• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Boxe 
  • > Championnat canadien de boxe junior: le rendez-vous de la relève 

Championnat canadien de boxe junior: le rendez-vous de la relève

L'entraîneur-chef d'Energybox et organisateur du Championnat canadien de... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'entraîneur-chef d'Energybox et organisateur du Championnat canadien de boxe juvénile-junior 2015, Benoît Martel, et Ariane Fortin, présidente d'honneur de l'événement qui commence aujourd'hui et qui accueillera 150 boxeurs de partout au Canada, au Concorde.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Les meilleurs boxeurs de la relève se donnent rendez-vous à Québec cette semaine, à l'occasion du Championnat canadien de boxe juvénile-junior 2015. Organisée par Energybox, la compétition se conclura avec un gala de boxe senior élite, qui réunira quelques-uns des meilleurs amateurs au pays.

En tout, 150 boxeurs de partout au Canada convergeront vers le Concorde afin de prendre part à ce tournoi qui couronnera les meilleurs athlètes canadiens dans les catégories juvéniles (14-15 ans) et juniors (16-17 ans). La compétition, qui s'amorce mardi, culminera vendredi après-midi, avec les finales des filles, et samedi après-midi, avec celles des garçons.

«C'est un championnat canadien pour nos jeunes. C'est la relève qu'on va voir sortir. On a des bons boxeurs dans la région. C'est le fun de pouvoir les voir. Ça commence mardi, mais le gros de l'action va se passer de mercredi à samedi», a indiqué l'entraîneur-chef d'Energybox et organisateur de l'événement, Benoît Martel.

Plusieurs noms seront à surveiller parmi les athlètes de la région de Québec. Chez les juniors, Xavier Gagnon (60 kg), du club Le Cogneur, devrait en mettre plein la vue. «Il est extrêmement bon», confirme Martel. Sa consoeur Stéphanie Thibault enfilera également les gants.

Deux championnes québécoises en provenance d'Energybox, Kim De Bellefeuille (64 kg) et Léonie Roy (57 kg), prétendront quant à elles au titre dans leur catégorie respective. Du club Empire, la championne du Québec chez les 54 kg, Daphné Sauvageau, et un junior de 75 kg, Lexon Mathieu, monteront également dans le ring. Il faudra finalement garder l'oeil sur le junior Étienne Chabot, du Club de boxe olympique de Lévis, chez les 69 kg.

Gala senior

En conclusion de l'événement samedi soir, les organisateurs présenteront un gala de boxe senior. Plusieurs cogneurs d'élite de la région prendront part à cette soirée de boxe «sans casque» - à la manière des professionnels -, qui comptera une dizaine de combats de trois rounds de trois minutes.

On y trouvera notamment les champions canadiens en titre, Émilien Boucher Johnston (Energybox) chez les 52 kg - qui affrontera Micsael Marin, d'Underdog Montreal - et Clovis Drolet (Le Cogneur) chez les 75 kg, l'ancien champion canadien de 2014 chez les 81 kg, Richard Bergeron-MacDonald (Energybox), le champion québécois des 75 kg, Angelo Adamson (Empire), et un Cubain possédant une longue feuille de route de 244 combats chez les 81 kg, Oscar Masso (Energybox).

«Masso a 39 ou 40 ans, mais il est très bon. Il est né dans la boxe. Il fait partie de mon équipe Energybox. C'est la première fois qu'il va faire un combat au Canada. Il a un baccalauréat en éducation physique, spécialisé en boxe, ce qui existe à Cuba. Il a une bonne énergie. Il va boxer contre un gars qui veut tourner pro, Louis Altidor, d'Underdog Montréal. On va voir ce qu'il a dans les trippes, en vrai, dans un combat», a raconté Benoît Martel.

Les billets pour le Championnat canadien de boxe juvénile-junior 2015 sont disponibles au club Energybox de Saint-Romuald et au Concorde, pendant l'événement.

En attendant Claressa Shields...

Ariane Fortin piaffe d'impatience. Opérée à une épaule en novembre, la médaillée de bronze des derniers Mondiaux chez les 75 kg sera tenue hors de l'action pendant au moins cinq mois. Ça n'empêche pas la Lévisienne d'élaborer d'ores et déjà sa stratégie pour son prochain duel face à la championne olympique en titre, Claressa Shields.

Vaincue par l'Américaine en demi-finale des Mondiaux, Fortin était parvenue à tenir tête à Shields, qu'elle a affrontée trois fois en carrière, sans toutefois obtenir de succès. À chacun des combats, la boxeuse a cependant mieux paru face à une adversaire qu'elle risque de croiser de nouveau aux Jeux panaméricains de Toronto en juillet, pour lesquels elle est déjà qualifiée, puis aux Jeux olympiques de Rio, en 2016.

«J'ai changé un petit peu ma stratégie dans les derniers combats, et d'une fois à l'autre, j'ai vraiment trouvé comment la boxer. Comme je l'ai vraiment mieux boxé en dedans de deux mois, de septembre à novembre, je me dis que d'ici les Jeux, ce sera possible de la battre. C'est sûr qu'on ne sait jamais comment ça va se passer. Ça dépend de la journée aussi. Il y a plein de facteurs. Mais c'est une fille que je pense pouvoir battre», a indiqué Fortin.

Entre-temps, l'athlète de 30 ans a repris un entraînement léger. Il n'est toutefois pas encore question de lancer des coups, même si elle est en avance sur sa rééducation.

«J'ai recommencé à courir au moins pour me faire un peu de jambes, un peu de cardio, un peu d'abdos... Mais je ne suis pas retournée m'entraîner au gym de boxe. Ça va super bien, mais il faut être patiente.»

Porte-parole du Championnat canadien de boxe juvénile-junior 2015, Fortin possède de bons souvenirs d'un combat au Concorde, puisque c'est là, en 2013, qu'elle avait gagné son poste dans l'équipe nationale A, après une victoire sur sa compatriote Mary Spencer.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer