Bizier affronterait Brook à Sheffield le 26 mars

Kevin Bizier (à droite) deviendra le premier boxeur... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Kevin Bizier (à droite) deviendra le premier boxeur de Québec à livrer un combat de championnat du monde.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Kevin Bizier sera le premier boxeur de Québec à livrer un combat de championnat du monde. Mais il devra se rendre chez le champion, Kell Brook, en Angleterre. La date du 26 mars semble fixée.

À la veille de participer à l'appel d'offres de l'International Boxing Federation (IBF), les promoteurs québécois Yvon Michel (GYM) et britannique Eddie Hearn (Matchroom) ont trouvé un terrain d'entente, lundi. À la surprise générale, le combat se tiendra sur les terres du détenteur de la ceinture. L'aréna de Sheffield, le fief de Brook, serait tout désigné.

«On voulait que ça ait lieu en mars, mais à Québec, ça ne pouvait pas se faire avant la fin d'avril. On ne voulait pas attendre aussi longtemps», a expliqué Bizier au Soleil, lundi.

Pourtant, Michel poussait depuis novembre pour tenir l'affrontement à domicile. Et Hearn s'était montré réceptif à l'idée, admettant que le combat ferait meilleures recettes de ce côté-ci de l'Atlantique.

Parce que d'aucuns prévoient déjà une cuisante défaite pour Bizier (25-2, 17 K.O.). Lui qui s'est incliné à deux reprises aux mains du Montréalais d'origine roumaine Jo Jo Dan. Celui-là même qui n'a pas tenu quatre rounds contre Brook (35-0, 24 K.O.), au printemps dernier, justement au Motorpoint Arena.

Capacité à encaisser

«Jo Jo a eu beaucoup de misère à prendre les coups de poing», constate la fierté de Saint-Émile, maintenant résidant de Stoneham. Ses chances de succès résideront dans sa capacité à encaisser, calcule le protégé de l'entraîneur Marc Ramsay. Quant à sa puissance de frappe, nul doute qu'elle s'avère supérieure à celle de Dan.

Mais l'avantage de la patinoire ? «Je me suis presque fait voler à Québec contre Jo Jo Dan, alors ça ne peut pas être si pire. Et je vais avoir plus de temps. C'est sûr que la foule va être contre moi, mais je vais moins avoir la pression d'essayer d'impressionner et d'être spectaculaire. Je vais faire mon affaire et suivre le plan de match pour gagner.»

Comme à Miami, le 7 novembre dernier. Bizier ne partait pas favori non plus contre Fredrick Lawson, dans le duel éliminatoire pour devenir l'aspirant obligatoire au titre des 147 lb détenu par Brook. Sa retentissante victoire aux dépens de Lawson au 10e de 12 rounds a propulsé Bizier jusqu'en Grande-Bretagne.

Le mois de mars serait privilégié par le clan Brook, afin d'avoir tout le temps de préparer un face-à-face épique pour juin contre Amir Khan, aussi Anglais et ancien champion du monde.

«C'était la même affaire contre Lawson, ils parlaient déjà de son combat contre Brook. On va voir», laisse tomber Bizier. L'IBF a ordonné cette défense obligatoire à celui que l'on surnomme Special K, qui en sera à sa troisième défense depuis son triomphe d'août 2014.

Partager

À lire aussi

  • Bizier-Brook: toujours pas d'entente

    Boxe

    Bizier-Brook: toujours pas d'entente

    Devant l'absence d'une entente formelle entre les deux clans, l'International Boxing Federation (IBF) a décrété un appel d'offres à ses locaux du New... »

  • Combat de championnat sur la voie rapide pour Kevin Bizier

    Boxe

    Combat de championnat sur la voie rapide pour Kevin Bizier

    Abandonnant son projet de combat optionnel contre l'Argentin Diego Chaves, le champion du monde des mi-moyens de l'IBF, l'Anglais Kell Brook (35-0,... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer