• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Boxe 
  • > Kevin Bizier signe avec le réputé promoteur Al Haymon 

Kevin Bizier signe avec le réputé promoteur Al Haymon

Kevin Bizier s'est entraîné devant les caméras mardi.... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Kevin Bizier s'est entraîné devant les caméras mardi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À l'aube de son combat revanche contre Jo Jo Dan, Kevin Bizier signe une entente à long terme qui sera déterminante pour la suite de sa carrière avec le promoteur américain Al Haymon.

Gérant des Floyd Mayweather Jr et Adonis Stevenson, le grand patron des Productions Al Haymon dirige les destinées de près de 150 boxeurs, dont une vingtaine de champions du monde, en plus de posséder une grande influence auprès des réseaux de télé américains. C'est ce qui, selon Yvon Michel, contribuera à accélérer la progression de Bizier (23-1, 16 K.-O.) dans la très compétitive catégorie des mi-moyens, où l'on trouve notamment les Floyd Mayweather (champion WBA, WBC), Manny Pacquiao (champion WBO) et Kell Brook (champion IBF). 

«M. Haymon a sous contrat plus de la moitié des boxeurs de haut niveau classés mondialement chez les 147 livres, dont Keith Thurman, Amir Khan et Devon Alexander. Dans les discussions qui ont mené à l'entente, il a dit être convaincu que dans un combat, gagne ou perd, Kevin va toujours donner un bon spectacle, qu'il va toujours avoir une base de fan qui va s'intéresser à lui, peu importe où le combat a lieu. Il est aussi confiant qu'avec le talent qu'il a, Kevin peut gagner des batailles importantes contre les meilleurs de la division», a indiqué le grand patron du Groupe GYM.

La nouvelle arrive à point pour le boxeur de Saint-Émile qui, à 30 ans, arrive au faîte de sa forme physique et mentale, mais dont la carrière stagnait depuis la tenue du premier combat contre Jo Jo Dan, le 30 novembre 2013.

«On avait de la difficulté à faire progresser Kevin, qui était devenu un boxeur trop dangereux pour les vedettes de la division des mi-moyens, mais qui n'avait pas encore assez de notoriété pour que les réseaux de télé le supportent. On a fait deux combats pour le garder actif, alors que j'étais en négociation avec des adversaires importants, dont Robert Guerrero, mais on se faisait dire non parce que le ratio risque-récompense était trop élevé», a raconté Michel.

SUR LA ROUTE

Pour se sortir de cette impasse, le promoteur devait trouver une façon de faire boxer Bizier à la télévision, ce qui sera le cas lors du combat revanche présenté le 19 décembre au Colisée Pepsi, qui sera télédiffusé sur Showtime. Qui plus est, le boxeur recevra alors sa plus grosse bourse en carrière  - plus que le double de son meilleur gain à ce jour - pour monter dans le ring. Un résultat direct de l'association avec Haymon.

«Maintenant, n'importe quel boxeur va savoir que le risque est important contre Kevin, mais que la récompense va être élevée, parce que ça va être présenté à la télé. À partir de maintenant, s'il l'emporte, il va avoir le support de la télé pour n'importe lequel de ses combats. Ça ne veut pas dire qu'il va toujours évoluer ici. Si on amenait 10 000 personnes, c'est sûr que la télé reviendrait pour Kevin Bizier. Si, par contre, ce n'était pas concluant, c'est possible qu'il se retrouve sur la route», a poursuivi Michel, citant des lieux tels que New York, Las Vegas ou la Californie.

Advenant une victoire sur Jo Jo Dan, Bizier signera automatiquement une entente avec Showtime. Il pourrait également devenir l'aspirant obligatoire de Brook et se retrouver à «un ou deux combats» d'un championnat du monde.

Approche plus mentale

Si Kevin Bizier a appris une chose de son premier duel contre Jo Jo Dan, c'est qu'il ne pourra pas approcher le combat revanche du 19 décembre avec la même attitude. Trop confiant et visant le K.-O. à tout prix lors de leur premier rendez-vous, Bizier entend cette fois adopter une approche plus réfléchie face à son adversaire. «J'étais arrivé en me disant que c'était moi qui allait lui faire mal. Je ne pensais pas à ce que l'autre allait faire. Je vais donc avoir une approche plus mentale. Je serai plus calme. Je vais aussi utiliser davantage mon jab», a fait savoir le boxeur de Saint-Émile, mardi. Peu importe l'issue de l'affrontement, Bizier estime qu'il ressortira gagnant du combat. D'une part, il décrochera sa plus grosse bourse à vie - 75 000 $ - et d'autre part, il aura désormais accès, en vertu de sa nouvelle entente avec Al Haymon, à un vaste pool d'adversaires. «Je m'en vais là et je suis gagnant à 100 %. Même si c'est une défaite, je peux reboxer», convient Bizier. Le boxeur a d'ailleurs été flatté par l'intérêt du gérant américain, qui lui a permis d'avoir une «meilleure idée de sa valeur sur le marché». «Et je suis très content de boxer sur Showtime à cause de lui aussi. Je vais essayer de lui prouver qu'il a bien fait de me signer», a-t-il déclaré.

L'entraîneur de Kevin Bizier, Samuel Décarie-Drolet... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

L'entraîneur de Kevin Bizier, Samuel Décarie-Drolet

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

En vitesse...

L'entraîneur de Kevin Bizier, Samuel Décarie-Drolet, n'exclut pas que le combat de son poulain face à Jo Jo Dan atteigne la limite de 12 rounds. «Il s'entraîne fort. Il va être prêt pour livrer 12 rounds. On ne cherche pas le knock-out à tout prix, mais si ça se présente, Kevin va saisir sa chance», a-t-il soutenu... À partir de la semaine prochaine, Bizier s'entraînera avec deux partenaires, un Américain et un Torontois, des «gauchers hargneux et agressifs, qui utiliseront beaucoup leur main arrière au corps», à la manière de Jo Jo Dan... Yvon Michel estime que, lors du premier combat entre Bizier et Jo Jo Dan, son boxeur a été victime de l'arbitrage. «Jean-Guy Brousseau est de Québec et connaissait bien Kevin. Il n'a pas voulu démontrer de la partialité pour Kevin. Il a laissé Jo Jo Dan retenir. Assez qu'un moment donné, Kevin l'a envoyé au sol. On s'est assuré avec la régie que cette fois, l'arbitre sera très sévère.» 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer