Karl Gélinas de retour avec les Capitales

Lanceur par excellence de la ligue Can-Am en... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Lanceur par excellence de la ligue Can-Am en 2015, Karl Gélinas franchira, en 2016, le cap des 80 victoires et 900 retraits au bâton en 13 ans de carrière.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Parmi les nombreux nouveaux joueurs qui sauteront sur le terrain du Stade municipal, cette saison, quelques visages connus des amateurs seront de retour. Après avoir longtemps espéré recevoir une offre de contrat du baseball affilié ou de l'Asie, le lanceur Karl Gélinas enfilera ainsi l'uniforme des Capitales de Québec pour une 10e saison d'affilée.

Le droitier de 32 ans a confirmé son retour avec l'équipe de la ligue Can-Am, mercredi, en entrevue avec Le Soleil. Il ne cachait pas une légère amertume d'avoir échoué dans ses démarches, mais jurait ne pas revenir à reculons.

«Je suis déçu que ça n'ait pas fonctionné dans le baseball affilié et au Japon, mais je ne le suis pas de jouer à nouveau avec les Capitales. Au contraire, je reviens avec une mission personnelle, soit de faire encore mieux que l'an passé et de montrer qu'ils [les gens en mesure de lui offrir le contrat recherché] ne savent pas ce qu'ils manquent...», disait le droitier.

Lanceur par excellence de la ligue Can-Am en 2015 avec une fiche de 10-3, il montre un dossier cumulatif de 59-33 et franchira, en 2016, le cap des 80 victoires et 900 retraits au bâton en 13 ans de carrière.

«Je veux prouver au monde du baseball que j'ai quelque chose à offrir. Et la meilleure façon pour le montrer, c'est avec une balle dans la main. J'aimerais être plus constant et rester en santé. J'ai l'impression de lancer mieux que jamais, il y a eu un déclic depuis trois mois en Arizona, où je me suis préparé avec Éric Gagné. J'ai plus de vélocité, de précision et de mouvement sur mes lancers, j'ai hâte de mettre ça en pratique.»

Gélinas n'a pas été en mesure de convaincre une équipe de l'inviter, ce printemps. Une blessure à l'ischio-jambier a aussi nui à son projet. Il s'était donné jusqu'à lundi pour conclure une entente avec le Japon.

«Je ne voulais pas mettre Patrick [Scalabrini] dans le trouble, alors on avait fixé une date limite. Au Japon, on m'a proposé de me présenter à un camp d'essai sans garantie de contrat, mais je n'étais pas prêt à faire cela. Le fait de ne pas avoir d'expérience des majeures ou AAA n'a pas aidé. On m'a aussi offert un poste avec dans la Ligue indépendante de Shikoku, mais tant qu'à jouer au niveau indépendant, je préférais le faire avec les Capitales», expliquait-il à propos de cette ligue qui sera en visite dans la ligue Can-Am pour une deuxième saison de suite.

Une invitation au Japon à la fin de la saison

Gélinas a toutefois obtenu une invitation pour un camp d'essai japonais à la fin de la prochaine saison. Il ne pense pas que les portes du baseball affilié soient aussi fermées à double tour. «Nous avons établi des contacts, il faut les entretenir parce que rien ne dit que ça ne débloquera pas», estimait-il le même jour où son ancien coéquipier avec les Capitales, Andrew Albers, signait un contrat des ligues mineures avec les Twins.

Le numéro 34 a hâte de se joindre à une rotation des partants qui misera aussi sur Derek Hooker et Sheldon McDonald. «Comme releveur, l'an passé, Derek avait du matériel de partant. On me dit aussi de bonnes choses de [Steven] Inch. Chose certaine, avec Malo et Manduley au milieu de l'avant-champ, un gant doré du AAA au premier but et l'arrivée d'un troisième-but cubain, on pourrait avoir la meilleure défensive de notre histoire, et pour des lanceurs, c'est intéressant».

«Le dernier gros morceau du casse-tête»

Le dossier de Karl Gélinas étant réglé d'une manière positive pour les Capitales, celui du voltigeur Kalian Sams devrait connaître le même dénouement puisqu'il n'a plus qu'à retourner avec sa signature le contrat qu'il a reçu, récemment. Ajoutez à cela la venue de trois joueurs cubains et l'alignement 2016 affichera complet!

Le gérant Patrick Scalabrini ne cachait pas sa satisfaction devant la tournure des événements. «Avant même d'avoir tenu une seule séance d'entraînement, je trouve qu'on a une belle équipe. Karl, c'était le dernier gros morceau du casse-tête. Et si l'on ajoute le retour de Sams, qui est tout près d'être confirmé, on peut dire que tout est tombé à mon goût», confiait-il, mercredi. Scalabrini n'a pas accompagné le président des Capitales, Michel Laplante, et le commissaire de la ligue Can-Am, Miles Wolff, qui séjournent à Cuba, cette semaine. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer