Lucian Bute n'est pas fini

  • Le combat entre Lucian Bute et James DeGale (Le Soleil, Yan Doublet)

    Plein écran

    Le combat entre Lucian Bute et James DeGale

    Le Soleil, Yan Doublet

  • 1 / 13
  • Le combat entre Lucian Bute et James DeGale (Le Soleil, Yan Doublet)

    Plein écran

    Le combat entre Lucian Bute et James DeGale

    Le Soleil, Yan Doublet

  • 2 / 13
  • Le combat entre Lucian Bute et James DeGale (Le Soleil, Yan Doublet)

    Plein écran

    Le combat entre Lucian Bute et James DeGale

    Le Soleil, Yan Doublet

  • 3 / 13
  • Le combat entre Lucian Bute et James DeGale (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le combat entre Lucian Bute et James DeGale

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 4 / 13
  • Le combat entre Lucian Bute et James DeGale (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le combat entre Lucian Bute et James DeGale

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 5 / 13
  • Le combat entre Lucian Bute et James DeGale (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le combat entre Lucian Bute et James DeGale

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 6 / 13
  • Lucian Bute, après sa défaite de samedi soir au Centre Vidéotron (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Lucian Bute, après sa défaite de samedi soir au Centre Vidéotron

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 7 / 13
  • Lucian Bute, après sa défaite de samedi soir au Centre Vidéotron (Le Soleil, Yan Doublet)

    Plein écran

    Lucian Bute, après sa défaite de samedi soir au Centre Vidéotron

    Le Soleil, Yan Doublet

  • 8 / 13
  • Le combat entre Adrian Granados (gagnant) et Amir Imam (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le combat entre Adrian Granados (gagnant) et Amir Imam

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 9 / 13
  • Le combat entre Oscar RIvas (gagnant) et Joey Abell (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le combat entre Oscar RIvas (gagnant) et Joey Abell

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 10 / 13
  •  (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 11 / 13
  • Sébastien Bouchard, après sa victoire devant Giuseppe Lauri (Le Soleil, Yan Doublet)

    Plein écran

    Sébastien Bouchard, après sa victoire devant Giuseppe Lauri

    Le Soleil, Yan Doublet

  • 12 / 13
  • Le combat entre Eleider Alvarez (gagnant) et Isaac Chilemba (Le Soleil, Yan Doublet)

    Plein écran

    Le combat entre Eleider Alvarez (gagnant) et Isaac Chilemba

    Le Soleil, Yan Doublet

  • 13 / 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré la défaite, un constat s'est imposé dans la nuit de samedi à dimanche au Centre Vidéotron de Québec : Lucian Bute n'est pas fini.

Le boxeur de 35 ans a offert une performance plus qu'honorable devant le champion des 168 lb de l'IBF, James DeGale. Les trois juges ont néanmoins favorisé le Britannique de 29 ans au terme de 12 rounds, où ils se sont échangé 1231 coups de poing, selon les statisticiens de la télé Showtime.

«J'ai fait le meilleur travail que j'étais capable», a laissé tomber un Bute naviguant entre fierté et amertume, après le combat. «Je ne serai pas prétentieux et dire que j'ai gagné. Mais quand un gars court presque tous les rounds et que les juges lui donnent les rounds, je suis sceptique. Mais je respecte la décision. DeGale est un grand champion», a-t-il insisté, avec sa classe habituelle.

«117-111, ça n'a pas de sens», protestait de son côté l'entraîneur Howard Grant, à propos des notes des juges Phil Edwards, Anglais comme DeGale, et Benoît Roussel, Québécois comme Bute. Le Portoricain Nelson Vazquez a tranché à 116-112 pour le champion en titre. «Je suis content que tout le monde ait vu le nouveau Lucian», a enchaîné Grant, qui a pris l'ancien champion IBF sous son aile depuis mai.

Le principal intéressé acquiesce. «J'ai prouvé que Lucian est de retour, que Lucian n'est pas un boxeur fini comme pas mal de monde pensait. Après trois années difficiles, j'ai prouvé que Lucian est encore là. Même si j'ai perdu ce soir, je suis le gagnant», a résumé le pugiliste, après avoir subi une troisième défaite à ses cinq derniers combats.

Pas demain la retraite

Ceux qui croyaient assister à la retraite de Bute devront se raviser. «Les portes sont ouvertes et il aura une autre bonne chance», a assuré le promoteur Jean Bédard, patron d'InterBox, qui guide la carrière du Roumain d'origine depuis ses débuts professionnels, il y a 12 ans.

Avis partagé par le copromoteur du gala, Yvon Michel, président de GYM. Au sein de la série PBC du tout-puissant gérant Al Haymon, une défaite ne signifie pas la porte de sortie. «Tant que les boxeurs donnent de bonnes performances, il va toujours y avoir de la place», assure Michel, certifiant la satisfaction de Haymon et de Stephen Espinoza, maître du sport à Showtime.

Le vainqueur s'est présenté devant les quelques journalistes encore debout tout juste avant 3h. Après l'antidopage, comme son adversaire, et la couturière, pour son arcade sourcilière gauche.

«Je savais que j'allais le battre, je ne savais juste pas comment. Il est brave. Il a démontré qu'il l'a encore, qu'il est encore au plus haut niveau. Ce qui me donne encore plus de crédit pour ma victoire», a commenté DeGale, sans perdre son style crâneur.

Il vise un combat d'unification des titres IBF et WBC contre le Suédois Badou Jack à Las Vegas, où réside Jack. L'objectif de DeGale à Québec était d'intéresser la télé américaine.

«Quand j'étais petit, je regardais Prince Naseem [Hamed] à HBO. Il se battait au Madison Square Garden et dans plusieurs grands endroits aux États-Unis pour défendre ses titres. J'avais 13, 14 ans et je me disais qu'un jour, je ferais ça moi aussi. Et c'est ce qui est en train de se passer !» explique celui qui prévoit revenir dans le ring en avril.

Selon Showtime, 211 des 710 coups tentés (30 %) par DeGale (22-1) ont atteint leur cible, contre 140 sur 521 (27 %) pour Bute (32-3).

Brook veut Bizier aux États-Unis

Question de limiter le désavantage d'une foule hostile à Québec, le Britannique Kell Brook préférerait défendre sa ceinture mondiale IBF des 147 lb contre Kevin Bizier aux États-Unis. «Son promoteur m'a dit que ça nous coûterait plus cher de l'amener ici», révèle le promoteur de Bizier, Yvon Michel. «Mais j'ai toujours dit que Kevin a le potentiel pour remplir la place. Alors, on a une occasion de faire un projet collectif, de travailler tout le monde ensemble pour ce qui serait une chance incroyable pour Kevin. Je suis convaincu que si on met le maire avec nous, les gens du Centre Vidéotron, toutes les ressources, on pourrait amener 12 000, 13 000 ou 14 000 personnes pour encourager Kevin. Et beaucoup de monde comme ça autour de toi, ça génère l'adrénaline qui peut faire la différence entre la victoire ou la défaite.» L'homme d'affaires et de boxe évoque la possibilité d'un gala d'après-midi, ce qui permettrait une diffusion aux heures de grandes écoutes en Angleterre. La série américaine PBC n'est pas étrangère aux événements d'après-midi.

Don King se fâche

La surprise de la soirée de samedi appartient à Adrian Granados (17-4-2). Négligé contre l'aspirant numéro un au titre WBC des 140 lb, Granados a mis Amir Imam (18-1) hors de combat au huitième des 10 rounds prévus. Imam est un protégé de Don King. On a vu le légendaire promoteur se lever de son siège en plein combat pour aller engueuler l'entraîneur, dans le coin. «Si ça ne change pas, tu es viré!» a crié King. Stacey McKinley a peut-être perdu son emploi, à l'heure qu'il est. Yves Ulysse fils (10-0), tombeur du Mexicain Ryan Lozano (10-8-2) en cinq rounds, voudrait maintenant s'en prendre à Granados. Mais le Montréalais de 27 ans devra d'abord subir une opération au coude, une blessure qui a failli mettre en péril sa présence sur la carte de samedi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer