Estrada et les Blue Jays sauvent leur peau

Surprenant héros, le droitier Marco Estrada a accordé... (PC, Nathan Denette)

Agrandir

Surprenant héros, le droitier Marco Estrada a accordé seulement un point, trois coups sûrs et un but sur balles en sept manches et deux tiers, mercredi, s'assurant que la série retourne à Kansas City.

PC, Nathan Denette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
Toronto

Au lendemain d'une gênante défaite de 14-2, les Blue Jays avaient besoin d'une bonne performance de Marco Estrada pour demeurer en vie. Le droitier de 32 ans ne les a pas déçus et Toronto l'a emporté 7-1 contre les Royals de Kansas City, mercredi.

Estrada a été brillant en limitant les frappeurs adverses à trois coups sûrs en sept manches et deux tiers. «Il est certainement un des joueurs qui nous a transportés», a dit le gérant John Gibbons. «Il maîtrise parfaitement son art. Ce n'est pas toujours joli, mais il est excellent.»

Estrada avait aussi permis aux Blue Jays d'éviter l'élimination lors du troisième match de leur série de section face aux Rangers du Texas, concédant un seul point en six manches et un tiers. Il s'agissait alors du premier pas des Blue Jays vers la victoire dans la série au meilleur de cinq parties après avoir accusé un retard de 0-2.

Mercredi, Estrada a encore une fois été à son meilleur avec son équipe au bord du gouffre, retirant les neuf premiers frappeurs des Royals dans l'ordre. Puisqu'un double jeu a effacé un simple en quatrième manche, il avait affronté le minimum de 18 frappeurs lors des six premières manches.

«J'étais gonflé à bloc», a raconté Estrada. La dernière fois [face aux Rangers], j'étais calme et je voulais simplement faire mon travail. Cette fois-ci, j'avais le même état d'esprit, mais les partisans m'ont donné des montées d'adrénaline et j'ai eu un peu plus de plaisir.»

Un but sur balles après deux retraits en septième a été la seule autre tache à son dossier lors des sept premières manches. Il a reçu une ovation monstre en huitième manche quand il a été remplacé après avoir accordé un circuit en solo à Salvador Perez et un simple à Alex Gordon après deux retraits.

«Il a simplement été spectaculaire», a dit le gérant des Royals, Ned Yost.

Le partant des Royals Edinson Volquez, qui avait été efficace lors du premier match afin de vaincre Estrada, a bien commencé son duel en retirant 15 des 18 premiers frappeurs qu'il a affrontés. Les choses se sont compliquées en sixième, quand il a accordé trois buts sur balles et a atteint un frappeur sans jamais retirer d'adversaires.

Coup sûr important

La table était donc mise pour Troy Tulowitzki. Toujours ralenti par une blessure à l'épaule, il affichait une moyenne de ,194 (7 en 36) lors des séries avant la rencontre. Malgré la douleur, il a réussi un autre coup sûr important pour les Jays.

«C'est un sport difficile et vous connaissez parfois des mauvaises séquences, mais parfois vous enchaînez les bons élans», a déclaré le joueur d'arrêt-court. «J'ai récemment recommencé à bien cogner la balle.»

Tulowitzki a produit sept points depuis le début de la série de championnat et ses 11 points produits depuis le début des éliminatoires le placent au deuxième rang dans l'histoire de l'équipe pour le plus de points produits lors du même passage en éliminatoires. Paul Molitor avait produit 13 points pour les Jays lors des séries en 1993.

Chris Colabello avait ouvert la marque en deuxième manche avec un circuit en solo, semant l'hystérie dans la foule de 49 325 spectateurs au Rogers Centre.

Les Royals seront toutefois de retour devant leurs partisans pour le reste de la série, qu'ils mènent 3-2. Le match no 6 aura lieu vendredi  (20 h) au Kauffman Stadium. David Price (18-5) devrait être au monticule pour les Jays. Yordano Ventura (13-8) serait le choix des Royals.

Les Mets en Série mondiale

Jeurys Familia et Travis d'Arnaud célèbrent après la... (AP, Nam Y. Huh) - image 3.0

Agrandir

Jeurys Familia et Travis d'Arnaud célèbrent après la victoire de 8-3 des Mets sur les Cubs, leur permettant ainsi d'accéder à la Série mondiale.

AP, Nam Y. Huh

À la recherche d'une première participation à la Série mondiale en 70 ans, les Cubs devront encore patienter... Les Mets ont en effet complété leur balayage, mercredi à Chicago, grâce à une victoire de 8-3. Daniel Murphy en a profité pour écrire son nom dans le livre des records du baseball majeur en cognant un circuit dans un sixième match éliminatoire consécutif.

À la huitième manche, le joueur de deuxième but des Mets a expédié l'offrande du releveur Fernando Rodney dans les estrades pour porter la marque 8-1. La veille, Murphy avait rejoint Carlos Beltran, qui détenait la marque de cinq circuits lors de cinq matchs consécutifs en séries. Il avait établi ce record en 2004 alors qu'il s'alignait avec les Astros de Houston. Il s'agissait du septième circuit de Murphy depuis le début des séries. Il en a notamment frappé contre Clayton Kershaw et Zach Greinke, des Dodgers de Los Angeles, ainsi que Jon Lester et Jake Arrieta, des Cubs.  AVEC AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer