Un coach au combat pour le casque en boxe amateur

L'entraîneur Ghislain Vaudreuil tient à ce que les... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'entraîneur Ghislain Vaudreuil tient à ce que les boxeurs amateurs puissent continuer de porter le casque.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au risque d'en subir les conséquences, l'entraîneur Ghislain Vaudreuil confronte les autorités de la boxe amateur canadienne. D'ici à ce qu'on lui démontre hors de tout doute que le casque est plus néfaste que bénéfique, il se battra pour voir les athlètes continuer de le porter.

Pour Vaudreuil, pas question de jouer avec la sécurité des boxeurs amateurs. L'ancien pugiliste s'est entretenu avec Le Soleil, la semaine dernière, quelques jours avant le début des Championnats canadiens, lancés lundi au Hilton de Québec.

Responsable du Club pro-am Limoilou, secrétaire-trésorier de la Fédération québécoise de boxe olympique (FQBO), Vaudreuil ne comprend pas la décision de l'Association internationale de boxe amateur (AIBA). Celle-ci a choisi en 2013 d'interdire le port du casque chez les athlètes masculins de 19 ans et plus, action qui s'est répercutée au Canada. D'ailleurs, les hommes - mais pas les femmes - se battront sans casque aux Jeux olympiques de Rio.

Vaudreuil craint le retrait universel de tous les casques d'ici 2018. Pour hommes, femmes et adolescents. «Je ne voudrais pas qu'un de nos boxeurs puisse se faire blesser de façon permanente ou mourir sur un ring. Je ne l'accepterai pas», dira Vaudreuil au court de l'entretien. La FQBO fait partie de Boxing Canada, et doit donc mettre en place les règlements qui prévalent à l'échelle du pays.

Pour justifier sa position, l'AIBA - et Boxing Canada, dans la foulée - se base sur une étude interne selon laquelle le port du casque augmente le risque de commotion cérébrale. L'enquête aurait porté sur 30 000 combats. «Le problème était que [le casque] amenait les boxeurs à oublier de se protéger la tête», a dit le président de l'AIBA, Wu Ching-Kuo, en novembre 2014. «En l'enlevant, ç'a changé la façon dont les boxeurs et les entraîneurs se préparent. Maintenant, vous devez mieux vous défendre, utiliser de bonnes techniques pour protéger votre tête.»

Toutefois, personne ne semble avoir vu cette fameuse étude. Au Québec, du moins. «Qu'ils la déposent, demande Vaudreuil. Qu'on puisse argumenter là-dessus, qu'on puisse discuter, de façon à ce que notre boxe, qu'elle soit amateure ou professionnelle, soit disputée dans les règles de l'art. En ce moment, je me dis : est-ce que c'est dans les règles de l'art au niveau administratif? Je ne suis pas sûr.»

Vaudreuil et le président de son club, Étienne de Blois, ont demandé par deux fois des explications au président de Boxing Canada, l'ancien maire de Regina, Pat Fiacco, qui fait aussi partie du comité exécutif de l'AIBA.

Étude confidentielle

«Il m'a dit que l'étude était confidentielle, qu'il essaierait de nous la montrer, a raconté de Blois. Et il nous a dit : "Votre rôle n'est pas de poser des questions, mais de faire ce qu'on vous dit de faire."» Une réaction qui a choqué les deux Québécois.

Vaudreuil ne se battra pas contre des moulins à vent. Si on lui présente la preuve indiscutable que le casque nuit à la santé des boxeurs, il retirera sa pression. Pour l'instant, toutefois, il se fie aux études qui tendent à lui donner raison. Et à son expérience.

«En boxe professionnelle, il y a une compensation financière prévue. En boxe amateur, les boxeurs font ça pour l'amour du sport, pour se mettre en forme, pour se donner cette discipline du bien. C'est incompréhensible qu'ils enlèvent cette sécurité-là sans donner de justification», indique Vaudreuil, qui se demande si la soif de spectaculaire n'a pas primé la protection de la santé.

Il fait cette sortie en son nom personnel, mais il a le soutien des principaux acteurs de la FQBO, aussi préoccupés par la situation. La Fédération n'a toutefois pas discuté du dossier en assemblée générale, d'où sa relative discrétion.

S'il n'obtient pas les réponses adéquates de Boxing Canada, Vaudreuil compte recommander au C. A. de la FQBO de quitter l'instance fédérale. Des discussions pourraient alors être entamées avec USA Boxing pour une quelconque association, disent MM. Vaudreuil et de Blois. Il y a une réticence, au sud de la frontière, à emboîter le pas à l'AIBA. Vaudreuil jongle même avec l'idée de créer une autre fédération.

Il pourrait être suspendu pour sa sortie. Mais le jeu en vaut la chandelle, croit l'homme de 62 ans. «Ça fait plus de 40 ans que je fais de la boxe. J'adore la boxe, c'est un sport dur. Mais je veux qu'il y ait une démarcation. Le fait de ne plus porter de casque... il n'y en a plus de démarcation entre une boxe professionnelle et une boxe amateure.»

Les intervenants canadiens y tiennent à 71,5 %

Une étude menée en février et mars 2015 par l'entraîneur Philip Dickinson auprès des membres de la communauté de la boxe canadienne démontre que ceux-ci sont majoritairement contre la nouvelle réglementation. Questionnés sur le port du casque en boxe amateur, 71,5 % des répondants ont dit que celui-ci devait être obligatoire, contre seulement 5,8 % qui croient qu'il devrait être banni. Les 22,7 % restants soutiennent un retrait conditionnel, par exemple lors des compétitions internationales seulement. Appelés à commenter, plusieurs répondants ont dit craindre que cette nouvelle règle éloigne les jeunes de leur sport favori. L'entraîneur de Québec Ghislain Vaudreuil abonde dans le même sens. Il évoque même la mort de la boxe amateur. «Est-ce que j'aurais le goût, comme parent, d'envoyer mon enfant faire de la boxe? La réponse est non», lance sans détour celui qui, pourtant, dirige un club de boxe.

Partager

À lire aussi

  • Pas de casque... pour la sécurité

    Boxe

    Pas de casque... pour la sécurité

    L'interdiction du casque chez les boxeurs amateurs seniors a été implantée pour la sécurité des athlètes, assure le président de Boxing Canada, Pat... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer