Alexei Bell tente sa chance dans les majeures

Alexei Bell, qui a souvent été incommodé par... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Alexei Bell, qui a souvent été incommodé par des blessures, n'aura joué qu'une saison à Québec. Le voltigeur a conservé une moyenne offensive de ,317 en 59 matchs (224 présences), avec 14 doubles, 2 triples, 2 circuits, 23 points produits et 11 buts volés.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tel qu'il le confiait au Soleil à la veille de son départ pour Cuba à la fin de la dernière saison avec les Capitales de Québec, le voltigeur Alexei Bell a obtenu le feu vert de son gouvernement afin de participer à un camp d'essai à l'extérieur du pays dans l'espoir de signer un contrat avec une équipe du baseball majeur.

Dévoilée par l'un des plus importants quotidiens de langue espagnole aux États-Unis et reprise par le site mlb.com, la nouvelle précise que Bell s'entraîne présentement dans un endroit secret en prévision d'une démonstration de son potentiel devant des dépisteurs dans deux ou trois semaines.

«À mon retour [à Cuba], mon plan est de demander aux autorités de me libérer de mes obligations envers le baseball afin d'explorer d'autres avenues. Mon plan est de pouvoir sortir légalement du pays avec ma famille, et après, Dieu seul sait où je pourrais jouer», nous disait Bell au terme de son unique saison dans la ligue Can-Am.

En 2015, le voltigeur de 32 ans faisait partie de l'historique quatuor cubain à avoir obtenu la permission de jouer en Amérique du Nord. Présenté comme un joueur explosif, mais propice aux blessures, il a conservé une moyenne offensive de ,317 en 59 matchs (224 présences), avec 14 doubles, deux triples, deux circuits, 23 points produits et 11 buts volés. Il a effectivement été incommodé par diverses blessures, notamment à une cuisse et à un pouce.

«Pourquoi lui et non pas Kalian Sams [joueur de l'année chez les Capitales]? Les équipes du baseball majeur seront peut-être curieuses comme on l'a été, et je lui souhaite bonne chance, mais à mon avis il n'en a pas assez fait dans la ligue Can-Am pour cela», confiait jeudi le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, qui revient d'un séjour à Cuba.

Là-bas, il a présenté aux autorités une liste de joueurs cubains qu'il aimerait aligner l'été prochain et sur laquelle le nom de Bell... n'apparaît pas!

Le temps presse

Le frappeur droitier traîne toutefois une feuille de route impressionnante dans le baseball cubain et international. Mais à 32 ans, le temps presse pour le champion frappeur et joueur le plus utile du tournoi olympique de 2008, à Pékin. Il a connu sa saison la plus productive de la Serie Nacional en 2007 avec une moyenne de ,355, 31 circuits, 111 points produits et 25 buts volés.

«Il a du vécu sur la scène mondiale. S'il signait un contrat, il ne pourrait pas rester dans les ligues mineures longtemps. En santé, il y a quelques années, j'aurais dit qu'il était de calibre pour les majeures. En début de saison, l'an passé, il a montré quelques flashs d'un joueur d'impact, mais il a été rattrapé par les blessures et ce fut difficile pour lui de jouer tous les jours. S'il se présente en bonne forme à son camp d'essai, peut-être pourrait-il convaincre quelqu'un. La bonne nouvelle, c'est qu'il est parti légalement et qu'il pourra retourner chez lui si ça ne fonctionne pas. Il a été loyal à son pays toute sa carrière et son pays l'est aussi envers lui», ajoutait Scalabrini.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer