Josué Peley devient interprète avec les Jays

Josué Peley fait une croix sur sa carrière... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Josué Peley fait une croix sur sa carrière de joueur pour accepter un poste d'interprète chez les Blue Jays de Toronto.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Josué Peley prend sa retraite... et atteint les ligues majeures! Le Soleil a appris que le receveur des Capitales a fait une croix sur sa carrière de joueur pour accepter un poste d'interprète chez les Blue Jays de Toronto.

Peley profite d'une «chance incroyable», rendue possible en partie grâce à son patron Michel Laplante. Toutes les équipes du baseball majeur doivent désormais embaucher un interprète en espagnol pour aider les joueurs latins qui en arrachent avec l'anglais. 

Andrew Tinnish, adjoint du directeur général des Blue Jays et ancien joueur des Capitales, a appelé son ami Laplante pour lui demander s'il ne connaissait pas la perle rare. Le président de la formation de la ligue Can-Am a tout de suite pensé à son receveur, parfaitement trilingue.

Peley n'a pas hésité. «Quand j'ai reçu l'appel de Tinnish, je me suis dit : "ils me veulent-tu comme joueur?", a-t-il rigolé, lundi. Quand il m'a expliqué c'était pourquoi, j'ai dit: "ok, je commence quand?"»

Ce n'était pas si simple. Peley a dû se soumettre à une série d'entrevues. Il y avait plusieurs autres candidats. Mais en bout de ligne, aucun ne possédait autant de qualités pour ce poste que lui.

Car le baseballeur ne sera pas qu'un interprète. Les Jays recherchaient un homme capable de lancer lors des pratiques au bâton, de frapper des roulants, de servir de receveur à l'entraînement, etc. Tout ça en suivant l'équipe dans tous ses déplacements. «Il y a des gars qui passent des années dans les mineures avant d'avoir une chance comme celle-là», reconnaît le nouveau Jays.

Peley saute la clôture, en quelque sorte. Son nom est retiré de l'alignement, mais s'ajoute à la liste des membres du personnel. Ses contacts avec les joueurs seront désormais strictement professionnels. «Tu ne vois pas Michel Therrien faire la fête avec Galchenyuk», illustre-t-il à la blague.

Candidat parfait

Laplante croit que Peley est l'homme parfait pour accomplir le boulot chez les Jays. Dans les discussions avec les bonzes du baseball cubain pour amener des joueurs à Québec, il a servi de traducteur pour les Capitales. «Un dynamisme comme ça, c'est malade», le louange son ancien patron, fier de voir un de ses protégés obtenir une telle «promotion».

Ancien choix de 25e ronde des Nationals de Washington, le natif du Venezuela aura conservé une moyenne au bâton de ,282, cogné 28 circuits et fait produire 208 points en quatre saisons avec les Capitales. La prochaine aurait été sa dernière, a-t-il souligné, lundi.

Peley se dit en paix avec sa retraite, d'autant plus que son nouvel emploi lui permettra de fouler les plus grands terrains de baseball, entouré par l'élite de son sport. «Je ne m'en vais pas travailler dans un bureau», se réjouit l'athlète de 28 ans, avouant malgré tout ressentir une certaine nostalgie.

Peley tenait d'ailleurs à saluer les sacrifices faits par ses parents et ses frères - «qui n'ont jamais eu beaucoup d'argent» - pour lui permettre de vivre son rêve de baseball. Dans les prochains mois, sa copine sera dévouée à son tour : le couple vient d'avoir un premier enfant, une fillette de neuf mois. Peley et les deux femmes de sa vie vivront leur été séparés. «Il n'y a pas beaucoup de filles qui auraient accepté ça», lance-t-il, reconnaissant.

Le président des Capitales, Michel Laplante... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 2.0

Agrandir

Le président des Capitales, Michel Laplante

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Laplante perd «un gars difficile à remplacer»

«Je te cacherai pas que c'est un gars difficile à remplacer.» D'un point de vue baseball, le départ du receveur crée un trou béant dans l'alignement des Capitales, reconnaît le président de l'équipe, Michel Laplante.

On a demandé au gérant Patrick Scalabrini comment il allait boucher ce trou. «Je sais pas», a-t-il répondu candidement. Heureusement, ce départ survient avant le début du camp d'entraînement. «Si c'était arrivé au mois de mai, j'aurai été encore plus mal pris», tempère-t-il.

Peley est un excellent receveur, un bon frappeur et un joueur qui peut être utilisé à plusieurs positions. Il est aussi une vedette locale, l'un des visages de l'organisation depuis quatre ans. «Un ambassadeur», disent en choeur Laplante et Scalabrini.

Le remplaçant de Peley ne sera pas forcément québécois, mais l'état-major de la formation souhaite garder un noyau dur de francophones. Petit problème : il y a présentement un creux de vague dans le nombre d'athlètes de la Belle Province capables d'évoluer à ce niveau. «Patrick a beaucoup de recherche à faire», admet Laplante.

Le substitut de Peley la saison dernière, Jean-Luc Blaquière, n'a pas confirmé son retour à Scalabrini. Ce dernier entend obtenir une réponse du Québécois cette semaine. S'il devait dire non aux Capitales, ce sont deux receveurs qui devront être dénichés.

S'il revenait, toutefois, Blaquière possède le potentiel pour accomplir le boulot de numéro un, selon Scalabrini. Seul problème : «Blaq» a un historique de blessures, entre autres au dos. «Est-ce qu'il est physiquement capable de jouer à tous les jours?» se demande le gérant. 

Avec Carl Tardif

Partager

À lire aussi

  • Belle prise des Capitales!

    Baseball

    Belle prise des Capitales!

    «Est-ce la plus grosse signature que j'ai faite?» se demande Patrick Scalabrini. Poser la question, c'est sans doute y répondre. Mais une chose est... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer