Édouard Julien repêché par les Phillies

Les Phillies de Philadelphie ont réclamé Édouard Julien... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les Phillies de Philadelphie ont réclamé Édouard Julien en 37e ronde, mercredi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Déjà recruté par un réputé programme de baseball collégial de l'Alabama, aux États-Unis, le deuxième-but Édouard Julien s'y présentera avec l'étiquette d'un choix au repêchage des ligues majeures. Les Phillies de Philadelphie l'ont réclamé en 37e ronde, mercredi, même s'ils savaient que son coeur battait à tout rompre pour les Tigers... de l'Université Auburn.

Julien était en route vers Saguenay pour y jouer un match avec les Diamants de Québec, mercredi, lorsque son nom est apparu sur le site mlb.com. Un coup de fil d'Alex Agostino, dépisteur québécois des Phillies, est venu confirmer le tout.

«Depuis que je suis petit que je rêve de jouer dans les collèges américains ou d'être repêché. Même si ça ne changera pas mes plans [d'aller à Auburn], ça reste un exploit d'être choisi et ça peut m'aider à l'université. Ils se diront qu'un gars repêché, ça ne doit pas être aussi poche que ça», racontait-il, rejoint à bord de la voiture familiale dans la Réserve faunique des Laurentides.

L'avant-champ d'à peine 18 ans est un produit du programme sport-études de baseball des Canonniers de Québec. Il est le sixième joueur de celui-ci à avoir été repêché, après Kevin Denis-Fortier, Jonathan Gilbert, Jonathan Paquet, Jimmy Durette et Marc-Antoine Bérubé.

«Après les entrevues, je pensais que les Nationals [Washington] ou les Royals [Kansas] me repêcheraient. Pour que j'accepte de renoncer à l'université, il aurait fallu que je sois réclamé beaucoup plus haut», disait le jeune homme de Sainte-Foy, qui connaissait bien la valeur de sa bourse d'études.

Agostino n'a même pas essayé de le convaincre d'opter pour les ligues mineures dès maintenant. «Il m'a dit que j'étais une fierté québécoise, qui si ça m'intéressait, il pouvait me faire une offre et il m'a souhaité bonne chance», notait Julien, qui pourra être repêché à nouveau dans trois ans.

Deux autres Québécois

Celui qui s'aligne aussi avec l'équipe nationale junior participera au Championnat mondial des 18 ans et moins, cet été, et effectuera ensuite sa rentrée universitaire à l'automne. Dimanche, Le Soleil le présentait sous le titre «Un diamant rare».

«Il s'agit d'un exploit d'être repêché, ça n'arrive pas souvent à des joueurs de Québec. Pour notre programme sport-études, c'est un grand jour», estimait avec joie le responsable des Canonniers et entraîneur-adjoint des Capitales, Jean-Philippe Roy.

Julien affrontait les Voyageurs, mercredi, mais ne savait pas si sa concentration allait être au rendez-vous. «Ça va être dur», disait-il en riant.

Il n'a pas été le seul Québécois à être repêché par une équipe des ligues majeures, cette semaine. Jonathan Lacroix (Montréal) l'a été en 12e ronde par les Astros de Houston, tandis que les Mets de New York ont réclamé le Trifluvien Raphaël Gladu (16e ronde). Les deux joueurs sont des voltigeurs.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer