Remparts Anthony Duclair et son bon copain Max Domi, qui avaient épaté ensemble au Mondial junior 2015, continuent d'étonner la LNH par leurs prouesses offensives. Un succ ès qui ne surprend pas l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher.

Formant un prolifique trio en compagnie de Martin Hanzal, au centre, et de Tobias Rieder, à l'aile droite, Duclair se retrouvait, avant le match de jeudi, au quatrième rang chez les recrues de la LNH avec une récolte de 11 points. Avec ses sept buts, l'ailier gauche de 20 ans se situait également au deuxième rang des buteurs chez les recrues. Le rapide numéro 10 occupait en outre le troisième rang de tous les joueurs de la LNH pour ses six buts inscrits sur la route, en plus de coiffer tous les patineurs du circuit Bettman avec un taux d'efficacité de 29,2 % sur ses tirs au but. Il domine également son équipe avec un différentiel de + 7.

«Anthony, c'est un joueur de talent, rapide, qui a les habiletés nécessaires pour connaître une belle carrière dans la LNH», a reconnu d'entrée de jeu Philippe Boucher, jeudi matin.

Le pilote des Remparts n'a jamais, par le passé, caché son admiration pour les qualités offensives de son ancien attaquant. Il lui est toutefois arrivé de critiquer son attitude, particulièrement au lendemain de son retour au sein de la formation junior, après un court séjour dans la LNH, avec les Rangers de New York, au début de la saison 2014-2015. 

«Le problème d'Anthony, dans le junior, c'était sa constance et son langage corporel. Dans le junior, tu peux être un bon joueur juste avec ton talent. Mais une fois dans la Ligue nationale, quand tu réalises ce que la constance peut t'apporter à ce niveau-là et quand tu as du talent comme lui, tu peux faire ta place rapidement. S'il peut aller chercher cette constance-là, il peut avoir une belle carrière pro», a estimé Boucher.

Ce dernier aura été à même de juger de l'évolution du Montréalais plus tard en soirée, puisqu'il assistait jeudi à la rencontre entre les Coyotes et le Canadien, au Centre Bell. Même s'il y allait d'abord pour voir évoluer ses bons copains Antoine Vermette et David Desharnais, deux joueurs originaires de la Rive-Sud de Québec engagés dans la Fondation Philippe Boucher, et peut-être même pour piquer une jasette à son ancien entraîneur Dave Tippett, il était aussi heureux de pouvoir constater de ses propres yeux les progrès de Duclair.

«J'ai hâte de le voir jouer et de voir où il est rendu. [...] De mon côté, je suis content pour lui. Je suis fier de la manière dont il a progressé au cours des deux dernières années.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer