Martel-Bahoéli sera de retour à Québec

Le Québécois Éric Martel-Bahoéli (gris) et Avery Gibson... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le Québécois Éric Martel-Bahoéli (gris) et Avery Gibson ont fait match nul sur décision des juges au Centre Vidéotron, le 29 juillet.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il était passé minuit au Centre Vidéotron et Éric Martel-Bahoéli venait de retraiter au vestiaire après son combat, le dernier de la soirée. Heureux de sa performance, mais déçu de la décision des juges, un verdict nul. L'éléphant dans la pièce n'était pas le résultat en soi, plutôt la signification pour la suite de la carrière du poids lourd. «J'espère juste avoir un autre combat. Ça ne peut pas s'arrêter là.»

Il y avait Martel-Bahoéli, ses entraîneurs Maxime Simard et François Duguay, et les quelques jeunes du centre jeunesse que le poids lourd avait insisté pour avoir dans sa garde rapprochée toute la soirée. 

Le clan du boxeur savait qu'il venait de livrer un de ses bons combats des dernières années, mais sentait tout de même le besoin de le rappeler. Rappeler, aussi, que «The Hammer» avait mis toute une ambiance dans l'amphithéâtre, même s'il avait hérité de l'ingrat combat disputé après la joute principale entre Stevenson et Williams. 

Victoire à portée

Les amateurs de Québec, qui s'étaient déplacés en grand nombre vendredi soir pour leur favori, n'avaient pas quitté leurs sièges. Le poids lourd ne les a pas déçus. Sorti fort contre une adversaire à la mâchoire d'acier, Avery Gibson, il a abordé le sixième et dernier round de son affrontement avec l'impression qu'il n'avait qu'à passer à travers les trois prochaines minutes pour être déclaré vainqueur. «J'étais sûr que j'avais fait ce qu'il fallait pour gagner, peut-être que j'aurais pu être un peu plus actif dans les derniers rounds.»

Ses entraineurs pensaient la même chose dans leur coin, mais deux des trois juges l'ont vu autrement. «On ne crie pas au vol ou au scandale, c'est juste décevant», expliquait l'entraineur Simard. 

Question sans réponse

À 34 ans, avec une fiche de 11 victoires et six défaites en carrière, la différence entre un match nul et une victoire n'a pas vraiment d'impact sur le rang du boxeur dans les classements mondiaux. Ce n'était pas ce qui le tracassait après le combat. 

Il aurait aimé signer une victoire devant ses fans, à la maison, mais ce n'était pas ça non plus. Trois juges avaient rendu leur décision, un match nul. Maintenant, le clan Martel-Bahoéli attendait qu'un quatrième tranche réellement l'issue du combat: Yvon Michel. 

Le Groupe Yvon Michel (GYM) ne s'en était pas caché avant le combat entre Martel-Bahoéli et Gibson. En cas de victoire, le boxeur de Québec serait de la prochaine carte au Centre Vidéotron. En cas de défaite, rien de moins sûr. Et une nulle, dans tout ça? C'était la question sans réponse dans le vestiaire du boxeur, au petit matin, samedi. 

La réponse est venue quelques portes plus loin, dans la salle de conférence où le héros de la soirée, Adonis Stevenson, s'adressait aux journalistes. «J'ai été surpris d'apprendre que c'était un match nul. Éric n'a pas à s'inquiéter, il a donné un bon spectacle, c'est certain qu'on va le ramener», a assuré Yvon Michel lorsque questionné au sujet du boxeur local. Martel-Bahoéli venait de gagner son combat. Il ne l'apprendrait qu'un peu plus tard, ayant quitté le Centre Vidéotron pour célébrer avec ses nombreux amis et partisans.

Par étapes pour Bouchard

Sébastien Bouchard (blanc) durant son combat contre Alejandro... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 3.0

Agrandir

Sébastien Bouchard (blanc) durant son combat contre Alejandro Herrera

Le Soleil, Caroline Grégoire

Le Centre Vidéotron étant destiné à devenir l'antre de la boxe au Québec dans les prochaines années, le super mi-moyen local Sébastien Bouchard est un atout dans la manche du Groupe Yvon Michel (GYM).

Même si le boxeur de Baie-Saint-Paul a déclassé son adversaire, le mexicain Alejandro Herrera, vendredi soir, GYM n'a pas l'intention de brûler les étapes. «Sébastien a encore besoin d'expérience. Il n'est pas encore à temps plein dans la boxe», a souligné Yvon Michel, samedi, au sujet de son protégé.

Le promoteur dit toutefois sentir une amélioration chez Bouchard depuis qu'il obtient des combats plus régulièrement. «C'est un projet à long terme avec lui. On va monter graduellement la qualité de ses adversaires», a conclu Michel, qui dit se donner entre 18 mois et deux ans avant de chercher des combats de classement ou de championnat pour le boxeur du club de boxe Empire.

Séduction réussie pour Stevenson

Adonis Stevenson et Eleider Alvarez n'avaient pas été placés sur le même gala par hasard, vendredi soir. À moins que l'affrontement prévu entre André Ward et Sergei Kovalev avorte, «Superman» sera de retour au Centre Vidéotron en décembre pour croiser le fer avec Alvarez, l'aspirant obligatoire à sa ceinture WBC des mi-lourds.

En vertu de sa nouvelle entente avec Gestev, GYM ne sera jamais bien longtemps loin de Québec. Adonis Stevenson non plus, si l'on se fie à Yvon Michel, qui s'est dit très satisfait de l'engouement durant la semaine précédant le combat de vendredi.

Selon lui, l'opération séduction a fonctionné pour son seul champion du monde, qui a longtemps eu une partie des amateurs de boxe québécois à dos. «Je pense que les gens de Québec vont vraiment adopter Adonis comme un des leurs après le combat de [vendredi]. Le but, c'est de créer un lien avec les gens ici, puisque notre partenaire principal, c'est Gestev.»

Vendredi soir, 4560 personnes étaient dans les estrades du Centre Vidéotron. Le prochain gala de GYM mettra en vedette Artur Beterbiev, en septembre, à Montréal.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer