Déçu, Pete Rose garde espoir pour le Temple

L'ancien champion frappeur de la Ligue Nationale de... (AP, Mark J. Terrill)

Agrandir

L'ancien champion frappeur de la Ligue Nationale de baseball, Pete Rose, est apparu contrit mardi, mais d'assez bonne humeur dans ses premières réactions à la décision prise, lundi, par le commissaire Rob Manfred, de rejeter sa demande de réinsertion.

AP, Mark J. Terrill

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Las Vegas

Pete Rose insiste pour dire qu'il a changé, même s'il aime encore parier sur un match de baseball à l'occasion. Le meneur de l'histoire pour les coups sûrs s'est dit déçu de ne pas être réintégré au baseball, tout en gardant espoir d'être un jour intronisé au Temple de la renommée.

«Ce serait plaisant d'avoir cette opportunité», a dit l'homme de 74 ans lors d'une conférence de presse à son restaurant du «Strip» de Las Vegas, mardi.

Rose a dit qu'il est désolé au sujet de ses erreurs du passé, qui incluent d'avoir parié sur des matchs des Reds de Cincinnati quand il jouait encore avec eux.

Rose croit que Rob Manfred fera de l'excellent boulot en tant que commisssaire, mais qu'il avait une tâche ingrate en devant statuer sur lui, 26 ans après qu'on l'eut banni à vie.

«Je suis un bon gars»

Il a reconnu que sa rencontre avec Manfred aurait pu mieux se passer, plus tôt cette année. Il a d'abord nié qu'il pariait encore sur le baseball, pour ensuite admettre que c'était le cas. «Bien honnêtement, je suis un bon gars, a dit Rose. J'ai essayé d'être le plus honnête possible avec le commissaire, mais j'ai fait des erreurs et je les ai clarifiées. Il reste que j'ai un peu paniqué en répondant à certaines questions.»

Rose est apparu contrit, mais assez de bonne humeur dans ses premières réactions à la décision prise, lundi, par Manfred, qui a rejeté sa demande de réinsertion.

Il a refusé de s'engager dans le débat portant sur ouvrir ou non les portes du Temple à des joueurs liés aux stéroïdes, quand cela est interdit si on est sur la liste d'exclusion permanente. Cette liste contient un seul nom d'une personne encore en vie, le sien.

Rose n'a pas davantage commenté ce qui peut être vu comme une contradiction : qu'une partie de la décision de Manfred vient du fait qu'il parie encore sur le baseball, alors que les grandes ligues font affaire avec un site Internet comme DraftKings.

Rose a été la recrue de l'année de la Ligue nationale en 1963 ainsi que le joueur le plus utile, 10 ans plus tard. Il a aussi été le joueur le plus utile en Série mondiale, en 1975.

Trois fois le champion frappeur de la Nationale, il a cogné 4256 coups sûrs de 1963 à 1986, délogeant la marque de 4191 de Ty Cobb, établie de 1905 à 1928.

«Faites-lui une place»

La conférence de presse de mardi se déroulait sur un patio à l'extérieur, devant quelques centaines de supporteurs. À un certain moment, la foule a scandé «Faites-lui une place, faites-lui une place [au Temple]», ce qui a illuminé le visage de Rose d'un large sourire.

En août 1989, Rose a accepté d'être banni à vie après qu'une enquête de l'avocat John Dowd, mandaté par les grandes ligues, eut révélé qu'il avait souvent parié sur une victoire des Reds quand il jouait pour eux ou les géraient, de 1985 à 1987.

Le fait d'être banni interdit à Rose de travailler pour un club des majeures ou une filiale, mais il peut faire des apparitions en obtenant l'accord de Manfred. Il peut travailler pour une tierce partie comme le réseau de télé Fox, pour qui Rose a agi comme analyste, cette année. «Je suis en contrôle de ma vie aujourd'hui, a dit Rose. Je regarde du baseball, je travaille avec Fox et je parle de baseball avec tous ceux qui veulent en parler avec moi.»

Pas toujours en contrôle

Rose a reconnu qu'il n'a pas toujours été autant en contrôle, incluant une période où il pariait beaucoup trop, à la fin des années 80. Le natif de Cincinnati aime encore miser, mais ce ne sont pas de gros montants et cela est tout à fait légal dans sa ville adoptive, Las Vegas.

Rose est serein face à la décision de Manfred, mais il souhaite encore renouer avec le baseball, la passion sportive de sa vie. «Tout ce que je souhaite à l'avenir est d'être vu comme un ami du baseball, a dit Rose. Je veux pouvoir dire que je ne suis pas laissé à l'écart. J'ai des petits-enfants, et ils veulent que leur grand-papa soit associé au baseball.»

Il n'est pas quelqu'un de compliqué, selon ses dires. «Je suis un joueur de baseball. Je suis un gars de baseball, a-t-il dit. Ça ne changera jamais.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer