Une double perte offensive à combler pour les Boulders

Jamie Keefe et ses Boulders de Rockland ont... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Jamie Keefe et ses Boulders de Rockland ont terminé au premier rang en 2015.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Champions des séries en 2014, premiers au classement en 2015, les Boulders de Rockland ont désormais atteint un niveau d'excellence qui ravit leur gérant Jamie Keefe.

«Ça nous a pris trois ans pour arriver où l'on voulait être, pour se rapprocher de ce qui se fait à Québec depuis toujours. Pour la première fois, des joueurs m'ont indiqué leur désir de revenir avec nous, c'est un signe qui ne ment pas», indique-t-il.

Keefe est un vétéran du baseball indépendant. Il travaille dans le plus beau stade la ligue Can-Am et pour une organisation qui multiplie les promotions, comme celles à venir du lancer protocolaire d'Orlando «El Duque» Hernandez lors de la visite de l'équipe cubaine et d'un funambule du haut d'un fil de fer à 125 pieds dans les airs...

Sur le terrain, les Boulders devront aussi être créatifs pour pallier les départs de Stephen Cardullo (AAA, Rockies) et John Maloney (AA, Twins), deux frappeurs redoutables et productifs maintenant dans le baseball affilié. «Nous misons sur un bon noyau, on devra utiliser notre vitesse, mais pour cela, il faut voler le premier but... J'aurai une meilleure idée de notre attaque après le quart de la saison, et au besoin, on fera des changements», disait Keefe en parlant de Jared McDonald, Junior Arrojo, Marcus Nidiffer et Mike Schwartz, débarqué d'Ottawa. Il n'a que deux vétérans sous contrat, pour l'instant.

Au monticule, l'as Richard Salazar a obtenu, cette semaine, son visa pour s'amener du Venezuela. «On devrait être aussi fort sur la butte que l'an passé, les gars savent lancer.»

Boulders de Rockland

  • Gérant: Jamie Keefe (4e saison)
  • Dossier 2015: 63-34, 1er rang
  • Séries 2015: demi-finalistes
  • Joueur incontournable: Jared McDonald a conservé une moyenne de ,337 en 2015 et atteint les sentiers d'une manière ou l'autre dans 95 des 97 matchs.
  • As de la rotation: Richard Salazar, fiche de 11-4 (3,15)
  • Plus gros ajout: Markus Solbach, lanceur partant né en Allemagne en provenance du A (Arizona).
  • Ils leur manqueront: John Maloney et Stephen Cardullo, auteurs de 23 circuits et 159 points produits en 2015.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer