Victoire écrasante de l'Avalanche contre le Tricolore

Nathan MacKinnon a inscrit deux buts en treize... (La Presse, Robert Skinner)

Agrandir

Nathan MacKinnon a inscrit deux buts en treize secondes en fin de première période aux dépens du gardien du Tricolore, Mike Condon.

La Presse, Robert Skinner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Il aura fallu l'équipe de dernière place dans la section Centrale de l'Association ouest et un autre gardien réserviste pour venir à bout de Mike Condon.

Pendant que Condon connaissait ses premiers moments de défaillance dans la LNH, Reto Berra s'est dressé devant les tirs du Canadien tout au long de la soirée, et plus particulièrement en première période, et l'Avalanche du Colorado a facilement défait le Canadien 6-1 samedi soir au Centre Bell.

Même s'il a dominé 40-24 au chapitre des tirs au but, le Canadien (13-3-2) a subi un premier revers en temps réglementaire depuis le 29 octobre à Edmonton. Quant à l'Avalanche (7-9-1), qui se trouve au coeur d'une série de sept matchs à l'étranger, il a mérité un troisième gain d'affilée, tous loin de Denver.

C'est la première fois, par ailleurs, que le Canadien concédait six buts dans un match depuis le 2 novembre 2014, face aux Flames de Calgary au Centre Bell.

Berra, un Suisse de six pieds quatre pouces et 210 livres, s'est présenté dans le château fort du Tricolore avec la meilleure moyenne de buts alloués - 1,58 - et le meilleur pourcentage d'efficacité - ,948 - dans la Ligue nationale, le tout en seulement six départs, faut-il le préciser.

Après avoir contribué aux victoires de l'Avalanche à Philadelphie et à Boston plus tôt cette semaine, Berra a trouvé le moyen d'améliorer ses statistiques, samedi soir, grâce à plusieurs arrêts-clés. Seul Brendan Gallagher, avec son huitième de la saison, est parvenu à déjouer sa vigilance en deuxième période.

Berra a aussi reçu le soutien du trio de Matt Duchene (1-2), Nathan McKinnon (2-1) et Mikhail Grigorenko (1-2), qui a contribué aux trois buts des visiteurs en première période.

MacKinnon a notamment inscrit ses septième et huitième de la saison dans un intervalle de 13 secondes alors qu'il restait moins de deux minutes à écouler à la période. Ce doublé procurait à l'Avalanche une avance de 3-0 après 20 minutes de jeu.

Duchene, dont le nom a été mêlé à des rumeurs de transactions durant la semaine, connaît une période relativement faste, ayant amassé 12 points dont sept buts à ses sept derniers matchs.

Quant à Condon, qui talonnait Berra au chapitre des statistiques, il n'a pas su être l'égal de son rival. Il a particulièrement mal paru sur le but de Blake Comeau, marqué en désavantage numérique au milieu de la deuxième période et qui portait alors le score 4-1 à 12:55.

Après un mauvais jeu de P.K. Subban en zone de l'Avalanche, Comeau s'est emparé du disque libre et a décoché un tir frappé d'une trentaine de pieds qui est passé entre les jambières de Condon.

Le Canadien ne s'en est jamais vraiment remis, ne dirigeant que huit tirs en troisième pendant que Dustin Tokarski, venu en relève au début de la période, cédait deux fois, devant Duchene et John Mitchell sur 13 tirs.

«J'avais le sentiment que nous pourrions remonter la côte en deuxième, et si j'arrête ce tir, je pense que l'issue du match aurait pu être différente», a déclaré Condon, qui a alloué quatre buts en seulement 11 tirs.

Pendant que Condon s'en voulait pour le but de Comeau, ses coéquipiers sont venus à sa défense, notamment le capitaine Max Pacioretty, l'une des victimes de Berra tôt en première période alors que la marque était encore de 0-0.

«Son arrêt à mes dépens a été important, c'est certain, mais il ne faut pas regarder ce match en se disant qu'un gardien a été meilleur que l'autre. Nous avons complètement laissé Mike à lui-même ce soir», a analysé Pacioretty.

Pas de blâme

L'entraîneur-chef Michel Therrien a lui aussi évité de dénigrer la performance de Condon.

«Je ne veux pas commencer à blâmer qui que ce soit. Mike Condon a été très bon pour nous depuis le début de la saison. Ç'a été plus difficile ce soir, je vous dirais, mais ce sont des choses qui arrivent au courant d'une saison.

«Après deux périodes, nous avions trois fois plus de tirs au but, mais nous perdions par trois buts. C'est ce genre de soirées. Il n'y a rien que l'on puisse faire», a aussi déclaré l'entraîneur-chef du Tricolore.

Contrairement à ses habitudes, le Canadien n'aura pas congé d'entraînement dimanche, puisqu'il se préparera pour son affrontement face aux Canucks de Vancouver, lundi au Cenre Bell.

Le Tricolore tentera alors de savourer une douce revanche contre la formation qui lui avait infligé sa première défaite de la saison, 5-1 le 27 octobre en Colombie-Britannique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer