Les boxeurs locaux actifs... sauf à Québec

Sébastien Bouchard livrera un combat de six rounds... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Sébastien Bouchard livrera un combat de six rounds le 28 novembre, contre un adversaire encore inconnu.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gala Bute-DeGale ne sera présenté qu'à la fin de novembre. Mais on peut déjà annoncer une faible représentation locale dans le ring pour cette première soirée de boxe au Centre Vidéotron.

Sébastien Bouchard (10-1, 3 K.O.) devrait être le seul pugiliste de la région de Québec à grimper entre les câbles du nouvel amphithéâtre le 28 novembre. Le super-mi-moyen originaire de Baie-Saint-Paul sera toutefois limité à six rounds, lui qui en avait livré huit lors du dernier gala de boxe du vieux Colisée, en avril. Son prochain adversaire n'est pas encore connu.

«Une fois que les promoteurs ont leurs revenus de télé et de commandites, attirer du monde sur place n'est pas la priorité», estime l'entraîneur de Bouchard. Responsable du club Empire, François Duguay guide aussi Éric Martel-Bahoéli et David Whittom. 

Martel-Bahoéli (11-5, 7 K.O.) sera en action la veille, le 27 novembre, au Centre Canadian Tire d'Ottawa. Depuis sa retentissante victoire contre Didier Bence, il y a deux ans, le poids lourd s'est battu en Angleterre, à Toronto et à Montréal.

«C'est un concours de circonstances», croit celui qui doit affronter la légende vivante James Toney

(76-10-3, 46 K.O.), pro depuis 1988 et tombeur d'un Evander Holyfield vieillissant en 2003.

«J'aimerais beaucoup mieux me battre à Québec, mais je n'ai eu aucunes nouvelles, ni d'InterBox ni de GYM, que j'étais même rendu à appeler», admet-il. C'est plutôt le promoteur torontois Les Woods et le matchmaker Jim Gentle qui lui fournissent encore du boulot.

Quant à Whittom (11-22-1, 7 K.O.), il sera en action ce jeudi, au casino de Winnipeg, contre Michael Walchuk (9-11, 2 K.O.). Mercenaire du ring, Whittom ne s'est pas produit dans sa ville depuis 10 ans, période durant laquelle il a boxé dans quatre provinces, trois États américains, à Porto Rico et en Russie.

La carte du gala de Québec est sous le contrôle du géant Al Haymon et de son organisation Premier Boxing Champions, basés à Las Vegas. La chaîne télé Showtime, dont le quartier général est à New York, a choisi la date. Les copromoteurs montréalais GYM et InterBox se sont tournés vers le Centre Vidéotron, plan B quand le Centre Bell est occupé, comme ce soir-là.

Bizier

Protégé de Haymon et boxeur le plus prometteur de la capitale, Kevin Bizier (24-2, 16 K.O.) a pour sa part rendez-vous avec Fredrick Lawson (24-0, 20 K.O.) à Miami, le 7 novembre. Ses deux précédents combats ont eu lieu à Québec et on l'y reverra plus tôt que tard. Reste aussi le nouveau venu beauceron Kimmy St-Pierre (0-1), qui n'a toujours rien à son agenda.

Outre Lucian Bute (32-2, 25 K.O.) en grande finale contre le Britannique James DeGale (21-1, 14 K.O.) pour le titre mondial IBF des 168 lb, la présence d'Artur Beterbiev (9-0,

9 K.O.) et d'Eleider Alvarez (18-0, 10 K.O.) est confirmée en préliminaires. Trois Montréalais formés en Roumanie, en Tchétchénie et en Colombie. Les promoteurs ont dit vouloir vendre au moins 12 000 billets.

Partager

À lire aussi

  • Kevin Bizier: une victoire décisive

    Le lauréat

    Kevin Bizier: une victoire décisive

    Confronté à un jeune adversaire invaincu, le 7 novembre, en Floride, Kevin Bizier s'était lancé un ultimatum. Ce serait la victoire et une chance en... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer