La fin du rêve pour les Blue Jays

Lorenzo Cain célèbre avec les partisans des Royals... (AP, Jae C. Hong)

Agrandir

Lorenzo Cain célèbre avec les partisans des Royals après avoir croisé le marbre en huitième manche pour donner les devants 4-3 à Kansas City.

AP, Jae C. Hong

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
KANSAS CITY

La belle aventure des Blue Jays de Toronto est terminée. Ils se sont toutefois battus jusqu'à la toute fin du sixième match de la série de championnat de la Ligue américaine avant de voir les Royals l'emporter 4-3, vendredi à Kansas City.

Après une interruption causée par la pluie en huitième manche, un simple d'Eric Hosmer a poussé Lorenzo Cain au marbre avec ce qui devait éventuellement devenir le point vainqueur. À leur tour au bâton, les Jays ont menacé en plaçant un homme au troisième coussin sans aucun retrait. Le releveur Wade Davis s'est toutefois tiré d'impasse en retirant sur des prises Dioner Navarro et Ben Revere et en forçant Josh Donaldson à frapper un roulant inoffensif.  

Ben Zobrist et Mike Moustakas avaient donné les devants 2-0 aux Royals avec des circuits dans les deux premières manches. Jose Bautista a grugé un point à cette avance en quatrième, à l'aide d'un retentissant coup de canon.

Les Royals ont ensuite repris deux points de priorité en septième avec un simple opportun d'Alex Rios. Bautista a toutefois nivelé les chances en début de huitième avec son deuxième circuit de la rencontre. Il l'a cogné après un simple à l'avant-champ de Ben Revere.

David Price a permis trois points et cinq coups sûrs en six manches et deux tiers. Il a retiré huit frappeurs au bâton et a concédé un seul but sur balles.

Yordano Ventura a donné un point et quatre coups sûrs en cinq manches et un tiers. Il a disposé de cinq frappeurs sur des prises et a permis deux buts sur balles.

Rendez-vous

avec les Mets

Parmi ceux qui ont suivi le match attentivement, parions qu'il y avait plusieurs joueurs des Mets de New York. Ceux-ci ont rendez-vous mardi avec les Royals pour le début de la Série mondiale à Kansas City.

Ayant balayé les Cubs de Chicago en série de championnat de la Ligue nationale, le joueur de deuxième but Daniel Murphy et compagnie patientent depuis mercredi pour connaître l'identité de leurs adversaires. Avec l'élan implacable qu'ils avaient, ils auraient bien voulu rejouer sans tarder, plutôt que d'avoir cinq jours de congé.

Le gérant des New-Yorkais, Terry Collins, voit quand même du positif dans cette longue pause forcée. «Nos lanceurs vont apprécier le répit. Ils ont été très sollicités, alors je suis bien content qu'on puisse avoir une bonne pause à ce niveau-là.»

Il reste qu'un gain des Royals face aux Jays, vendredi, était souhaitable pour les Mets. Les deux dernières fois en effet où un club qui a atteint la Série mondiale par balayage s'est mesuré à un club qui a eu besoin de sept matchs, l'équipe bien reposée (peut-être trop?) a vu l'autre sortir les balais : les Red Sox ont joué le tour au Colorado en 2007, puis les Giants ont servi la même médecine aux Tigers en 2012.

Les Mets ont tenu un entraînement optionnel au Citi Field, vendredi. Environ la moitié de l'équipe y était. «L'intensité va augmenter à compter de la fin de semaine», a assuré Collins. «J'ai donné une journée de congé à certains gars pour que tout le monde soit frais et dispos dès samedi.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer