Les Indians ont oublié comment perdre

Après une séquence de 17 victoires consécutives, l'ambiance... (AFP, Jason Miller)

Agrandir

Après une séquence de 17 victoires consécutives, l'ambiance est à la fête dans l'enclos des Indians. Ils sont la deuxième équipe depuis 1961 à remporter au moins 17 matchs d'affilés après les Athletics d'Oakland en 2002.

AFP, Jason Miller

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Cleveland

L'ambiance dans le vestiaire des Indians de Cleveland, l'équipe de l'heure du baseball majeur, ressemble presque à ce que l'on peut ressentir dans une fraternité étudiante. Et il y baigne une odeur de championnat.

Dans un coin, l'arrêt-court étoile Francisco Lindor sourit alors qu'il lance son sac à dos dans son casier tout en se permettant une blague au détriment du voltigeur de centre recrue Bradley Zimmer. De l'autre côté, le voltigeur Jay Bruce remet en place quelques boîtes qu'il n'avait pas encore eu le temps d'ouvrir depuis qu'il a été obtenu des Mets, le 9 août, pendant que le releveur Joe Smith et le partant Josh Tomlin affirment tous deux posséder une meilleure balle rapide que l'autre.

Il y a de la musique, des rires, des jeux vidéo et aucun signe de stress. Les joueurs des Indians vivent en effet de beaux moments, eux qui n'ont pas perdu un match depuis plus de deux semaines et qui se comportent comme s'ils ne subiront plus aucune défaite cette saison.

Imprégnés de la philosophie «Gagnons aujourd'hui et oublions hier» implantée par le gérant Terry Francona, les Indians vivent la plus impressionnante séquence de succès depuis la naissance de la concession en 1901. Samedi, ils ont signé une 17victoire consécutive en battant 4-2 les Orioles de Baltimore.

Les Indians sont seulement la deuxième équipe depuis le premier élargissement des cadres du baseball majeur, en 1961, à remporter au moins 17 matchs d'affilée, après les Athletics d'Oakland (20) en 2002. Et de retour à domicile depuis vendredi après un périple à l'étranger au cours duquel ils ont gagné leurs 11 matchs - un tour de force qu'aucune formation du baseball majeur n'avait réalisé depuis les Reds de Cincinnati, en 1957 -, il ne leur manque maintenant que quatre victoires pour égaler le record de tous les temps que détiennent les Cubs de Chicago, cuvée 1935.

L'éléphant dans la salle

«Personne ici n'en parle», affirme Lindor. «Tout le monde, ailleurs, en parle, mais pas nous.» Pourtant, il y a beaucoup à dire au sujet de cette irrésistible séquence de 17 matchs des Indians.

- Ils ont dominé leurs adversaires 118-30 tout en inscrivant cinq de leurs 17 blanchissages, une catégorie où ils dominent le baseball majeur.

- Ils n'ont tiré de l'arrière que lors de quatre des 152 manches qu'ils ont disputées.

- Ils ont balayé une série de trois matchs aux Yankee Stadium pour la première fois depuis 1989, une série de quatre parties à Detroit pour la toute première fois de leur histoire et deux programmes doubles en trois jours.

- Ils sont devenus la première équipe depuis les Cubs de 1935 à signer des séquences victorieuses d'au moins 14 matchs lors de saisons consécutives.

Et ils ont réalisé tout ça sans les services du releveur étoile Andrew Miller, du voltigeur Michael Brantley et de Jason Kipnis, trois de leurs meilleurs joueurs, tous blessés. Miller est sur le point d'effectuer un retour au jeu, mais à la blague, il s'est demandé si le moment n'était pas mal choisi! «Je ne veux pas revenir et tout gâcher.»

La séquence va sûrement prendre fin un jour. Et lorsque ça se produira, les joueurs des Indians reprendront leur quête d'une première conquête de la Série mondiale depuis 1948. En attendant, ils ont du plaisir à réaliser ce que peu d'équipes avant eux ont été en mesure d'accomplir.

Hésitant à parler de cette série de victoires après le match de vendredi, Francona a souri lorsqu'un journaliste lui avait demandé s'il avait déjà fait partie d'une équipe ayant signé autant de victoires consécutives. «Mon instructeur à l'école secondaire m'a écrit un texte l'autre jour, parce que nous avions remporté 14 parties de suite cette année-là. Mais nous avons manqué de matchs, car la saison a pris fin.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer