Les Jays écrasent les Rangers 10-1

Jose Bautista, l'ennemi public numéro 1 au Texas,... (AP, LM Otero)

Agrandir

Jose Bautista, l'ennemi public numéro 1 au Texas, a frappé un circuit de trois points en neuvième manche au grand plaisir de son coéquipier Troy Tulowitzki.

AP, LM Otero

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
ARLINGTON, Texas

Les Blue Jays de Toronto ont volé haut au Texas,  jeudi. Ils ont malmené Cole Hamels pour lessiver les Rangers 10-1 lors du premier match de la série de division de l'Américaine.

Jose Bautista, l'ennemi public numéro 1 au Texas, a ajouté une claque de trois points en neuvième manche aux dépens du releveur Jake Diekman pour tourner le fer dans la plaie. Il a doucement déposé son bâton pendant que le partisan qui a capté la balle la renvoyait sur le terrain.

Le Dominicain de 35 ans était content de ne pas s'être laissé déconcentrer avec le passé mouvementé entre les deux équipes. En mai, Rougned Odor avait atteint Bautista d'une solide droite à la mâchoire à la suite d'une glissade agressive du joueur des Jays. Bautista, lui, avait fait tournoyer son bâton après un circuit contre les Rangers lors du premier tour éliminatoire de 2015.

«Nous sommes des joueurs de baseball, pas des combattants de l'UFC. Nous sommes aussi pour jouer des matchs de baseball. C'est pourquoi je voulais que chacun dans l'équipe garde son focus là-dessus.»

Il s'agissait du quatrième circuit de Bautista à ses huit dernières présences au bâton en séries. Il est à égalité avec Joe Carter pour le nombre de circuits en séries pour un joueur des Blue Jays avec six.

Marco Estrada est venu bien près de lancer durant un match complet pour la première fois de sa carrière. Elvis Andrus a cependant frappé un triple en fin de neuvième manche et a croisé le marbre sur un roulant de Shin-Soo Choo.

Estrada n'a pu convaincre le gérant John Gibbons de le garder dans le match. «On s'en fout, nous avons gagné. C'est tout ce qui importe», a dit le droitier de 33 ans, qui a fait face à un seul frappeur de plus que le minimum en huit manches, aidant la relève des Blue Jays qui avait été surutilisée au cours des derniers jours. Il a donné un point sur quatre coups sûrs en huit manches et un tiers en plus de retirer six frappeurs au bâton.

Les Jays ont inscrivant cinq points contre Hamels après deux retraits en troisième manche, envoyant neuf frappeurs au bâton. Troy Tulowitzki a fait le plus gros des dommages avec un triple de trois points.

«En réalité, nous étions dus pour frapper», a déclaré Gibbons. «Je ne peux pas dire que nous étions détendus, mais c'était bien d'avoir un peu de marge de manoeuvre.»

Melvin Upton fils a claqué un circuit solo au cours d'une quatrième manche de deux points. Josh Donaldson, qui a obtenu deux simples, deux doubles et un but sur balles, a produit un point en troisième et en quatrième. Ses quatre coups sûrs a égalé une marque d'équipe en séries.

Estrada dominant

Tandis qu'Hamels (0-1) connaissait des ennuis en trois manches et un tiers, Estrada a été solide, retirant 15 des 16 frappeurs auxquels il a fait face. Le seul joueur des Rangers à atteindre les sentiers au cours de cette séquence a été Adrian Beltre en deuxième manche sur un coup sûr à l'avant-champ.

Estrada a retiré 12 frappeurs de suite après que Beltre eut frappé un simple en sixième. Andrus s'est fait épingler sur une tentative de vol, tandis que Choo se faisait retirer au bâton. C'était ce genre de match pour les Rangers...

«Avec le groupe de vétérans que nous avons dans ce vestiaire, je ne m'inquiète pas des conséquences d'un match comme celui-là», a commenté le gérant des Rangers Jeff Banister. «C'est certain que nous aurions aimé jouer bien mieux. Ce qu'il ne faut pas oublier c'est qu'Estrada a lancé tout un match.»

Le deuxième match de cette série trois de cinq aura lieu vendredi (13h), toujours au Texas. Les Jays enverront au monticule J.A. Happ (20-4, moyenne de points mérités de 3,18), tandis que les Rangers remettront la balle à Yu Darvish (7-5, mpm 3,41).

Le lanceur de bière accusé

La police de Toronto a porté une accusation de méfait, jeudi, contre un homme soupçonné d'avoir lancé une canette de bière vers un voltigeur des Orioles de Baltimore lors du match éliminatoire de l'Américaine contre les Blue Jays, mardi. Ken Pagan s'était lui-même identifié, mercredi, comme étant l'homme sur une photo distribuée par la police et sur laquelle on y voyait le suspect. Le journaliste de 41 ans s'est présenté au poste de police jeudi vers 19h15 en compagnie de deux avocats et il ne s'est pas adressé aux médias.

La veille, Pagan avait affirmé qu'il n'était pas l'auteur du méfait qu'on lui reproche puisqu'il buvait de la bière dans un verre de plastique, mardi soir. Un partisan installé dans les gradins du champ gauche, au Rogers Centre, a lancé une canette qui a tout juste raté le voltigeur Hyun Soo Kim alors que celui-ci s'apprêtait à réussir un attrapé, en septième manche. Alors que la confusion totale a suivi, le joueur des Orioles Adam Jones a indiqué que lui et Kim avaient été nargués par les partisans et qu'ils avaient été la cible d'insultes raciales.  D'après La Presse canadienne

Les Indians assomment Porcello et les Red Sox à coups de circuit

Un circuit de Francisco Lindor a couronné une poussée de trois points en troisième manche des Indians de Cleveland, qui ont tenu le coup pour finalement gagner 5-4 contre les Red Sox de Boston, jeudi, lors du premier match de cette série de division de l'Américaine.

Lindor, Jason Kipnis et Robert Perez ont frappé des circuits consécutifs en troisième manche contre Rick Porcello, qui n'a lancé que pendant quatre manches et un tiers, sa plus courte sortie de la saison.

Andrew Miller, acquis des Yankees de New York en juillet, n'a pas donné de point pendant deux manches pour signer la victoire. Appelé en relève plus tôt qu'à l'habitude, le grand gaucher a notamment retiré David Ortiz avec deux hommes sur les sentiers pour mettre fin à la cinquième manche.

Francisco Lindor bondit de joie après son circuit... (AP, Aaron Josefczyk) - image 4.0

Agrandir

Francisco Lindor bondit de joie après son circuit contre Rick Porcello, en troisième manche.

AP, Aaron Josefczyk

Bryan Shaw a concédé un circuit à Brock Holt en huitième manche, mais Cody Allen a sauvegardé l'avance de 5-4 des siens en retirant deux frappeurs en huitième avant de finir le boulot la manche suivante.

À son premier match de ses dernières séries en carrière, Ortiz a cogné un double en quatre présences au bâton.

La recrue Andrew Benintendi et Sandy Leon ont aussi frappé des circuits pour les Red Sox, qui enverront David Price dans la mêlée pour le deuxième affrontement de cette série. Price, qui n'a toujours pas remporté un match de séries éliminatoires en carrière, se mesurera à Corey Kluber.

Porcello a semblé ébranlé après avoir concédé trois circuits de suite et il a été entouré par les joueurs d'avant-champ. Un des favoris pour mettre la main sur le trophée Cy Young de l'Américaine,il a maintenu un dossier de 11-2 après la pause du Match des étoiles. AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer