• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Boxe 
  • > Gala de boxe à Québec: Adonis Stevenson veut un K.O. en cadeau 

Gala de boxe à Québec: Adonis Stevenson veut un K.O. en cadeau

Adonis Stevenson s'entraîne pour le knock-out en vue... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Adonis Stevenson s'entraîne pour le knock-out en vue du combat du 19 décembre au Colisée face au Russe Dmitry Sukhotsky (derrière).

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À Québec, le Boxing Day a lieu une semaine plus tôt, cette année. Rien à voir avec la distribution de cadeaux autour du sapin et tout avec la distribution de coups de poing au Colisée. Adonis Stevenson revient défendre sa ceinture de champion du monde, le 19 décembre.

La sous-carte s'annonce déjà intéressante avec le combat revanche de Kevin Bizier contre Jo Jo Dan, la présence du phénomène Artur Beterbiev et de l'Américain Andre Dirrell. On fait de la place au contenu local avec Sébastien Bouchard. La soirée devrait compter huit combats, dont quatre télédiffusés sur la chaîne payante américaine Showtime.

Stevenson (24-1, 20 K.-O.) se produira à Québec pour la deuxième fois de sa carrière, un an après sa victoire au sixième round contre le Britannique Tony Bellew. Il affronte cette fois le Russe Dmitry Sukhotsky (22-2, 16 K.-O.), septième aspirant à son titre mondial des 175 livres du WBC.

Sukhotsky est «le meilleur aspirant disponible» à part Jean Pascal, confirme Yvon Michel. Le promoteur tenait à ne pas précipiter un affrontement entre les deux têtes d'affiche québécoises, le champion et son aspirant obligatoire, avant 2015.

«Ce n'est pas parce qu'on ne le connaît pas que ce n'est pas un boxeur de valeur», insiste Michel. Sukhotsky fait partie des meilleurs aspirants à la couronne des mi-lourds des quatre organisations majeures : WBC (7e), WBO (7e), WBA (8e) et IBF (11e).

Le résident de Barnaoul sort se battre à l'extérieur de la Russie pour la quatrième fois en neuf ans de carrière. Ses deux revers sont survenus en Allemagne et aux États-Unis. Selon Michel, il méritait de gagner un combat de championnat du monde de la WBO en 2009, contre Juergen Braehmer.

«Personne ne connaissait Fonfara avant qu'il n'affronte Adonis», souligne le président du Groupe Yvon Michel (GYM). Stevenson a arraché sa dernière victoire par décision au Polonais Andrzej Fonfara, le 24 mai dernier. Le champion a même visité le tapis au neuvième assaut, «démontrant une vulnérabilité dans sa carapace de Superman», admet Michel.

«Tous les champions sont allés au plancher», répond celui que l'on surnomme Superman à cause de son punch dévastateur. «L'important, c'est de revenir fort et c'est ce que j'ai fait. N'importe qui peut aller au plancher, c'est tout à fait normal.

«Je veux finir l'année sur Showtime avec un knock-out», promet-il. «C'est ma spécialité, les K.-O. Comme disait Emanuel, les knock-out, ça vend!» indique l'ancien protégé du réputé entraîneur Emanuel Steward, décédé en 2012. «Je l'entraîne pour le knock-out», confirme son coach, Javan «Sugar» Hill, héritier sportif de Steward.

Style européen

Stevenson et Hill retournent d'ailleurs s'entraîner à Detroit, au nouveau Kronk Gym géré par la fille de Steward, Sylvia. «Sukhotsky a un style plus européen que Bellew, qui était plus polyvalent. Je ne pense pas que Dmitry soit habitué de se battre contre des styles différents», fait valoir Hill.

En préliminaires, le Russo-Montréalais Beterbiev (6-0, 6 K.-O.) affrontera Jeff Page fils (15-0, 10 K.-O.), du Kansas. Porté par sa victoire en 38 secondes sur Tavoris Cloud, fin septembre, Beterbiev espère ici unifier son titre nord-américain NABA à celui de la NABO. Quant à Dirrell (23-1, 16 K.-O.), il est huitième aspirant au titre mondial des 168 lb de la WBC détenu par son frère, Anthony.

Le boxeur Jo Jo Dan  montre une fiche... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Le boxeur Jo Jo Dan  montre une fiche de 33-2, 18 K.-O.

Le Soleil, Yan Doublet

Bizier-Dan: plus qu'une revanche

Le plat de résistance de ce réveillon avant le temps se trouve dans l'assiette de Kevin Bizier (23-1, 16 K.-O.) et Jo Jo Dan (33-2, 18 K.-O.). Choc par excellence du gala du 30 novembre 2013 au Colisée de Québec, le premier duel avait été tranché par un point en faveur de Dan, la carte de 114-113 remise par le juge Kason Cheeks. Larry Layton avait favorisé Bizier 117-110 et Jean Lapointe vu Dan dominer 116-111.

«C'est une revanche, mais plus important, le gagnant devient premier aspirant obligatoire de Kell Brook», insiste Ionut Dan Ion, dit Jo Jo Dan. Deuxième aspirant au titre mondial des 147 livres de l'IBF détenu par Brook, Dan devait affronter le troisième, Leonard Bundu, qui a plutôt accepté un combat de championnat intérimaire de la WBA, le 13 décembre. Le quatrième, Devon Alexander, et le cinquième, Timothy Bradley, ont ensuite refusé. Le premier rang est vacant.

L'IBF a donc proposé Bizier, sixième, qui a gagné ses deux derniers combats avec facilité. «Je vais être plus patient», révèle le boxeur de Saint-Émile. L'appui de la foule peut s'avérer une lame à deux tranchants, constate-t-il. «Tu peux te laisser emporter. Ça crie, tu y vas plus! Cette fois-ci, je vais mieux faire ma job et utiliser mes forces.» Pendant que Marc Ramsay s'occupera d'Artur Beterbiev, à Montréal, Bizier s'entraînera au centre Horizon de Limoilou sous les ordres de son père Rémi, de Samuel Décarie-Drolet et de Vincent Auclair.

Du côté du résidant de Laval d'origine roumaine, il s'attend à un meilleur Bizier. «Je sais que moi aussi, je peux être meilleur. Bizier me connaît, mais moi aussi, je le connais mieux. Et la foule est importante, mais entre les câbles, c'est juste lui et moi», résume Dan.

Le promoteur Yvon Michel annonce aussi la participation de Sébastien Bouchard (8-1, 2 K.-O.). Le pugiliste natif de Baie-Saint-Paul et habitant de Québec a impressionné dans sa défaite contre Frank Galarza, au Connecticut, en mai dernier. Le promoteur américain Lou DiBella aurait même comparé son style à celui d'Arturo Gatti.

Bouchard doit se remettre en forme. Il y a une semaine à peine, il surpassait par plus de 25 livres la limite de 154 livres qui lui sera imposée. 

Partager

À lire aussi

  • Adonis Stevenson livrerait son prochain combat au Colisée Pepsi

    Boxe

    Adonis Stevenson livrerait son prochain combat au Colisée Pepsi

    Tout indique qu'Adonis Stevenson montera dans le ring avant la fin de 2014, au Colisée Pepsi de Québec. »

  • Adonis conserve sa ceinture

    Boxe

    Adonis conserve sa ceinture

    La bataille a été rude, mais Adonis Stevenson a finalement conservé sa ceinture, samedi soir, au Centre Bell, devant une foule conquise d'avance. »

  • Jean Pascal prévient Adonis Stevenson<strong></strong>

    Boxe

    Jean Pascal prévient Adonis Stevenson

    Jean Pascal voit d'un bon oeil un éventuel combat entre Adonis Stevenson et Bernard Hopkins. L'ancien roi mi-lourd de la WBC prévient toutefois... »

  • Adonis Stevenson zen avec lui-même<strong></strong>

    Boxe

    Adonis Stevenson zen avec lui-même

    L'image que projette Adonis Stevenson ne ment pas. Il a du plaisir. Tout un contraste avec l'état d'esprit dans lequel il était quelques instants... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer