Carey Price blanchit les Rangers

Price a réalisé 25 arrêts, signant son premier... (La Presse Canadienne, Graham Hugues)

Agrandir

Price a réalisé 25 arrêts, signant son premier jeu blanc de la saison, son 35e dans la LNH.

La Presse Canadienne, Graham Hugues

Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien a signé une première dans son histoire, jeudi, en remportant un cinquième match d'affilée en ouverture de saison. Carey Price a gagné son duel contre Henrik Lundqvist, et le Tricolore a vaincu les Rangers de New York 3-0 au Centre Bell.

Jamais en près d'un siècle le CH n'avait amorcé une saison avec cinq gains. Il avait échoué au cours des trois autres fois où il avait remporté ses quatre premières rencontres.

À son premier match à domicile comme capitaine du Canadien en saison régulière, Max Pacioretty a reçu le flambeau des mains de Guy Carbonneau, dernier capitaine de l'histoire du CH à avoir remporté la Coupe Stanley. «C'est une belle récompense», a affirmé l'Américain de 26 ans.

«Je suis plus heureux de la façon que l'équipe joue», a ajouté Pacioretty. «C'est tellement agréable de voir l'implication des quatre trios et des six défenseurs. Personne n'a la tête grosse dans notre équipe. Si vous jouez bien, vous allez jouer. C'est comme ça depuis le début, et c'est la philosophie que nous devrons avoir pendant toute la saison.»

«Je suis fier de mes joueurs», a lancé à son tour l'entraîneur Michel Therrien. «Ç'a été une belle victoire d'équipe. C'est le fun pour un entraîneur de voir tout le monde contribuer à sa façon.»

Price a réalisé 25 arrêts chemin faisant vers son premier jeu blanc de la saison, son 35e dans la LNH. Il a le numéro des Rangers puisque c'était la septième fois qu'il les blanchissait.

Lundqvist a été formidable devant son filet, avec 29 arrêts. Seuls Tomas Fleischmann, son deuxième filet de la saison et 125e dans la LNH, et Dale Weise l'ont déjoué. Tomas Plekanec a complété dans un filet abandonné. Fleischmann a ajouté une aide tandis que David Desharnais en a récolté deux.

Pour la huitième fois au cours des neuf derniers affrontements entre les deux équipes, un gardien obtenait un blanchissage.

Les ressemblances entre le Canadien et les Rangers sont telles qu'elles pourraient passer pour jumelles. C'était donc tout à fait normal qu'elles fassent jeu égal au cours des 40 premières minutes d'action.

Lundqvist a volé la vedette pendant le premier vingt tandis que Price lui a donné la réplique en deuxième période. Les gardiens ont réalisé 18 arrêts chacun. Lundqvist n'a pu empêcher le Canadien de s'inscrire au score en deuxième.

Le Tchèque Fleischmann a trompé sa vigilance, à 8:46, à l'aide d'un tir du côté rapproché. Sur la séquence, le capitaine des Rangers Ryan McDonagh n'a pas maîtrisé le tir de Desharnais, ce qui a dupé son gardien.

Éblouissant

Price a été tout simplement éblouissant pendant une double supériorité numérique des visiteurs, longue de 1:42, vers la fin du deuxième engagement. Avec les défenseurs russes Andrei Markov et Alexei Emelin au banc des pénalités, Price a frustré deux fois Derek Stepan qui a dégainé sur réception de passes précises.

En exécutant un autre déplacement latéral vif, Price a réservé le même sort à Rick Nash peu de temps après la conclusion de la seconde pénalité. Avant la fin, Lundqvist a frustré Alex Galchenyuk pendant un jeu de puissance des hôtes.

Les nombreuses pénalités appelées n'ont pas trop affecté le rythme. Chacune des équipes a fait chou blanc en cinq occasions.

Comme l'ailier droit Devante Smith-Pelly connaissait une bonne soirée et Alexander Semin une moins bonne, l'entraîneur Michel Therrien a par moments fait jouer Smith-Pelly sur le premier trio, en plus de son utilisation régulière au sein de la quatrième unité.

En troisième, loin de jouer sur les talons, le CH a raté d'excellentes chances d'augmenter son avance. Lundqvist a multiplié les prouesses. Il a stoppé Brian Flynn au terme d'une échappée, gobé de la mitaine un lancer de Desharnais et mystifié Smith-Pelly à courte distance.

Peu occupé à l'autre bout, Price a fait culbuter Chris Kreider derrière son filet, au grand plaisir de la foule. Le gardien s'est offert une douce revanche à l'endroit de celui qui l'a blessé en séries éliminatoires, en 2014.

«Je ne savais pas que c'était lui. Je venais de faire une passe et, en me retournant, je suis tombé face à un joueur», a expliqué Price, en ajoutant à la blague qu'il n'est pas un poids plume.

Weise a finalement décelé une faille dans l'armure du «roi Henrik» en visant entre ses jambières, à 17:55. Plekanec a complété dans un but déserté.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer