De la boxe au Centre Vidéotron le 24 février?

L'identité du ou des boxeurs vedettes qui apparaîtra... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'identité du ou des boxeurs vedettes qui apparaîtra en tête d'affiche pour l'événement de février n'est pas encore connue, assure Michel.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Groupe Yvon Michel cible le vendredi 24 février pour son prochain gala de boxe au Centre Vidéotron. Le premier de quatre prévus dans le grand aréna de Québec en 2017.

L'identité du ou des boxeurs vedettes qui apparaîtra en tête d'affiche pour l'événement de février n'est pas encore connue, assure Michel. «On analyse la situation afin d'amener un gala attrayant, mais il n'y a rien de concret pour l'instant. Si on ne trouve pas, on cherchera alors pour une autre date», a indiqué le promoteur d'expérience, dans un échange de messages avec Le Soleil.

Sans rayer l'idée complètement, Michel dit qu'il serait surprenant d'assister à cette date au combat depuis longtemps annoncé entre ses deux protégés Adonis Stevenson et Eleider Alvarez. Champion du monde des poids mi-lourds du WBC, Stevenson voit son coéquipier d'écurie Alvarez attendre dans le siège d'aspirant obligatoire depuis un an.

Mais Alvarez a rendez-vous avec Norbert Dabrowski le 10 décembre, au Casino de Montréal. Ne lui laisser que 11 semaines entre les deux affrontements ne s'avèrerait pas raisonnable, surtout avant un combat de championnat du monde.

La vedette montante Artur Beterbiev a lui aussi un duel à l'horaire le 23 décembre, à Gatineau. Ce qui laisse peu de possibilités pour un combat d'envergure l'impliquant tout juste deux mois plus tard.

On revient donc à Stevenson, qui a réalisé quatre de ses sept défenses de ceinture à Québec. Il n'a pas boxé depuis le 29 juillet, lors de sa victoire en quatre rounds aux dépens de l'Américain Thomas Williams fils, justement au Centre Vidéotron.

Pascal ou même Bute

Pensons aussi à un retour dans le ring pour Jean Pascal ou même Lucian Bute, qui devrait connaître la durée de sa suspension pour dopage le 1er décembre. Mais Bute ne s'est pas battu depuis le 30 avril. Alors si la suspension est rétroactive à l'entièreté de son inactivité, sujet qui doit faire partie des négociations actuelles, une peine inférieure à 10 mois le rendrait disponible pour remonter entre les câbles fin février.

En sous-carte de cet éventuel gala, on retrouvera assurément les deux boxeurs de Québec, Éric Martel-Bahoéli et Sébastien Bouchard. Si GYM tient effectivement quatre soirées de boxe dans la capitale en 2017, ces deux-là verront beaucoup d'action dans la prochaine année.

Sans oublier Mikaël Zewski, de Trois-Rivières, dont le contrat avec le promoteur américain Top Rank vient à échéance. GYM aimerait bien l'avoir dans ses rangs, celui-là.

Ajoutons que le poids lourd de 35 ans Martel-Bahoéli (11-6-1, 7 K.O.) en est aussi à analyser l'offre d'un combat en Belgique en mai contre Hervé Hubeaux (25-1, 12 K.O.), 24 ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer