Desharnais donne la victoire au CH

S'amenant sur le flanc droit, David Desharnais a... (PC, Ryan Remiorz)

Agrandir

S'amenant sur le flanc droit, David Desharnais a tiré sur réception de la passe de P.K. Subban à 3:25 de la courte période de prolongation.

PC, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien a effacé un retard de trois buts, et il a complété la remontée en prolongation afin de renouer avec la victoire, au compte de 4-3, contre les Canucks de Vancouver, lundi soir au Centre Bell.

S'amenant sur le flanc droit, David Desharnais a tiré sur réception de la passe de P.K. Subban à 3:25 de la courte période de surtemps. Tomas Fleishmann a participé au bel échange à trois.

«Ce sont de micros erreurs qui peuvent faire la différence, a relevé Desharnais, auteur d'un troisième but gagnant déjà cette saison. Sur la séquence, les Canucks ont peut-être fait un mauvais changement. Ça va aller d'un côté comme de l'autre pendant toute la saison.»

L'entraîneur Michel Therrien a souligné que Desharnais connaît un très bon début de saison.

Desharnais, le «guerrier»

«David c'est un guerrier. Dès le début du camp d'entraînement, il s'est créé une bonne cohésion entre Fleishmann, Dale Weise et lui. Le trio a de nouveau connu un fort match.»

À son 600e match dans la LNH, Fleishmann avait créé l'égalité à 3:08 de la fin de la troisième période. Lars Eller et Max Pacioretty ont été les autres marqueurs du CH (14-3-2), qui a mis fin à une courte série de deux défaites.

Adam Cracknell, Jared McCann et Daniel Sedin avaient procuré les devants 3-0 aux Canucks (7-6-6).

Mike Condon a fait face à 26 lancers devant le filet tricolore, tandis que Jacob Markstrom a été confronté à 36 tirs.

Le Canadien poursuit son séjour à domicile de quatre rencontres en accueillant les Coyotes de l'Arizona, jeudi.

Faux départ

La soirée s'était ébranlée pour les hôtes comme s'était terminée la dernière, samedi. De façon lamentable...

Le quatrième trio des Canucks a ouvert le score tôt, dès la 96e seconde, profitant du revirement initial du défenseur Jeff Petry qui a entraîné une réaction en chaîne.

Cracknell a habilement enfilé l'aiguille à la droite de Condon, à la suite du tir du défenseur Matt Bartkowski.

Les visiteurs ont doublé leur avance, à 17:54, pendant une double pénalité mineure à Brendan Gallagher. Le combatif ailier a coupé Daniel Sedin au visage de son bâton en tentant de rabattre la rondelle au vol.

Les Canucks ont fait 3-0, encore en supériorité, au début de l'engagement médian, à 3:18, dans l'indifférence la plus totale. La foule n'a pas du tout réagi, et les joueurs des Canucks ont même mis du temps avant de réaliser que le disque était demeuré coincé à l'intérieur du filet.

Condon avait vu le tir de Sedin bifurquer sur lui et se loger entre le cordage et la tige coussinée dans le haut du but.

Eller a sonné le réveil en infériorité numérique, à 8:40. Il a surpris Markstrom à l'aide d'un tir des poignets du côté de la mitaine au terme d'une descente en surnombre.

«Le but d'Eller nous a redonné vie, a affirmé Therrien. Pour moi, c'est encore une victoire marquée au sceau du caractère. C'est rare qu'une équipe comble un retard de trois buts.»

Pacioretty a peu de temps après réchauffé l'atmosphère à 10:53, en concrétisant du revers le retour de lancer de Gallagher.

Semin, de mal en pis

Le Tricolore a par la suite eu l'avantage territorial. Même le trio d'Alex Galchenyuk a été menaçant pendant une bonne séquence, avec Torrey Mitchell comme joueur de centre!

Très peu visible, Alexander Semin est en voie de bousiller la deuxième chance qu'on lui accorde.

Semin n'a rien fait pour améliorer sa cote à sa première présence en troisième période, en écopant d'une pénalité en zone défensive. Cela après un jeu de puissance menaçant de ses coéquipiers.

Heureusement, son indiscipline n'a pas eu de conséquence néfaste, même si elle a redonné du rythme aux Canucks.

Semin n'a plus retouché à la glace. Mitchell l'a remplacé.

«Il a connu une soirée difficile, a avoué Therrien, mais ça n'a rien à voir. J'essayais de trouver des solutions qui nous aideraient à l'emporter.»

Le Canadien a eu de la difficulté à orchestrer des attaques soutenues jusqu'au but de Fleishmann, à 16:52. Le Tchèque a trompé la vigilance de Markstrom grâce à un tir des poignets.

Weise a raté une chance inouïe au moment où s'égrenaient les dernières secondes, tirant par-dessus l'objectif.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer