Kell Brook, le champion qui a vu la mort en face

Kell Brook (à droite) n'a pas été très... (Archives AP, Chris Carlson)

Agrandir

Kell Brook (à droite) n'a pas été très tendre envers Shawn Porter lors du combat opposant les deux hommes en 2014.

Archives AP, Chris Carlson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sheffield, Angleterre) Celui que Kevin Bizier affrontera en combat de championnat du monde samedi revient de loin. En l'espace de quelques jours, Kell Brook a embrassé la gloire et la mort.

Ils ont les mêmes initiales, K.B., mesurent 5' 9'', sont droitier et père de deux enfants. Leurs parcours de boxeurs s'entrecroisent depuis près de quatre ans. Les voilà enfin face à face, en Angleterre, avec à l'enjeu la ceinture de champion du monde des poids mi-moyens de l'International Boxing Federation (IBF).

Mais là s'arrêtent les comparaisons. Autant la carrière du Québécois Kevin Bizier ressemble à un long fleuve tranquille, autant l'ascension du Britannique Kell Brook s'apparente à un dangereux torrent où il a failli se noyer.

Brook trône au sommet des 147 livres de l'IBF depuis le 16 août 2014 et défendra son titre pour une troisième fois. Deuxième défense obligatoire imposée par l'IBF après celle contre le Montréalais d'origine roumaine Jo Jo Dan, à pareille date l'an dernier. Dan avait obtenu cet essai en battant Bizier.

Mais le roi Brook a failli mourir aussitôt monté sur le trône. Dix-neuf jours après son triomphe par décision majoritaire aux dépens de Shawn Porter, en Californie, il a été poignardé durant ses vacances familiales aux îles Canaries. Trois coups de machette à la cuisse gauche. Et tant de sang!

Cet accès de folie d'un compagnon de beuverie lui laissera une cicatrice longue de 12 pouces refermée par 32 broches métalliques. Deux muscles ont été atteints, mais dans les circonstances, le boxeur s'en est bien sorti. «J'ai vu la mort», déclarera-t-il  à son retour au pays.

Ezekiel Brook est né le 3 mai 1986 à Sheffield, où il réside toujours et où se tiendra le combat contre Bizier, le 26 mars. Brook entre au gymnase Ingle dès l'âge de neuf ans, question de mieux canaliser son énergie. Au moment où Naseem Hamed devient pour la première fois champion du monde des poids plumes, couronne qu'il gardera durant six ans.

Enfant chéri de la boxe britannique dans les années 90, Prince Naseem vient aussi de Sheffield et s'est entraîné au même gym. Ingle père, Brendan, a dirigé Hamed, tandis qu'Ingle fils, Dominic, guide les destinées sportives de Brook.

Celui que l'on surnomme Special K pour son athlétisme naturel et sa force de frappe apprend vite à se présenter comme boxeur ambidextre devant ses rivaux médusés. Il accède aux rangs professionnels dès l'âge de 18 ans et livre son premier combat pro contre un vétéran de 35 ans montrant une fiche de 31-189-10, Peter Buckley, que d'aucuns qualifient du pire boxeur de tous les temps.

Brook devient champion du Royaume-Uni quatre ans plus tard, en 2008, et est nommé meilleur espoir de la boxe britannique en 2009. En 2010, il est toutefois reconnu coupable d'assaut sur un gérant de bar qui tentait de l'empêcher d'entrer dans les toilettes des femmes. Cela lui vaut de porter pour quelque temps un bracelet électronique afin de l'obliger à respecter un couvre-feu strict.

Il poursuit néanmoins sa progression. Son duel contre son compatriote Matthew Hatton s'avère le combat le plus regardé à la télé anglaise en 2012. Déjà, à l'époque, Brook parle de se mesurer à son compatriote vedette et aîné Amir Khan.

Une quasi-défaite

Après Hatton toutefois, une quasi-défaite contre l'Américain Carson Jones le fait réfléchir. Une blessure à la cheville, l'année suivante, l'empêche d'affronter Devon Alexander pour le titre mondial et l'IBF sollicitera alors Bizier pour le remplacer au pied levé, offre que le Québécois refuse.

Une victoire contre l'Ukrainien et ex-champion du monde Vyacheslav Senchenko fait à nouveau de Brook l'aspirant obligatoire IBF, mais cette fois à Porter, qui a depuis vaincu Alexander.

Après l'attaque de Tenerife, il se remet sur pied pour dominer Dan (4e round) et Frankie Gavin (6e rd), un autre Britannique. Puis l'automne dernier, combat contre l'Argentin Diego Chaves annulé parce que Brook se blesse aux côtes. Chaves avait laissé tomber un duel contre Bizier pour se frotter directement au champion.

Bizier se tourne alors pour sa part vers l'Américain Fredrick Lawson, qu'il maîtrise en 10 rounds, pour obtenir cette chance d'affronter Brook. Qui, lui, attend depuis 10 mois de remonter dans le ring pour en fin de compte se frotter à un autre adversaire que ses critiques lui reprochent d'être sans intérêt.

Maintenant que son antagoniste Khan a rendez-vous avec Saul «Canelo» Alvarez le 7 mai à Las Vegas, Brook veut ajouter une ceinture à sa collection. Il cible l'Américain Jessie Vargas, nouveau champion mi-moyen du WBO, pour un combat d'unification cet été à Bramall Lane, stade extérieur de 32 000 places, domicile du club de soccer Sheffield United.

Étourdissante fiche parfaite

Kell Brook montre une étourdissante fiche de 35 victoires en 35 combats chez les professionnels, dont 24 avant la limite. Mais malgré son titre de champion du monde arraché à l'Américain Shawn Porter en 2014, l'Anglais reste méconnu hors de son pays. Il s'est produit seulement à deux reprises à l'extérieur des terres de Sa Majesté. Une fois à Carson, en Californie, contre Porter, et une fois à Atlantic City, en sous-carte de Ward-Froch. Onze fois il a boxé à Sheffield, sa ville natale, en plus de quatre autres dans les villes voisines de Leeds, Rotherham, Barnsley et Hull pour 43 % de ses combats présentés dans la région du Yorkshire. Et il parle déjà d'un duel cet été au stade du club de soccer Sheffield United. Pour ce qui est du Sheffield Arena, où Brook affrontera Kevin Bizier samedi, ce sera son sixième combat au domicile des Steelers de Sheffield, équipe de la ligue élite anglaise de hockey. C'est à cet endroit à pareille date l'an dernier que Brook a démoli le Montréalais d'origine roumaine Jo Jo Dan en quatre rounds. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer