Un premier joueur banni à vie pour dopage

Jenrry Mejia a été testé positif au boldénone, un... (AP, Frank Franklin)

Agrandir

Jenrry Mejia a été testé positif au boldénone, un stéroïde anabolisant qui a déjà été très populaire dans le monde des courses hippiques.

AP, Frank Franklin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ronald Blum
Associated Press
New York

Jenrry Mejia est devenu le premier joueur du baseball majeur à être suspendu à vie pour avoir contrevenu une troisième fois aux règles antidopage. Vendredi, le bureau du commissaire a confirmé qu'il a subi un test positif au boldénone, un stéroïde anabolisant utilisé pour accroître la masse musculaire et qui a déjà été très populaire dans le monde des courses hippiques.

L'artilleur droitier de 26 ans était le stoppeur des Mets de New York en 2014. Il avait été suspendu pour une durée de 80 matchs le 11 avril dernier à la suite d'un test positif au stanozolol, une drogue utilisée par des culturistes. «En toute honnêteté, je suis incapable de dire comment cette substance illégale s'est retrouvée dans mon corps», avait déclaré Mejia, à l'époque.

Le Dominicain est revenu au jeu le 12 juillet, a participé à sept rencontres avec les Mets, puis a été suspendu pour 162 matchs le 28 juillet après un autre test positif, celui-là au stanozolol et au boldénone.

Faisant face à des pressions du Congrès américain pour renforcer leur programme relatif au dopage, les joueurs de baseball et les équipes ont convenu, en novembre 2005, qu'un troisième test positif entraînerait une suspension à vie.

Mejia, qui sera suspendu sans salaire, pourrait faire une demande de réintégration au commissaire Rob Manfred dans un an. Manfred a le pouvoir de permettre à Mejia de revenir au baseball, mais pas avant la saison 2018. Si une telle requête est rejetée, Mejia pourrait se tourner vers le médiateur du baseball majeur et lui demander de mettre fin à la suspension en prétendant que la pénalité est sans «motif valable». Le médiateur ne peut réduire la suspension à moins de deux ans.

Alors qu'il évoluait dans les ligues mineures, le voltigeur Josh Hamilton a été suspendu plusieurs fois pour consommation de drogue entre 2003 et 2005, mais a pu revenir au jeu chaque fois.

Par ailleurs, à une époque où il n'existait aucune entente relative à la consommation de drogues et produits liés au dopage, le releveur Steve Howe avait été suspendu à vie par le commissaire Fay Vincent en 1992, après que le lanceur gaucher eut été pris en défaut pour une septième fois. Parce que Howe souffrait de troubles d'hyperactivité avec déficit de l'attention, selon des médecins, sa suspension avait été réduite à 119 jours.

À cause des suspensions, Mejia n'a touché l'an dernier que 496 311$ de son salaire de 2 595 000$. Il devait recevoir 2,47 millions $ la saison prochaine.

 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer