• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Voyageurs de Saguenay: la nomination de Martin Pouliot «anachronique» 

Voyageurs de Saguenay: la nomination de Martin Pouliot «anachronique»

«Je ne voulais pas coacher ailleurs qu'à Saguenay»,... (Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

«Je ne voulais pas coacher ailleurs qu'à Saguenay», a affirmé Martin Pouliot lors de la conférence de presse des Voyageurs le confirmant dans ses nouvelles fonctions.

Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La nomination de Martin Pouliot à la tête des Voyageurs de Saguenay, officialisée mardi, relève de l'«anachronisme», selon le nouveau gérant des Castors CDE de Charlesbourg, Jean-Nicolas Blanchet. Ce dernier a aussi révélé que Pouliot a tenté d'implanter une troisième équipe de baseball junior dans la région de Québec.

«Je ne suis pas sûr que ce soit un personnage qui cadre avec le baseball amateur d'aujourd'hui», a lancé Blanchet, qui a joué à Charlesbourg quand Pouliot dirigeait les Diamants de Québec. «Le baseball a beaucoup changé. J'ai hâte de voir. [...] Ça va donner des étincelles, c'est certain.»

Pouliot n'a pas été gérant dans la Ligue de baseball junior élite depuis huit ans. Blanchet croit que ses méthodes ne seront plus au diapason de la nouvelle génération de joueurs, fort différente de l'ancienne.

Le nouveau patron des Castors s'est dit heureux que quelqu'un donne une chance à l'ancien gérant des Alouettes de Charlesbourg (1993 à 1999) et des Diamants (2000 à 2007), «même s'il a essayé de partir une troisième équipe dans la région de Québec».

Interrogé quelques heures après la conférence de presse annonçant son arrivée à Saguenay, Pouliot a confirmé avoir voulu créer une nouvelle formation. «J'avais amorcé des pourparlers», a dit l'homme de baseball de 47 ans. «Je pense qu'il y a un bassin assez grand de joueurs talentueux pour avoir trois équipes. Je me serais peut-être fait mettre des bâtons dans les roues, mais je pense que ça aurait fonctionné.» Maintenant qu'il est un Voyageurs, Pouliot abandonne ce projet.

Quant aux commentaires de Blanchet sur son style de coaching, il a eu cette réplique : «Je vais essayer de rester loin des petites guéguerres. [...] Il a le droit à son opinion. Chacun a son style. J'ai hâte de voir c'est quoi le sien», a-t-il affirmé, une référence au manque d'expérience de Blanchet comme gérant à ce niveau.

«Le même esprit»

Blanchet a été nommé à son poste lundi. Adjoint de son meilleur ami Dave Dufour depuis trois saisons chez les Castors, il a aussi porté leurs couleurs de 2006 à 2010, alors que l'équipe s'appelait encore Alouettes. «On voulait garder le même esprit», a dit Blanchet de sa promotion. «Je n'ai aucun doute que je suis capable de remplacer Dave.»

Les Castors ont donc choisi la continuité, même si Dufour et Blanchet ont des personnalités différentes. «Dave, c'est un sage. Moi, je suis un peu plus malcommode», a indiqué le gérant de 27 ans, qui est aussi journaliste au Journal de Québec. «Je suis plus émotif que lui. On se complétait bien.»

Blanchet estime que ses nouvelles tâches impliquent surtout d'entretenir une relation plus étroite avec ses joueurs, de jeunes adultes qui choisissent le baseball au détriment d'une vie sociale plus active. 

Quant à Dufour, aux commandes des Castors depuis 2013, il s'est trouvé un emploi à l'Académie de baseball du Canada, à Montréal, où il rejoindra l'ancien gérant des Voyageurs, Robert Fatal, celui-là même que Pouliot remplace.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer