Golovkin sans pitié pour Lemieux

Gennady Golovkin a servi une leçon de boxe... (Photo Rich Schultz, archives AP)

Agrandir

Gennady Golovkin a servi une leçon de boxe à David Lemieux.

Photo Rich Schultz, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
New York

Le Québécois David Lemieux n'a pas été capable de surprendre le monde de la boxe.

Lemieux (34-3, 31 K.-O.) a livré une performance courageuse, mais le Kazakh Gennady Golov­kin (34-0, 31 K.-O.) lui a servi une leçon de boxe pour remporter le combat d'unification des ceintures chez les poids moyens, samedi au Madison Square Garden de New York. 

Voyant que Lemieux était sans réponse et à bout de ressources, l'arbitre Esteves Wilis a stoppé le combat à sens unique à 1:32 du huitième round. Golovkin ajoute ainsi la ceinture de l'International Boxing Federation (IBF) jusqu'alors détenue par Lemieux à ses titres de l'International Boxing Organization (IBO), de la World Boxing Association (WBA), ainsi que du World Boxing Council (WBC) des poids moyens pour devenir le champion unifié et incontesté de la division.

Du début à la fin, Golovkin a été sans pitié pour Lemieux, qui n'a jamais su trouver réponse aux problèmes que lui a causé le Kazakh. Son jab a sans cesse atteint la cible, tandis que Lemieux a souvent raté la cible. Déjà, après deux rounds, Golovkin avait placé 78 coups contre 15 pour le Montréalais. Au quatrième, Golovkin a solidement ébranlé Lemieux, qui a réussi à s'en sortir sans aller au tapis. Mais au cinquième, celui qui défendait son titre IBF pour une première fois a été forcé de mettre un genou au tapis après une solide gauche au corps.

Alors qu'il semblait avoir repris du poil de la bête au sixième, Lemieux a de nouveau été mitraillé de coups par Golovkin, si bien que c'est le visage ensanglanté qu'il a amorcé le septième. S'il a réussi à placer quelques coups en puissance au cours des septième et huitième rounds, Golovkin a senti l'odeur du sang et s'est imposé, ne laissant pas le choix à Wilis de s'interposer. C'est la 21e fois d'affilée que Golovkin n'atteint pas la limite. Le dernier à avoir réussi l'exploit de livrer un combat complet face au champion est Amar Amari, dans un combat de huit rounds le 21 juin 2008.Foule hostile

C'est en territoire ennemi que Lemieux a livré ce combat, la foule étant carrément hostile à son endroit. Il est entré sous les huées, au son de «Wind of Change», du groupe Scorpions, tandis que des gens sur le parterre agitaient un grand drapeau du Québec. Quelques instants plus tard, c'est sous les cris de «Kazakhstan! Kazakhstan!» et les applaudissements que Golovkin s'est amené sur le ring, au son de «Seven Nation Army» des White Stripes.

Après que Michael Buffer eût présenté les deux hommes, les huées ont repris de plus belle et n'ont pas cessé, même après que Golovkin l'eût facilement emporté.

Le Madison Square Garden a donc été à la hauteur de sa réputation de «plus grand amphithéâtre du monde». Rempli à pleine capacité, le domicile des Rangers a vibré tout au long de la soirée et attiré tout le gratin new-yorkais, dont Michael J. Fox, Louis CK et le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump.

Maduma rate son audition

Dans le premier combat de la soirée, le super-léger Ghislain Maduma a offert une performance décevante et s'est incliné par décision partagée devant le champion NABO Maurice Hooker. Le Montréalais d'origine congolaise était pourtant le favori pour l'emporter.

Hooker (19-0-2, 14 K.-O.) a obtenu des notes de 95-93 et 95-94, tandis qu'un troisième juge a donné l'avantage 95-93 à Maduma (17-2, 11 K.-O.), qui s'incline pour la deuxième fois en trois combats. Sa chute au tapis au quatrième round, causée par un crochet de droite qui a échappé à sa surveillance, lui aura été fatale.

Maduma était en audition, car il comptait impressionner les gens de HBO et de Golden Boy Promotions avec sa performance. À ce chapitre aussi, il a raté son coup.

Son combat a procuré bien peu de moments de réjouissance au peu de spectateurs présents en début de soirée. Mis à part les quatrième, sixième, huitième et dixième rounds, les amateurs ont eu bien peu à se mettre sous la dent.

Maduma a connu ses meilleurs moments au sixième, alors qu'il a solidement ébranlé Hooker de plusieurs combinaisons, mais ce dernier a refusé de céder, demeurant debout et en se défendant juste assez pour que l'arbitre Arthur Mercante n'intervienne pas.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer