Les Royals mènent l'Américaine à la victoire!

Eric Hosmer et Salvador Perez ont frappé des circuits et produit deux points... (AP, Gregory Bull)

Agrandir

AP, Gregory Bull

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
San Diego

Eric Hosmer et Salvador Perez ont frappé des circuits et produit deux points chacun pour permettre à la Ligue américaine de l'emporter 4-2 sur la Ligue nationale, mardi, au match des étoiles de la MLB.

C'est donc dire que les champions de l'Américaine auront l'avantage du terrain en Série mondiale.

Hosmer a claqué un circuit solo face à Jhonny Cueto (0-1), des Giants de San Francisco, en fin de deuxième, avant d'être imité par son coéquipier des Royals de Kansas City, Salvador Perez, alors que Mookie Betts, des Red Sox de Boston, était sur les sentiers.

Hosmer a remis ça lors de la manche suivante en poussant Edwin Encarnacion, des Blue Jays de Toronto, au marbre avec un simple aux dépens de Jose Fernandez, des Marlins de Miami. Le joueur de premier but des Royals a été élu joueur par excellence de la rencontre.

Cueto a encaissé la défaite, lui qui a donné trois points sur cinq coups sûrs en une manche et deux tiers en plus de retirer un frappeur au bâton.

Les étoiles de la Ligue nationale avaient pris les devants 1-0 en première grâce au circuit de Kris Bryant, des Cubs de Chicago, sur le quatrième lancer du match. L'écart a été réduit à deux points grâce au simple productif de Marcell Ozuna, des White Sox de Chicago, face à Aaron Sanchez, des Jays.

Corey Kluber (1-0) n'a rien donné en une manche de travail et a récolté la victoire. Zach Britton a alloué un seul coup sûr en neuvième pour enregistrer le sauvetage.

Le frappeur désigné des Red Sox, David Ortiz, a été retiré du match en fin de troisième manche sous les applaudissements nourris de la foule du Petco Park. Il s'agissait du dernier match des étoiles d'Ortiz, qui prendra sa retraite à la fin de la saison.

L'hymne national modifié

Un des membres du groupe The Tenors a modifié une ligne du Ô Canada lors de l'interprétation des hymnes nationaux, mardi, pour faire valoir ses opinions politiques au Match des étoiles du baseball majeur présenté à San Diego, en Californie.

Plutôt que de chanter «With glowing hearts we see thee rise. The True North strong and free.» («Car ton bras sait porter l'épée. Il sait porter la croix.), Remigio Pereira a chanté «We're all brothers and sisters, all lives matter» («Nous sommes tous frères et soeurs, toutes les vies ont de l'importance») en référence aux tensions raciales qui font rage aux États-Unis.

Le mouvement All Lives Matter (toutes les vies ont de l'importance) est perçu par plusieurs comme un affront au slogan «Black Lives Matter (Les vies noires comptent)», qui dénonce notamment le racisme et le profilage racial exercé par les forces policières à l'égard des communautés afro-américaines.

Le groupe originaire de Victoria s'est excusé par communiqué en affirmant qu'il s'agissait d'un «manque de jugement irrespectueux et malavisé» d'un seul des membres de la formation, qui aurait agi sans en informer ses collègues. «Les autres membres du groupe sont sous le choc et humiliés par le geste de Remigio Pereira, qui a changé les paroles de notre hymne si cher et qui s'est servi de cette plateforme pour servir ses opinions politiques», poursuit le groupe dans le communiqué.

Pereira ne fera plus partie de la formation jusqu'à nouvel ordre, a précisé The Tenors, en ajoutant que son geste était «extrêmement égoïste». Pereira tenait également une affiche où il était écrit «all lives matter».

Pas d'expansion sans solution à Tampa et à Oakland

Les dirigeants du baseball majeur mettront en veilleuse les discussions concernant une expansion jusqu'à ce que les problèmes concernant les stades à Oakland et à Tampa soient résolus.

Le commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, a déclaré mardi que l'emplacement exact du stade des Athletics à Oakland serait le choix des propriétaires, mais il a été clair en affirmant qu'il n'avait aucune intention de déménager l'équipe à l'extérieur. «Je me suis engagé envers Oakland, a-t-il dit. Je pense que si nous quittons Oakland, nous allons le regretter dans 10 ans.»

Insatisfaits du Oakland Coliseum, qui a ouvert ses portes en 1966, les Athletics ont jonglé avec l'option de construire un stade dans la ville avoisinante de Fremont avant d'abandonner l'idée en 2009. Ils espéraient déménager à San Jose, mais ce territoire appartient aux Giants de San Francisco.

«Je pense qu'Oakland sera un bien meilleur marché dans cinq ans que ce qu'il est aujourd'hui, a ajouté Manfred. Je ne jette pas l'éponge dans le cas d'Oakland.»

Manfred a mentionné que les Athletics devraient aller de l'avant avec la construction d'un stade indépendant des Raiders d'Oakland, de la NFL, qui veulent aussi quitter le Coliseum au profit d'un nouvel édifice. Les Rays de Tampa Bay veulent aussi un nouveau stade et ont reçu la permission du conseil municipal de St. Petersburg pour explorer de potentiels sites à l'extérieur de la ville.

Manfred a précisé que toute démarche afin d'ajouter des équipes aux 30 actuelles devrait attendre en raison de ces recherches. «Les deux équipes ont besoin d'un nouveau stade, a-t-il commenté, et jusqu'à ce que ce soit résolu, je crois que l'expansion doit être reléguée au second plan pour nous.»

En mars dernier, Manfred avait déclaré que la Ville de Montréal devait avoir un plan solide de construction et de financement d'un nouveau stade pour espérer obtenir une équipe d'expansion.  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer