De la prison aux majeures

Libéré de prison en octobre après avoir purgé... (AP, Tony Gutierrez)

Agrandir

Libéré de prison en octobre après avoir purgé une peine de trois ans et demi, Matt Bush a fait ses débuts dans les majeures vendredi.

AP, Tony Gutierrez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
D'après Associated Press
Le Soleil

(Arlington) Lorsque Matt Bush a été libéré de prison en octobre dernier à l'issue d'une peine de trois ans et demi résultant d'un accident de voiture en état d'ébriété, le tout premier choix du repêchage de 2004, sobre, espérait pouvoir renouer avec le baseball. Mission accomplie : il est maintenant dans les grandes ligues.

Le lanceur de 30 ans a effectué ses débuts dans les majeures vendredi soir, en neuvième manche de la défaite de 5-0 de son équipe, les Rangers du Texas, aux mains des Blue Jays de Toronto. Et ses débuts ont été couronnés de succès : il a retiré dans l'ordre les trois vedettes des Jays, Josh Donaldson (retrait au bâton), Jose Bautista (ballon au deuxième but) et Edwin Encarnacion (ballon hors ligne au premier but).

«La réaction de la foule, qui a manifesté bruyamment lorsqu'on a annoncé mon nom, m'a vraiment donné des frissons, et c'est là que j'ai réalisé que j'y étais. J'ai dû me ressaisir vite pour me concentrer à lancer aussi bien que je l'avais fait au niveau AA», a commenté le releveur droitier.

Ses débuts sont survenus 12 ans après qu'il eut été repêché par les Padres de San Diego, l'équipe de sa ville natale, alors qu'il évoluait... comme joueur d'arrêt-court. C'est ensuite que les choses ont mal tourné.

Des problèmes d'alcool, doublés de passages infructueux dans les organisations des Jays et des Rays, ont abouti à un accident en mars 2012 en Floride. Bush a été accusé de conduites avec facultés affaiblies et de délit de fuite, lui qui a quitté les lieux de l'accident qui a blessé grièvement un motocycliste de 72 ans.

Ayant plaidé coupable, Bush s'est ainsi retrouvé derrière les barreaux. Deux mois après sa sortie de prison, les Rangers ont décidé de lui accorder un contrat en décembre. Celui qui n'avait pas lancé dans le baseball affilié depuis 2011 a bien répondu à l'appel, obtenant cinq matchs sauvegardés, avec une moyenne de points mérités de 2,65 en 17 manches de travail dans le club-école AA des Rangers, à Frisco.

«Je suis très heureux de voir Matt Bush devenir un membre des majeures. Il a bien fait, il était concentré et il avait de l'étoffe. Je suis fier de lui», a déclaré le gérant des Rangers, Jeff Banister.

D'ailleurs, à son retour à l'abri, sous les applaudissements de la foule, Banister attendait sa recrue dans les marches de l'abri et lui a serré la main, en plus de lui faire quelques compliments.

«C'était spécial d'affronter ces trois gars [Donaldson, Bautista et Encarnacion], mais comme je préfère affronter les frappeurs droitiers, je me sentais à l'aise», a confié Bush. «C'est gratifiant d'avoir pu leur faire fendre l'air avec ma rapide, c'est bon pour ma confiance. Je ne pouvais pas demander mieux pour ma première sortie.»

Sobriété et couvre-feu

Afin de rester dans le droit chemin, Bush fait toujours partie des Alcooliques anonymes - ce qui veut dire qu'il doit rester sobre - et est sous l'effet d'un couvre-feu. De plus, il ne peut pas conduire un véhicule, son permis étant toujours suspendu. Ces conditions font de toute façon partie du contrat des ligues mineures qu'il a signé en décembre. Même s'il est maintenant avec le grand club, ces conditions tiennent toujours.

Avant la rencontre de vendredi, le directeur gérant des Rangers, Jon Daniels, a affirmé que Bush avait jusqu'à maintenant une conduite irréprochable. Même s'il n'avait pas lancé depuis 2011, les dépisteurs de l'équipe lui ont dit que le droitier de 5'9'' et de 180 livres était déjà bien outillé pour supporter la pression des majeures et qu'à 30 ans, il était inutile de le garder trop longtemps dans les clubs-écoles de l'organisation.

Questionné avant la rencontre au sujet de son passé, Bush a simplement révélé que c'était plus facile pour lui de composer avec la pression sur le terrain de baseball qu'en dehors, et qu'il continuait son combat un jour à la fois pour éviter de se retrouver de nouveau dans l'embarras.

«Je réalise maintenant que je n'étais pas la même personne lorsque je buvais. J'ai pris des décisions horribles», n'hésite pas à dire Bush. «Je ne veux plus être cette personne que j'étais. Je m'aime comme je suis, sobre. Je me sens actuellement comme dans un rêve et je ne veux pas que ce rêve s'arrête.»

«Agent» de réhabilitation

C'est Roy Silver, un des responsables du développement des joueurs chez les Rangers du Texas, qui a recommandé à ses patrons de donner une chance au lanceur Matt Bush, dont les problèmes avec l'alcool ont culminé avec un long séjour de trois ans et demi en prison. Dans le domaine des joueurs en réhabilitation, il s'y connaît bien : c'est aussi lui qui avait incité les Rangers à rescaper un jeune homme troublé mais talentueux : Josh Hamilton. Il avait été tenu à l'écart des terrains de baseball pendant trois ans en raison de problèmes de consommation d'alcool et de cocaïne, avant de revenir en force pour être nommé joueur le plus utile de la Ligue américaine en 2010, en plus d'avoir participé cinq fois au Match des étoiles. Fier du chemin parcouru par Bush, Silver gardera l'oeil sur le revenant, lui qui ne suivra pas seulement sa progression sur le terrain...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer