Pas de maître entre Bute et Jack

Lucian Bute a éprouvé des difficultés contre Badou... (AP, Nick Wass)

Agrandir

Lucian Bute a éprouvé des difficultés contre Badou Jack lors des premières rondes, mais sa fin de combat lui a permis de s'en tirer avec un combat nul.

AP, Nick Wass

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Washington

Lucian Bute n'a pas été en mesure de battre Badou Jack, samedi à Washington. Mais il n'a pas perdu non plus.

Dans une décision surprenante, Bute (32-3-1, 25 K.-O.) et Jack (20-1-2, 12 K.-O.) ont livré une nulle majoritaire dans leur combat de championnat du monde pour le titre des super moyens du World Boxing Council (WBC), qui demeure la possession du Suédois d'origine gambienne. Un juge a vu le combat 117-111, tandis que les deux autres ont estimé que les deux boxeurs ont terminé nez à nez et ont remis une carte de 114-114.

«C'est de la merde!» s'est écrié Jack sur le ring après le combat. «On ne peut pas dire autre chose que cela. Demandez à Bute, il sait ce qui s'est passé. Ses coups ne m'ont pas fait mal. Je pense avoir gagné ce combat. J'ai peut-être perdu le dernier round. C'est un chic type et un grand champion, mais je sais que j'ai gagné le combat.»

«C'était un combat très serré. Croyez-moi, c'était très serré», a pour sa part indiqué Bute. «Mon dernier combat contre DeGale était très serré et ce soir, ça l'était aussi. J'ai montré à tout le monde que je suis toujours au sommet.»

Si certains peuvent remettre en question cette dernière affirmation, il faut lui accorder qu'il vient de livrer 24 rounds à deux champions du monde.

«Ce n'est pas la faute de Bute, ce sont les juges», a ajouté Jack. «Les gens ont vu que j'ai gagné le combat», a-t-il terminé sous les fortes huées du fort contingent québécois parmi les 4135 spectateurs au D.C. Armory venu encourager le Montréalais d'origine roumaine.

Tout au long de ce duel, Bute a été incapable de percer la défensive de Jack, qui n'a semblé ébranlé par les assauts de Bute qu'aux 11e et 12e rounds. S'estimant en retard, Bute a ouvert la machine lors de ces deux derniers assauts. Il a souvent touché Jack de crochets à la tête, attaquant en combinaison et démontrant beaucoup d'énergie.

Jack avait toutefois été incisif en début de combat. Il a offert une défensive exemplaire, tout en atteignant Bute au corps très souvent de son crochet de droite. Une tactique qui lui permettra plus tard de placer de bons coups à la tête.

La fin de combat de Bute lui a évité une défaite. Pour l'instant, ce nul le laisse un peu dans un vide quant à son avenir sur le ring.

DeGale décevant

Juste avant le combat principal de la soirée, James DeGale n'a pas été très impressionnant, mais il en a fait suffisamment pour conserver son titre des super moyens de l'International Boxing Federation (IBF) face au Mexicain Rogelio Medina par décision unanime. Les juges ont remis des cartes de 115-113 et deux fois 117-111 en faveur de DeGale (23-1, 14 K.-O.), une décision qui a été conspuée par les quelques spectateurs réunis au D.C. Armory de Washington.

En entrevue après le combat, DeGale s'est dit quelque peu déçu de sa performance. Après avoir commencé le combat en force, il a laissé Medina (36-7, 30 K.-O.) revenir dans le duel. Le Mexicain, dont il s'agissait du premier combat de championnat du monde, a souvent eu le dessus quand il a été en mesure d'amener son adversaire dans les câbles.

Medina a toutefois été incapable d'éviter les coups de DeGale tout au long des 12 rounds. L'immense précision de l'Anglais lui aura permis d'arracher la victoire, dans un combat beaucoup plus difficile qu'il aurait dû l'être. DeGale a touché la cible 314 fois en 612 coups lancés pour un taux d'efficacité de 51 %, contre 23 % seulement (265 en 1140) pour Medina. Dans cette défaite, Medina a fait ressortir le manque de puissance de DeGale, qui a pourtant placé de bons coups en puissance, qui n'ont que rarement ébranlé le Mexicain. Il s'agit d'une deuxième défense de son titre remporté par décision unanime face à Andre Dirrell, en mai 2015. Il l'avait défendu avec succès une première fois face à Bute, au Centre Vidéotron, en novembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer