Un autre round Jays-Rangers

Jose Bautista, des Jays, avait fait tournoyer son... (Archives AP,  Richard W. Rodriguez)

Agrandir

Jose Bautista, des Jays, avait fait tournoyer son bâton après un circuit contre les Rangers en séries l'an dernier. En début de saison cette année, le deuxième-but des Rangers, Rougned Odor, avait servi une solide droite au joueur des Jays après une intense glissade de celui-ci pour briser un double-jeu.

Archives AP, Richard W. Rodriguez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Strong
La Presse Canadienne
Toronto

Depuis que Jose Bautista a envoyé valser son bâton de façon épique au premier tour des séries, l'an dernier, les Blue Jays et les Rangers se regardent en chiens de faïence.

Un crochet de droite de Rougned Odor à la mâchoire de Bautista après une intense glissade au deuxième but, en mai, a mis encore plus le feu aux poudres. Jeudi après-midi (16h30), place au prochain round au Texas...

À la suite du gain dramatique de Toronto face à Baltimore mardi, les Jays et les Rangers seront de nouveau aux prises, avec à l'enjeu une place en série de championnat de l'Américaine. Au premier tour l'an dernier, deux gains texans ont été suivis de trois victoires torontoises. La première présence des Jays en séries depuis 22 ans s'est toutefois conclue au tour suivant, face aux Royals de Kansas City. 

Les Rangers ont l'avantage du terrain vu leur dossier de 95-67 en saison régulière. Toronto a obtenu six gains de moins, mais le groupe de John Gibbons est en mode «match numéro 7» depuis quatre rencontres, résultat d'un mois de septembre difficile.

«Notre but est de les écarter, tout simplement», a dit Bautista. «Il faut gagner des matchs. L'attaque a été irrégulière, alors il faut espérer se mettre en marche de ce côté-là.»

Mardi, le circuit victorieux d'Edwin Encarnacion, en 11e manche, a semé la frénésie dans un Rogers Centre plein à craquer. «Nous n'avons pas terminé», avait affirmé le lanceur partant Marcus Stroman, dans un vestiaire où le champagne coulait à flots. «Nous réalisons de quoi nous sommes capables et nous allons avoir cet élan au moment de commencer la série contre les Rangers.»

Les Rangers n'ont jamais gagné la Série mondiale, tandis que les Blue Jays en ont célébré la conquête en 1992 et 1993.

Osuna va mieux

En saison régulière, les Blue Jays ont gagné quatre de leurs sept duels contre les Rangers. Et leur noyau offensif reste le même qu'en 2015 avec Bautista, Encarnacion et Josh Donaldson qui fournissent une bonne partie de l'artillerie lourde.

Au monticule, Aaron Sanchez (15-2, moyenne de points mérités de 3,00, la meilleure de l'Américaine) et J.A. Happ (20-4, mpm 3,18) ont des chiffres dignes du Cy Young. Marco Estrada amène un soutien de qualité (9-9, mpm 3,48).

Pour ce qui est des releveurs, ils ont brillé mardi avec cinq manches sans allouer de coup sûr, après six manches efficaces de Stroman. Roberto Osuna a toutefois été forcé de quitter le match en 10manche, mardi. Le gérant John Gibbons a toutefois indiqué que le spécialiste des fins de match se sentait mieux. Il a précisé que les raideurs qu'il a ressenties à l'épaule droite n'étaient pas préoccupantes.

Les Rangers (95-67) ont des partants fiables en Yu Darvish et Cole Hamels, ainsi que de la profondeur au bâton avec Adrian Beltre, Carlos Beltran, Elvis Andrus et Jonathan Lucroy.  Ils ont remporté le titre de la section Ouest par neuf matchs devant Seattle. «Il y a des raisons pour lesquelles ils ont eu la meilleure fiche de la Ligue américaine. Ce n'est pas arrivé par accident», a souligné Gibbons.

Légère baisse des assistances

La moyenne des assistances dans les 30 stades du baseball a baissé de 1,1 % en 2016, mais la dernière campagne s'est tout de même classée au 11e rang de l'histoire des ligues majeures. Les 30 équipes ont attiré 73 159 044 spectateurs pour une moyenne de 30 169, la plus faible depuis 2010 (30 138). En 2015, 3,76 millions de personnes (moyenne de 30 517) avaient franchi les tourniquets. Il faut remonter avant la dernière récession, en 2007, pour retracer la meilleure affluence : 79,5 millions de spectateurs (moy. de 32 785). En 2016, les Dodgers de Los Angeles, ont mené le bal avec 3,7 millions de spectateurs, suivis par St. Louis (3,44 millions). Au troisième rang, on trouve les Blue Jays de Toronto (3,39 millions). Dans l'Américaine, ils devancent les Yankees de New York (3,06 millions) et les Angels de Los Angeles (3,02 millions). Pour une cinquième année d'affilée, Tampa Bay (1,29 million) a attiré le moins de spectateurs, derrière Oakland (1,52 million). Dans la Nationale, les Marlins de Miami (1,71 million) sont l'équipe à avoir attiré le moins.  AP

Estrada au monticule pour Toronto

Marco Estrada lancera en lever de rideau de la... (AP, Chris O'Meara) - image 4.0

Agrandir

Marco Estrada lancera en lever de rideau de la série de divisions de la Ligue américaine entre les Blue Jays de Toronto et les Rangers du Texas, jeudi.

AP, Chris O'Meara

Marco Estrada, auteur d'une fiche de 9-9 et d'une moyenne de points mérités de 3,48 en saison régulière, affrontera Cole Hamels en lever de rideau de la série de divisions de la Ligue américaine entre les Blue Jays de Toronto et les Rangers du Texas, jeudi. Hamels (15-5, mpm 3,32) n'a pas lancé contre les Blue Jays en saison régulière. Il a présenté une fiche de 1-1 avec une moyenne de 7,31 à ses six derniers départs. John Gibbons, le gérant des Jays, a également annoncé qu'il enverra J.A. Happ au monticule vendredi, tandis qu'Aaron Sanchez lui succédera pour le premier match de la série à Toronto dimanche. Happ sera confronté au Japonais Yu Darvish (7-5, 3,41). Il s'agira de son premier départ en carrière en série de divisions de l'Américaine. Marcus Stroman, qui fut le partant dans la victoire de 5-2 des Blue Jays lors du match suicide contre les Orioles de Baltimore mardi soir, grimpera sur la butte pour le match no 4, si nécessaire.  La Presse Canadienne 

Giants et Cubs ont rendez-vous

Conor Gillaspie a été accueilli en héros dans l'abri... (AFP, Al Bello) - image 6.0

Agrandir

Conor Gillaspie a été accueilli en héros dans l'abri des joueurs, après avoir frappé un circuit de trois points en neuvième manche.

AFP, Al Bello

Une performance magistrale de Madison Bumgarner et un circuit de trois points de Conor Gillaslpie en neuvième manche ont permis aux Giants de San Francisco de remporter 3-0 le match du quatrième as, mercredi à New York. Les Giants ont maintenant rendez-vous avec les Cubs de Chicago, vendredi, pour le premier match de leur série de division. Bumgarner n'a donné que quatre coups sûrs et deux buts sur balles en neuf manches pour sortir vainqueur de son duel contre Noah Syndergaard, qui n'avait accordé que deux coups sûrs et trois buts sur balles en sept manches, réussissant 10 retraits sur des prises. Brandon Crawford a amorcé la poussée victorieuse des Giants en neuvième manche en cognant un double. Après un retrait sur des prises contre Angel Pagan, Joe Panik a soutiré un but sur balles à Jeuryz Familia. Gillaspie, que l'on voit ci-dessus accueilli en héros dans l'abri des joueurs, a ensuite claqué la balle par-dessus la clôture au champ centre droit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer