Les Jays au bord du gouffre

Mike Napoli, à droite, a donné le ton... (La Presse Canadienne, Frank Gunn)

Agrandir

Mike Napoli, à droite, a donné le ton en attaque pour les Indians de Cleveland avec un circuit en solo et un double bon pour un autre point produit, menant les siens à une victoire de 4-2 sur les Blue Jays à Toronto, lundi.

La Presse Canadienne, Frank Gunn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Mike Napoli a frappé un circuit et produit deux points et les Indians de Cleveland ont survécu au très court départ du partant Trevor Bauer pour battre les Blue Jays de Toronto 4-2, lundi, et prendre une confortable avance de 3-0 dans la série de championnat de la Ligue américaine.

Ce fut encore une soirée difficile au bâton pour les Jays face aux lanceurs des Indians. La formation torontoise n'a inscrit que trois points en autant de matchs contre les Indians, qui en ont fait juste assez pour l'emporter.

«On a eu de la bonne compétition, a déclaré le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Leurs releveurs ont fait tout un travail aujourd'hui, ils nous ont complètement muselés. Je crois encore que notre offensive va se mettre à produire. Elle ne l'a pas encore fait.»

Le releveur étoile Andrew Miller, qui avait retiré 10 des 12 frappeurs des Jays sur des prises lors des deux premiers matchs, a enregistré un sauvetage de quatre retraits. Il a obtenu un retrait au bâton pour mettre fin en huitième, mais a accordé un simple au frappeur suppléant Dioner Navarro en amorçant la neuvième.

Miller a ensuite retiré Kevin Pillar, Melvin Upton fils et Darwin Barney pour mettre fin à tout espoir de remontée.

Napoli, qui a amorcé le match sur une disette de 0 en 25 contre les droitiers, a claqué un circuit et un double productif. Jason Kipnis a aussi frappé la longue balle pour les Indians.

«Il a eu de bonnes présences au bâton, a commenté Russell Martin, qui a été retiré trois fois au bâton, à propos de Napoli. Il a été patient, il attendait son lancer et il ne l'a pas manqué ce soir.»

Michael Saunders a expulsé la balle dans les gradins pour les Blue Jays, qui feront face à l'élimination dès mardi. Les deux équipes ont frappé sept coups sûrs.

Les Indians ont pris les devants 4-2 en inscrivant deux points en sixième. Les Blue Jays n'ont jamais eu les devants dans cette série.

Bauer quitte

Bauer, qui jouait avec 10 points de suture au petit doigt après un incident impliquant un drone, n'est resté au monticule que pour deux retraits et 21 lancers. Du sang coulait de son doigt et son uniforme était taché lorsque l'arbitre Brian Gorman s'est amené au monticule pour demander à Terry Francona d'envoyer un autre lanceur dans la mêlée.

Même avant le match, le doigt de Bauer semblait bien mal en point. Mais l'artilleur de 25 ans ne semblait pas ennuyé et utilisait sa main droite sans problème apparent.

Bauer a enregistré deux retraits et a donné deux buts sur balles avant de retraiter au vestiaire. Il n'a lancé que neuf prises.

«Quand j'ai vu que ça saignait beaucoup, j'espérais mettre fin à la manche et retourner à l'abri pour arrêter le saignement, a indiqué Bauer. Parfois, les circonstances ne tournent pas en votre faveur, mais les bonnes équipes trouvent le moyen de gagner.»

Dan Otero s'est amené en relève, le premier de six releveurs des Indians. Bryan Shaw (1-0) a récolté la victoire. Les Indians ont gagné un neuvième match de suite et ont amélioré le record d'équipe avec une sixième victoire consécutive en séries.

Les Blue Jays ont utilisé quatre lanceurs après le départ de Marcus Stroman (0-1). Le petit lanceur a donné quatre points sur trois coups sûrs en cinq manches et un tiers.

«J'avais de bons lancers ce soir, a dit Stroman. J'ai seulement manqué de précision sur certains et ils ont profité de mes erreurs.»

Le spécialiste des fins de match Roberto Osuna avait deux coureurs en position de marquer avec un retrait en neuvième manche, mais il s'en est bien tiré.

Le quatrième match aura lieu mardi alors qu'Aaron Sanchez fera face à l'as des Indians Corey Kluber. Francona avait prévu faire confiance à la recrue Ryan Merritt si Bauer avait pu lancer durant quelques manches, lundi.

Reposé, Arrieta s'estime en meilleure santé que l'an dernier

Jake Arrieta amorcera le troisième match pour les... (AP, Jae C. Hong) - image 3.0

Agrandir

Jake Arrieta amorcera le troisième match pour les Cubs, mardi.

AP, Jae C. Hong

Au camp d'entraînement des Cubs de Chicago, le gérant Joe Maddon a eu une franche discussion avec Jake Arrieta à propos de la charge de travail qui lui serait confiée au cours de la saison.

Maddon savait qu'Arrieta ne serait pas d'accord quand il serait hâtivement retiré d'un match, surtout après avoir lancé 229 manches pour les Cubs de Chicago en route vers la conquête du trophée Cy-Young en 2015.

«Ça portera ses fruits en fin de saison et en éliminatoires, avait justifié Maddon. Notre intention est de jouer au mois d'octobre et probablement en novembre cette année.»

Maddon savait qu'Arrieta se sentirait invincible après avoir maintenu une moyenne de points mérités de 1,77 en 2015. Il ne voulait pas que le droitier pense qu'il pourrait lancer autant chaque année.

Arrieta a accepté le plan de Madden et il a lancé durant 197 manches et un tiers, affichant une moyenne de points mérités de 3,10. «Je suis dans un meilleur état, a déclaré Arrieta, lundi. Le fait d'avoir passé à travers l'an dernier m'a préparé mentalement pour une plus longue saison cette année. Nous avons été en mesure de bien gérer la pression autant mentalement que physiquement.»

Sans point ni coup sûr

Avec la série égale 1-1, Arrieta amorcera le troisième match pour les Cubs face à Rich Hill, des Dodgers de Los Angeles, mardi, au Dodger Stadium.

Arrieta a réussi son premier match sans point ni coup sûr dans ce stade le 30 août 2015, dans un duel qui s'est amorcé peu après 17h (heure de la Californie), comme ce sera le cas pour le troisième affrontement. Il peut y avoir de l'ombre entre le monticule et le marbre à cette heure, ce qui favorise les lanceurs, selon Arrieta. «Je crois vraiment qu'il peut être difficile de voir la rotation de la balle, a-t-il expliqué. Il faut être aggressif en début de match pendant que l'ombre est entre le monticule et le marbre parce qu'elle avance vers le monticule par la suite.»

Lors de son match sans point ni coup sûr l'an dernier, une victoire de 2-0, Arrieta a retiré 12 frappeurs au bâton et a permis à deux coureurs d'atteindre les sentiers - un sur une erreur et l'autre sur un but sur balles.

«Ce sera un sentiment différent, mais en même temps, c'est à peu près la même formation, a-t-il dit. Il faut les retirer de la bonne manière. Je dois utiliser les connaissances que j'ai pour m'aider. C'est simplement un autre match sous les projecteurs.»

S'inspirer de Kershaw

Hill succédera à Clayton Kershaw en tant que deuxième gaucher de suite à amorcer un match pour les Dodgers, et il s'inspire du triple gagnant du trophée Cy-Young.

«Il a de bons lancers. On ne peut pas lui enlever, a déclaré Hill. Son niveau de compétition fait en sorte qu'il disposera de vous si vous avez un genou au sol. C'est quelque chose qui m'inspire. Ne jamais abandonner et continuer d'attaquer.»

Hill a maintenu une moyenne de points mérités de 2,12 durant la saison régulière et a accordé cinq points en sept manches de travail lors du deuxième match de la série de division face à Washington.  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer