Bizier «s'en va au Super Bowl» de la boxe

Le boxeur Kevin Bizier était accompagné du président... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le boxeur Kevin Bizier était accompagné du président de GYM, Yvon Michel, pour officialiser son combat contre Kell Brook, le 26 mars en Angleterre. Le Québécois espère causer la surprise face à l'Anglais, qui est donné favori.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «On vient de gagner la Coupe Grey, et là on s'en va au Super Bowl.»

Kevin Bizier avait de bonnes raisons de rigoler, jeudi matin, lors du point de presse qui officialisait la tenue de son prochain combat. Le boxeur de Saint-Émile sera en Angleterre, le 26 mars, pour tenter de ravir la ceinture de champion de l'International Boxing Federation (IBF) des mi-moyens à Kell Brook.

«J'ai hâte d'aller boxer là-bas. [...] On va tout donner dans le ring pour être capable de revenir avec la ceinture», a commenté Bizier, qui deviendra le premier boxeur professionnel de Québec à se battre en championnat du monde. Le combat se déroulera à l'aréna de Sheffield, qui peut accueillir jusqu'à 13 500 spectateurs. Brook est natif de l'endroit.

Ce «Super Bowl» aura lieu grâce à l'impressionnante victoire de Bizier contre Fredrick Lawson en novembre. Une «Coupe Grey» acquise en Floride. Un gain qui l'a rendu un adversaire obligatoire à Brook.

Bizier (25-2, 17 K.-O.) reconnaît que la tâche s'annonce ardue. Brook (35-0, 24 K.-O.) est un boxeur aux multiples armes, mais le Québécois compte mettre plus de pression sur lui que ses derniers adversaires. Il s'attend à «manger des claques». La solidité de son menton sera testée.

Brook et son clan semblent déjà avoir la tête à leur combat suivant, un duel très attendu contre une autre vedette anglaise, Amir Khan, prévu en juin dans l'immense Stade Wembley de Londres. Brook a même affirmé qu'il aurait aimé se battre contre un «plus gros nom» que Bizier le 26 mars. Le Québécois serait-il sous-estimé par le champion? Oui, disent Bizier et son équipe. Et tant mieux.

«Un peu comme Adonis Stevenson se fait blaster ici, les gens disent là-bas que Brook ne se bat jamais contre les boxeurs d'élite», a expliqué le président de GYM, Yvon Michel. «C'est parfait qu'ils croient que Kevin n'appartient pas à cette ligue. Nous on sait, on connaît la valeur de Kevin. On est très confortables.»

Le collègue de Michel chez GYM, Bernard Barré, avoue que «Special K fait peur un peu.» Mais son caractère de bagarreur devrait aider le Québécois, croit-il. Bizier apprécie les boxeurs qui ne reculent pas.

Brook favori

Brook part favori en raison de sa fiche immaculée, mais aussi parce qu'il a terrassé Jo-Jo Dan, celui qui a infligé ses deux seules défaites à Bizier, des décisions partagées. La règle de trois est facile à faire, et c'est un piège dans lequel le clan Bizier espère voir tomber Brook.

Le Québécois peut donc causer une surprise. «Mais au pire, admettons qu'il perd, ça dépend de quelle façon», a ajouté Barré. «Lucian Bute vient de perdre contre James DeGale, mais tout le monde me parle de lui. Autant tout le monde me disait qu'il était fini [avant ce combat], là tout le monde me demande c'est quand son prochain combat. Kevin a l'occasion de faire un gros coup. Des fois, même en perdant, tu gagnes.»

Bizier se dirigera vers Montréal dans quelques jours pour le début de son camp d'entraînement. Il volera ensuite vers Londres deux semaines avant le duel pour les derniers préparatifs. Le combat aura lieu à 23h, heure locale, donc à 18h chez nous.

L'entente prévoit que Gym amène un autre boxeur pour garnir la sous-carte. Il s'agira peut-être de Sébastien Bouchard, a révélé Yvon Michel.

Pour son combat de championnat du monde, Kevin... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Pour son combat de championnat du monde, Kevin Bizier recevra une bourse de 450 000 $ à 500 000 $CAN, sa meilleure en carrière. 

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Meilleure bourse en carrière

Le promoteur anglais Eddie Hearn, qui veille à la destinée de Kell Brook, semblait ouvert à l'idée d'organiser le combat contre Kevin Bizier en sol québécois, il y a quelques semaines. Une stratégie de négociation d'un gars intelligent, a analysé Yvon Michel avec le sourire, jeudi.

«On aurait aimé avoir ça ici, au Centre Vidéotron, mais j'ai réalisé pendant les négociations que si on était allé en appel d'offres, je ne pense pas qu'on aurait été capables d'avoir les ressources nécessaires» pour l'emporter, a expliqué Michel, mentionnant les dates disponibles - peu idéales - et la dévaluation du dollar canadien.

Le président de GYM avait toutefois un levier suffisamment puissant pour obtenir tout ce qu'il voulait dans ces pourparlers. Bizier recevra une bourse de 450 000 à 500 000 $CAN, de loin la meilleure de sa carrière, il pourra compter sur une semaine d'entraînement toutes dépenses payées en sol anglais et il se battra à une date idéale pour lui.

Le clan Brook souhaitait au départ un combat le 20 février, trop tôt au goût de Michel. «On a vraiment commencé à négocier lorsqu'ils ont changé la date», a d'ailleurs lancé le grand manitou de la boxe au Québec.

«Quand j'ai dit à Kevin qu'on s'en allait en Angleterre, il m'a dit : "Parfait, pas de problème", a raconté Michel. Et quand je lui ai parlé de sa bourse, il a dit : "Wow!"»

«Une bonne étape pour ma pension de vieillesse», a ajouté le boxeur, de très bonne humeur. 

«Aucune rancoeur» envers Labeaume

Le petit froid entre Régis Labeaume et GYM, aux lendemains de la dernière carte de boxe présentée au Centre Vidéotron, n'a joué aucun rôle dans le fait que le prochain duel de Bizier sera en Angleterre, a assuré Yvon Michel, jeudi. Rappelons que le combat entre Lucian Bute et James DeGale s'était déroulé devant 8624 personnes, le 28 novembre. La Coupe Vanier et le Red Bull Crashed Ice avaient aussi lieu cette journée-là. Yvon Michel avait soulevé l'hypothèse qu'une fin de semaine moins chargée en événements sportifs lui aurait permis de vendre de 3000 à 4000 billets de plus.

La réplique du maire avait été cinglante : «Quand on amène des milliers de personnes en ville pour le Crashed Ice et pour le football, si tu n'as pas le talent pour amener ce monde-là à ton activité le soir, ben le problème, c'est toi, c'est pas le monde.»

Même s'il avait alors déploré la sortie de Labeaume, Michel a assuré jeudi ne pas lui en tenir rigueur. «C'est un gars qui nous supporte, qui nous aide. Il a eu l'impression que j'avais dénigré Québec. Il a juste voulu défendre la ville. Je n'ai aucune rancoeur.» D'ailleurs, le président de GYM affirme que le nouvel amphithéâtre sera le théâtre d'une autre soirée de boxe dans les prochains mois. «Si Kevin gagne le titre, c'est sûr qu'on vient le défendre au Centre Vidéotron. On veut faire des événements ici», a-t-il dit, ajoutant les noms d'Adonis Stevenson et de Lucian Bute dans la discussion. 

GYM offre un contrat à Bouchard

Sébastien Bouchard a reçu une offre formelle pour se joindre au Groupe Yvon Michel (GYM), mercredi. Le boxeur et le promoteur se sont d'ailleurs rencontrés, jeudi midi, pour en discuter. Depuis le début de sa carrière, Bouchard (11-1) se bat sans le soutien d'un promoteur. Il s'agirait d'une entente de trois ans, a révélé Michel. Le président de GYM assure qu'elle permettrait à Bouchard de se concentrer sur la boxe. Les deux partis ont convenu de se recontacter lundi.

Bouchard, 28 ans, a convaincu Michel de lui offrir son soutien en remportant son dernier combat de manière convaincante. Au Centre Vidéotron, le 28 novembre dernier, il a battu le vétéran italo-hongrois Giuseppe Lauri par mise hors de combat dès le début du deuxième round. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer