Baseball: les joueurs veulent changer le système

«C'est décevant que plusieurs joueurs de talent n'aient... (Archives AP)

Agrandir

«C'est décevant que plusieurs joueurs de talent n'aient pas encore trouvé preneur», affirme le leader de l'Association des joueurs du baseball majeur, Tony Clark.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

À l'aube des camps et avec des douzaines de joueurs encore sans emploi, le leader de l'Association des joueurs du baseball majeur, Tony Clark, en conclut qu'il faut apporter des changements au système actuel.

Le lanceur Yovani Gallardo, l'arrêt-court Ian Desmond et le voltigeur Dexter Fowler, notamment, sont encore parmi les joueurs autonomes. En novembre, ils ont tous refusé 15,8 millions $ pour 2016 de leurs anciennes équipes.

«C'est décevant que plusieurs joueurs de talent n'aient pas encore trouvé preneur, a dit Clark. Je ne vois pas qui en bénéficie. Ça sera probablement abordé dans les négociations de la convention collective.»

Ancien premier-but étoile, Clark, 43 ans, dirige l'Association depuis la fin de 2013 à la suite du décès de Michael Weiner, en raison d'une tumeur au cerveau. Le contrat de travail se termine le 1er décembre. Après huit conflits entre 1972 et 1995, le monde du baseball vit en paix depuis plus de deux décennies. 

Voici les autres sujets abordés par Clark : 

  • Une loterie pour le repêchage
Les clubs repêchent dans l'ordre inverse du pourcentage de victoires de la saison précédente, ce qui pourrait amener des dirigeants à faire des échanges en fin de campagne, une fois les séries hors d'atteinte. Une loterie semblable à celles de la NBA et la Ligue nationale de hockey pourrait changer les habitudes. «Il serait utile de regarder ça»

  • Un repêchage international
«Le concept semble solide, mais il y a des considérations non négligeables», a dit Clark. «Ça fera assurément partie des négos. Je suis curieux de l'allure que vont prendre les discussions.»

  • La taxe de luxe
Le seuil est passé de 148 millions $ en 2007 à 178 millions $ quatre ans plus tard. En 2013, il a été haussé à 189 millions $. Il n'a pas bougé depuis. L'industrie empoche davantage et le salaire moyen a grimpé de plus ou moins 40 % depuis 2007, alors que le seuil a augmenté d'environ 28 %. Cela semble avoir limité les élans de la plupart des équipes de gros marché. «Nous sortions d'une période très difficile avec la récession de 2008-09», a affirmé Clark. «Comme l'industrie continue de croître, le seuil de la taxe devrait aussi croître.»

  • Réduire le calendrier
«Nous avons eu des conversations dans le passé lié à la durée de la saison et elles n'ont mené nulle part. J'ignore si ce sera le cas cette fois.»

  • La baisse offensive
«C'est cyclique», note Clarke. Doit-on élargir la zone de prise pour relancer l'offensive? «Vous devez être très prudent avant d'intervenir sur quelque chose qui finit par s'ajuster d'elle-même au fil des années.»

  • Les espoirs
Certains espoirs semblent gardés dans les mineures strictement pour retarder leur accès à l'arbitrage et à l'autonomie. «Ce serait bien si on pouvait assumer que chaque décision du genre est simplement reliée au développement du joueur», a souhaité Clark. «Je ne suis pas dans le vestiaire de chaque équipe pour savoir avec certitude si c'est le cas ou pas.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer