Steven Inch sur le chemin du retour

Steven Inch (à droite) a retrouvé à Québec... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Steven Inch (à droite) a retrouvé à Québec Sheldon McDonald, un ami de la famille.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un peu moins de deux ans après avoir subi l'opération Tommy-John au coude droit, le lanceur Steven Inch repart à neuf dans l'uniforme des Capitales de Québec.

«Je suis sur le chemin du retour», disait l'Albertain de 25 ans, qui compte déjà six saisons d'expérience dans le baseball professionnel. Repêché en sixième ronde par les Phillies de Philadelphie en 2009, le natif d'Edmonton n'a pas beaucoup lancé depuis trois ans en raison d'une blessure commune pour un lanceur.

«Je ne suis pas le premier à subir une opération Tommy-John, on dit qu'un lanceur sur cinq passerait par là. Vingt et un mois plus tard, je suis prêt à lancer à nouveau. Je me sens prêt à le faire, et même si ça fait longtemps, tout se déroule à mon goût et j'espère que tout ira bien», racontait Inch, mercredi, au Stade municipal.

L'opération Tommy-John tient son nom du premier lanceur des ligues majeures à avoir subi une intervention chirurgicale qui permet la reconstruction du ligament interne du coude en le remplaçant par un tendon issu d'une autre partie du corps. La période de rééducation s'étire de 12 à 18 mois, en moyenne.

«Ça n'a pas été choc lorsqu'on m'a suggéré d'être opéré. Ça faisait déjà plus d'un an que j'avais mal au bras, mais on avait choisi une rééducation sans intervention. J'ai même reçu quelques injections de cortisone, mais ça n'a pas fonctionné et je voyais bien que l'inévitable approchait. Lorsque le moment est venu de décider, il n'y avait plus vraiment d'option devant moi si je voulais lancer à nouveau sans douleur et pour le faire avec succès.»

Il est passé sous le bistouri à la fin du mois de juillet, en 2014. Il a essayé de revenir au jeu trop rapidement, en 2015, son retour se limitant à un match. En six saisons dans les filiales des Phillies, il montre une fiche de 7-8 et une moyenne de points mérités de 4,90.

Plus mature

Les Capitales voient en Inch leur quatrième ou cinquième partant. À titre de comparaison pour comprendre son style, l'instructeur des lanceurs T.J. Stanton glisse le nom de John Mariotti, un partant de finesse qui mystifiait l'adversaire par son contrôle et non par sa puissance. Il avait conservé une fiche de 21-2 en deux saisons à Québec.

«Je me fie beaucoup sur le mouvement dans les lancers, des tirs à effet, une rapide tombante, et je vois que ça revient. Je suis pratiquement au même niveau que j'étais avant d'être blessé, mais plus vieux et conscient de ce que je dois faire. Je suis plus mature et je ne cherche pas à brûler les étapes. Ce qui importe, c'est que je me sens à 100 %. Je ne suis pas inquiet que ça brise à nouveau, un très bon chirurgien m'a opéré. Je dois juste apprendre à lancer à nouveau, comprendre certaines choses. C'est comme si j'étais retourné à la base.

Le dépisteur québécois Alex Agostino l'avait repêché avec les Phillies et il a fait le lien entre lui et les Capitales. «Alex a été très bon moi, à tous les niveaux», disait-il à propos de celui qui a suggéré aux Capitales de ne pas s'inquiéter si Inch ne lançait qu'à 86 ou 88 milles à l'heure, la puissance n'étant pas sa tasse de thé.

Un nouveau style «enrageant» pour Pardo

Débarqué à Québec avec une nouvelle motion, le releveur Luis Pardo court le risque de soulever l'ire de ses adversaires. «Pas grave, j'adore quand l'autre équipe me déteste», rigolait-il à sa sortie du monticule, mercredi. Le grand droitier de New York expérimentait son nouveau style pour la première fois. En position arrêtée, il effectue un petit saut sur sa jambe droite une fois son bras en mouvement. Le geste pourrait être illégal si son pied droit quittait le sol une fois que celui-ci ne touche plus à la plaque.

«On a su cet hiver qu'il travaillait là-dessus. Ça va être un combat chaque fois qu'il lancera, il va y avoir des arguments avec les autres équipes. Nous allons transmettre un vidéo à la ligue et au responsable des arbitres pour les avertir et s'assurer que tout est dans les règles», confiait le gérant Patrick Scalabrini (photo), pendant que l'instructeur des lanceurs T.J. Stanton filmait l'élan de Pardo et estimait que la perte de vitesse était compensée par la distance raccourcie avec le marbre, puisque sa nouvelle façon de lancer le rapproche de deux pieds.

«J'ai discuté avec Tom House, un instructeur des lanceurs aux États-Unis, et nous avons convenu qu'à 30 ans, je devais faire quelque chose de drastique pour me démarquer. Mon unique chance d'aller dans le baseball affilié, c'est en faisant quelque chose que personne n'a essayé.» Pardo, qui a bouclé la saison 2015 avec les Capitales, a passé l'hiver à approfondir la technique.

«En une semaine, j'ai dû faire 10 000 répétitions, j'avais mal au genou, à la cheville, partout... Je lançais bien, mais pour le faire encore mieux, je dois surprendre les frappeurs. Pour être efficace, il faut un mouvement parfait. Il serait impossible de lancer de cette façon pendant sept manches, mais heureusement, je suis un releveur», ajoutait-il, visiblement excité par son élan semblable à Casper Capps (Marlins de Miami).

Une amitié familiale

Steven Inch connaît peu le baseball indépendant, mais déjà il dit découvrir un autre monde que le baseball affilié. «Nous avons déjà fait des activités en équipe, ce qui est très différent des ligues mineures, où c'est plus chacun pour soi. Ce n'est pas le même niveau, mais l'ambiance ressemble aux majeures où les joueurs n'ont que la victoire en tête. Et c'est ce que je veux, j'ai besoin de cette adrénaline qui nous permet de nous dépasser.»

Le lanceur de 6'4" a retrouvé le partant gaucher Sheldon McDonald, qui fut jadis le coéquipier de son frère en Alberta, et les deux familles entretenaient une amitié. Il avait aussi rencontré Karl Gélinas lors de la participation de ce dernier au camp des Phillies, voilà déjà quelques printemps...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer