Gabriel Campillo, le «tueur» d'espoirs

Gabriel Campillo a été champion du monde des... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Gabriel Campillo a été champion du monde des 175 livres de la WBA en 2009.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Si on compare les fiches des deux boxeurs, on peut vraiment se demander ce qu'Artur vient faire dans ce combat-là», lance le promoteur Yvon Michel. «Après ça, on aura une bonne idée jusqu'où Artur Beterbiev peut se rendre.»

Artur Beterbiev emprunte la voie rapide vers le sommet.... - image 1.0

Agrandir

Artur Beterbiev emprunte la voie rapide vers le sommet.

Pro du micro, le patron du Groupe Yvon Michel (GYM) sait comment mousser un combat. Et avec seulement 3500 billets vendus jusqu'ici pour son gala de samedi après-midi, au Colisée de Québec, il a intérêt à pousser un peu plus le bouchon.

N'empêche que Beterbiev (7-0, 7 K.-O.) n'affrontera pas un pied de céleri. Gabriel Campillo (25-6-1, 12 K.-O.) a été champion du monde des 175 livres de la WBA en 2009 et pointe aujourd'hui deuxième aspirant de l'IBF et quatrième de la WBC, titre détenu par Adonis Stevenson.

L'Espagnol de 36 ans a livré trois fois plus de rounds en combats de championnat du monde, soit 48, que le nombre total de rounds boxés par Beterbiev dans les rangs professionnels, 15. Le Québécois d'origine russe a déjà 30 ans.

«Campillo a la réputation d'être un prospect killer. Des carrières d'étoile montante, il en a fini plusieurs», a affirmé l'entraîneur de Beterbiev, Marc Ramsay, à propos du grand gaucher qui portait un chandail de Tom Brady, mercredi. En août dernier, Campillo a vite remis à sa place le prometteur Américain Thomas Williams fils en cinq rounds.

Voie rapide vers le sommet pour Beterbiev

Avec ses airs d'Alexander Ovechkin barbu, Beterbiev emprunte la voie rapide vers le sommet. Il est double champion nord-américain, WBA (NABA) et WBO (NABO), en plus d'apparaître au septième rang des mi-lourds de la WBC, 12e de la WBA et 13e de l'IBF et de la WBO. Ce sera sa troisième prestation à Québec en huit sorties chez les pros.

Beterbiev et Campillo boxeront aussi sur les ondes de CBS, en demi-finale de Stevenson-Bika. Ce pourrait bien être le duel à ne pas rater.

Huit autres affrontements sont prévus durant l'après-midi : Julian Williams contre Joey Hernandez, Kevin Bizier contre Fouad El Massoudi, Oscar Rivas contre Oezcan Cetinkaya, Sébastien Bouchard contre Denis Farias, Custio Clayton contre Ronald Berti, Jan-Michael Poulin contre Michel Tsalla, Vislan Dalkhaev contre  Adel Hadjouis et Shakeel Phinn contre Roody Rene.

Sur 20 pugilistes, on compte neuf Québécois d'origine ou d'adoption, deux d'autres provinces canadiennes, trois Français, deux Américains, un Belge, un Allemand, un Espagnol et un Australien né au Cameroun. Incluant Beterbiev, neuf affichent 10 combats pros ou moins, cinq sont à 3 ou moins.

L'action commence à 13h, les portes du Colisée ouvrent à 12h30. CBS entre en ondes à 15h et TVA Sports après le baseball des Blue Jays, c'est-à-dire autour de 15h30. La grande finale devrait avoir lieu autour de 16h. Certains combats pourraient être présentés après le clou du spectacle, diktats télévisuels obligent.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer