Le flair de Jim Stevenson

En 2015, Dallas Keuchel a présenté une fiche... (Archives AP)

Agrandir

En 2015, Dallas Keuchel a présenté une fiche de 20-8 et une moyenne de points mérités de 2,48, des statistiques qui lui ont permis de mettre la main sur le trophée Cy Young dans l'Américaine.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

De Cliff Lee à Clayton Kershaw, le dépisteur Jim Stevenson a vu sa part de joueurs talentueux au fil des ans. La liste inclut Dallas Keuchel.

Stevenson avait remarqué l'artilleur gaucher à l'Université de l'Arkansas, et il a convaincu les Astros de Houston de le sélectionner au septième tour du repêchage amateur de 2009. «En lui, j'ai vu Tom Glavine et d'autres lanceurs gauchers, comme Mark Buehrle», a raconté le Canadien de 52 ans. «Vous savez, il a même un peu de Cliff Lee en lui.»

Le pressentiment de Stevenson s'est avéré judicieux. En 2015, Keuchel a présenté une fiche de 20-8 et une moyenne de points mérités de 2,48, des statistiques qui lui ont permis de mettre la main sur le trophée Cy Young dans l'Américaine.

Lors du repêchage de 2009, Bobby Heck a fait confiance au pressentiment de Stevenson pour repêcher Keuchel au 221e rang, même s'il ne l'avait jamais vu à l'oeuvre, un phénomène rare parmi les directeurs du recrutement. «De toute évidence, nous aurions dû le choisir plus tôt. Si nous avions utilisé notre premier choix pour le sélectionner, j'aurais été la cible d'intenses critiques. J'imagine que j'ai l'air pas mal intelligent, aujourd'hui!»

Et Stevenson n'est pas étranger au lauréat du même honneur dans la Nationale, Jake Arrieta. Il l'avait sélectionné des rangs collégiaux lorsqu'il agissait à titre de dépisteur pour les Brewers de Milwaukee. Mais il n'a pas été aussi fortuné, Arrieta ayant décidé de se joindre à l'Université Texas Christian plutôt que de signer un contrat des majeures.

«Pour moi, il s'agit toujours d'un bel honneur de dire que j'ai sélectionné ces deux jeunes joueurs à une certaine époque», a déclaré Stevenson. «J'imagine que j'étais légèrement avant mon temps au sujet d'Arrieta.»

Après avoir grandi à Toronto, Stevenson a pris la direction des États-Unis après avoir fréquenté l'école secondaire. Après un bref séjour à l'Université du Mississippi, il est revenu au pays et a porté les couleurs de l'équipe de hockey de l'Université Concordia. Dépisteur avec les Indians de Cleveland en 1993, il s'est joint aux Brewers en 2001 et aux Astros, en 2007. Il vit à Tulsa, en Oklahoma.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer