Capitales: la Série cubaine fait boule de neige

En plus de disputer quatre matchs à Québec,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En plus de disputer quatre matchs à Québec, avant Trois-Rivières et Ottawa, l'équipe nationale cubaine sera reçue à l'hôtel de ville de Montréal, a annoncé le maire Denis Coderre, vendredi. Il a profité de son passage au Stade municipal de Québec en compagnie de son homologue Régis Labeaume pour serrer la pince de Trevor Gretzky.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les deux premiers matchs entre les Capitales et l'équipe nationale de Cuba seront télévisés, les 9 et 10 juin, en direct du Stade municipal de Québec. Tant mieux, car on prévoit déjà manquer de places dans la petite enceinte du parc Victoria.

Première fois en 17 ans que la formation cubaine affrontera des professionnels hors de l'île castriste. Le 3 mai 1999, les Cubains avaient affronté les Orioles au Camden Yards de Baltimore devant 47 940 spectateurs dans le match-retour d'une série hors concours.

Outre les 28 joueurs et 12 accompagnateurs cubains attendus à Québec, une flopée de dignitaires, d'ambassadeurs, de politiciens et de partenaires commerciaux d'ici défileront dans les tribunes rustiques du Stade municipal.

On attend aussi un afflux inaccoutumé d'éclaireurs du baseball majeur venus examiner de près ces diamants bruts, les Américains n'ayant pas droit d'entrée à Cuba depuis l'imposition de l'embargo en 1962. Ils auront en plus la chance de les voir en actions sur plusieurs jours consécutifs opposés à joueurs dont ils connaissent le calibre avec précision.

Ajoutez quelques journalistes étrangers intéressés au phénomène. Sans compter une équipe d'une quinzaine de personnes et au moins six caméras pour la captation de ces deux rencontres du jeudi et du vendredi diffusées en direct sur les ondes de RDS et de la chaîne nationale cubaine Tele Rebelde. 

Un stade plein

«Beaucoup de gens seraient déçus de ne pas entrer dans le stade, alors ils auront au moins l'opportunité de les regarder à la télé», affirme le président des Capitales, Michel Laplante. Les Cubains tenaient à avoir des parties retransmises au petit écran, question de satisfaire les amateurs au pays.

La tournée cubaine comptera 19 matchs en trois semaines contre les six équipes de la ligue Can-Am : Québec (9 au 12 juin), Trois-Rivières (14 au 16), Ottawa (17 au 19), Sussex (21 au 23), Rockland (24 au 26) et New Jersey (28 au 30). 

On sait déjà que six rencontres seront télédiffusées, avec les trois à Rockland sur ESPN2 ou ESPN3 et une à Ottawa sur Rogers TV. D'autres matchs de la tournée pourraient s'ajouter à l'horaire télé, comme ceux du New Jersey. Les 19 seront présentées en direct dans Internet au CanAmLeague.tv.

Laplante s'attend donc à remplir les quelque 4000 sièges du Stade municipal durant quatre jours, télé ou pas. «Ce n'est pas beaucoup  demander», indique-t-il, disant percevoir de l'intérêt de partout en province et du nord-est des États-Unis.

«L'engouement est en train de pogner plus qu'on pensait. Avec le match des Rays de Tampa [à Cuba en mars], ça fait boule de neige.» L'homme de baseball admet être débordé par tous les impératifs d'organisation. La pile semble augmenter chaque jour. «C'est des dignitaires, c'est de la sécurité, c'est des visas. C'est tout ça!» soupire Laplante.

Les Capitales n'en seront pas à leur première apparition télévisuelle. Le duel ultime de la série finale de 2009, l'année d'Éric Gagné avec la formation québécoise, avait été montré en direct du Stade municipal sur les ondes de TéléMag Québec.

Les quatre rencontres de la Série cubaine à Québec seront radiodiffusées par CHYZ 94,3 FM. Une casquette spéciale marquée de «L'accent d'Amérique» a de plus été produite par la Ville et sera vendue pour l'occasion, 20 $ plus taxes.

Marc Griffin bien entouré à la télé

La description télévisuelle des deux matchs entre les Capitales et l'équipe nationale de Cuba revient en toute logique à un p'tit gars de Sainte-Foy, Marc Griffin. L'ancien voltigeur de maintenant 47 ans analyse une centaine de matchs du baseball majeur chaque saison à l'antenne de RDS, qui diffusera deux soirs en direct de Québec.

Les 9 et 10 juin, celui qui a déjà joué au Stade municipal s'entourera à l'analyse d'une ribambelle d'acteurs-clés dans l'univers du baseball de la région de Québec, à raison d'une ou deux manches chacun.

Au premier chef Michel Laplante, le président des Capitales, ancien gérant et ancien lanceur qui, avec Daniel Rochette, a initié le projet cubain il y a sept ans. Griffin a aussi pensé pour le seconder à l'éminent journaliste retraité du Soleil et membre du Temple de la renommée du baseball québécois Maurice Dumas, au directeur général de Baseball Québec Maxime Lamarche, au journaliste sportif et ex-instructeur Pierre Vézina, ainsi qu'au patron du programme baseball-études de la région Jean-Philippe Roy.

«Nous sommes à la télé et ce n'est pas le baseball majeur. Pas besoin de décrire chaque roulant. On va parler de l'aventure cubaine et de tout ce que cela comporte», promet Griffin. Il souligne la belle vitrine pour le baseball indépendant et la «possibilité d'aller plus loin si on [RDS] est satisfait du résultat».

Simple coïncidence, mais dommage de voir que François Paquet, la voix radiophonique des Capitales pendant 13 des 17 premières saisons, ne sera pas au rendez-vous puisqu'il vient d'être embauché à TVA Sports.

Les matchs des 11 et 12 juin n'ont pas été retenus par RDS en bonne partie à cause de la tenue du Grand Prix de Formule 1 à Montréal cette même fin de semaine.

Scalabrini inquiet pour ses Cubains

Le deuxième-but et arrêt-court cubain Yordan Manduley devrait... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 6.0

Agrandir

Le deuxième-but et arrêt-court cubain Yordan Manduley devrait à nouveau enfiler l'uniforme des Capitales cette saison. 

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Les Capitales ont 20 matchs à jouer avant la Série cubaine. La 18e saison dans l'histoire de l'équipe indépendante s'amorce jeudi prochain, à Trois-Rivières. Et le gérant est toujours sans nouvelles des trois joueurs cubains qui doivent s'aligner pour son équipe cette saison.

Patrick Scalabrini connaît leur identité, mais ne peut pas encore l'annoncer. Leurs noms sont néanmoins inscrits au tableau avec ceux des autres joueurs de position, dans le bureau des instructeurs.

«Je commence à avoir un doute pour le début de la saison. Et on n'est pas préparés à remplacer trois partants, on va se retrouver grandement affaiblis», laisse tomber un Scalabrini contrarié.

Son patron garde pour sa part espoir de les voir débarquer à Québec la semaine prochaine et à temps pour le match d'ouverture, mais rappelle que le dossier avance au rythme des autorités cubaines. «Avec plusieurs étages d'approbation, en espagnol et sur une ligne téléphonique moyenne», résume Michel Laplante, président de l'équipe québécoise, qui a appris que la patience est d'or dans les relations diplomatiques avec Cuba.

Il s'agit de deux avant-champs et d'un voltigeur. On imagine que le deuxième-but et arrêt-court Yordan Manduley sera de retour avec les Capitales pour une deuxième campagne. L'an dernier, Manduley avait démontré tout son brio défensif, en plus de frapper pour ,269 et de produire 22 points en 63 matchs. 

Après le premier match historique d'Yuniesky Gurriel à Québec le 23 juillet 2014 et la trentaine de rencontres que Gurriel disputera cet été-là, Gurriel, Manduley, Alexei Bell et Ismel Jimenez avaient rappliqué dès le début de mai, l'an dernier. Gurriel, Manduley et Bell, trois joueurs de position, étaient dans l'alignement pour le match d'ouverture de la campagne 2015.

Les blessures et la tenue des Jeux panaméricains ont toutefois limité l'utilisation des quatre Cubains durant la saison passée. Sur les 96 rencontres au calendrier régulier, Gurriel en a joué 69, Manduley 63 et Bell 59, tandis que Jimenez, un lanceur partant, n'aura offert que 9 départs et 43 manches et un tiers. Gurriel avait remporté le championnat des frappeurs de la Can-Am avec une moyenne au bâton de ,374.

Leduc a besoin de repos

Si le match préparatoire de vendredi soir à Coaticook n'avait pas été annulé à cause de la pluie annoncée, Guillaume Leduc n'aurait quand même pas lancé contre les Champions d'Ottawa. Tentant un retour sur la butte après trois ans de retraite, le Montréalais de 28 ans a le bras raide et a besoin d'un peu de repos. Sa présence dans l'alignement officiel de 22 joueurs à l'ouverture de la saison, jeudi prochain, s'avère donc hautement improbable. En ce moment, la liste contient 28 noms, 14 lanceurs et 14 joueurs de position, ce qui inclut les trois Cubains toujours absents. Personne ne sera retranché avant mercredi, au lendemain du deuxième match préparatoire. Lundi, les Capitales affronteront une formation de joueurs de 18 ans et moins de l'ABC, au Stade municipal, et mardi, les Diamants de Québec du junior élite, circuit réservé aux 22 ans et moins. Le voyage à Coaticook s'avérait la seule occasion d'affronter une équipe de leur niveau en présaison.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer