Baker et Roberts écriront l'histoire vendredi

Le gérant des Nationals de Washington, Dusty Baker... (AP,Pablo Martinez Monsivais)

Agrandir

Le gérant des Nationals de Washington, Dusty Baker en sera à sa huitième participation aux séries.

AP,Pablo Martinez Monsivais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
WASHINGTON

Lorsque le cri «Au jeu!» retentira vers 20h vendredi à Washington, on vivra un moment historique : pour la première fois de l'histoire du baseball majeur, deux gérants noirs s'affronteront en séries.

«C'est une fierté en tant qu'Afro-Américains de démontrer que nous pouvons non seulement faire le travail, mais que nous le faisons mieux que la majorité. Surtout cette année», a déclaré Dusty Baker, le gérant des Nationals de Washington. «J'espère que ça entraînera d'autres formations à faire confiance à des gérants afro-américains et que ça motivera les joueurs et les anciens joueurs qui espèrent devenir gérants. Ça engendre probablement beaucoup de fierté à travers les États-Unis et pas seulement chez les Afro-Américains.»

Lorsque Baker a été embauché au mois de novembre dernier, le baseball majeur a évité d'amorcer une première saison depuis 1988 sans gérants noirs. Dave Roberts, lui, a obtenu son emploi avec les Dodgers de Los Angeles plus tard au cours de ce mois.

Dave Roberts fera ses débuts en matchs éliminatoires... (AP, Alex Brandon) - image 2.0

Agrandir

Dave Roberts fera ses débuts en matchs éliminatoires comme pilote des Dodgers de Los Angeles.

AP, Alex Brandon

En avril, une étude supervisée par Richard Lapchick de l'Institut pour la diversité et l'éthique dans le sport à l'Université Central Florida a donné aux équipes de baseball une note de C + en ce qui a trait aux embauches de gérants d'autres nationalités.

Grande signification

Questionné à propos de la page d'histoire qu'il écrira en compagnie de Baker lorsque la série de division de la Nationale se mettra en branle vendredi à Washington, Roberts a déclaré : «C'est important que ça ne passe pas sous silence puisque ça signifie beaucoup pour le baseball et la société.»

Roberts a récemment décrit Baker comme «un ami, un exemple à suivre» et il a ajouté que «c'était difficile de suivre ses traces».

Alors que Roberts fera ses débuts en séries comme gérant, Baker en sera à sa huitième participation en 21 saisons à la barre de quatre formations différentes. Il est classé au 17e rang dans l'histoire des majeures au chapitre des victoires. Cette semaine, il a déclaré qu'il souhaite devenir le premier gérant noir à être admis au Temple de la renommée.

Jeudi, Baker s'est rappelé l'époque où il jouait sous les ordres de Tommy Lasorda avec les Dodgers de Los Angeles, il y a 30 ans, et à quel point Lasorda accordait de l'importance au nombre de gérants italiens qui dirigeaient dans les majeures. «Il dressait des listes. Il était fier. Il parlait toujours du fait qu'il était Italien.»

Lorsque Lasorda mentionnait que Billy Martin était italien, Baker répliquait que ce n'était pas le cas. «Sa mère était italienne», rétorquait Lasorda. Chuck Tanner? Même scénario. Et tel autre gérant? Un autre fils d'Italienne... Et la discussion continuait, sans que Baker puisse avoir le dernier mot.

«Il a même dit à certains de ses amis que j'étais Italien. Il m'avait prévenu de dire que je venais des Abruzzes si on me le demandait», a raconté Baker en riant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer