Les Jays frappent tôt

Kevin Pillar glisse au marbre en évitant le... (La Presse Canadienne, Nathan Denette)

Agrandir

Kevin Pillar glisse au marbre en évitant le gant du receveur Salvador Perez des Royals de Kansas City en deuxième manche. Les Blue Jays ont malmené le lanceur partant des Royals, Johnny Cueto (à droite), en inscrivant huit points à ses dépens, tôt dans le match.

La Presse Canadienne, Nathan Denette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Troy Tulowitzki a frappé un circuit de trois points et les Blue Jays de Toronto ont prévalu 11-8 face à Kansas City, lundi soir, réduisant ainsi l'avance des Royals à 2-1 dans la série de championnat de l'Américaine.

 

Le joueur d'arrêt-court des Blue Jays a cogné la balle au-delà du champ centre en troisième manche, plaçant alors Toronto aux commandes 6-2. Tulowitzki a été accueilli au marbre par Edwin Encarnacion et Chris Colabello, qui avaient obtenu un simple et un but sur balles, respectivement.

C'était le deuxième circuit de «Tulo» lors des présentes séries, après sa longue balle de deux points dans le troisième match contre les Rangers du Texas.

Après le circuit de trois points, Russell Martin a soutiré un but sur balles avant de marquer sur un double de Kevin Pillar. Cela a mis fin à la soirée du lanceur Johnny Cueto, qui a permis sept points, six coups sûrs et quatre buts sur balles en seulement deux manches. Le releveur Kris Medlen a obtenu deux retraits, mais Josh Donaldson a ensuite cogné un circuit de deux points.

Ryan Goins a ajouté un circuit en solo pour les Jays, qui auront la chance de créer l'impasse dans la série mardi au Rogers Centre. Les lanceurs partants seront Chris Young et R.A. Dickey.

Marcus Stroman a donné quatre points et 11 coups sûrs en six manches et un tiers, retirant un frappeur au bâton. Il a accordé un but sur balles et effectué un mauvais lancer, cette dernière bourde coûtant un point.

Jose Bautista a célébré ses 35 ans avec une victoire des siens et un simple opportun, produisant ainsi le 11e point des Blue Jays.

Les Royals ont vendu chèrement leur peau avec une poussée de quatre points en neuvième, incluant deux sur un circuit de Kendrys Morales. 

Début difficile

Les Jays menaient 9-2 après trois manches, mais le début de match a été difficile pour les hommes de John Gibbons. Alcides Escobar a obtenu un triple comme premier frappeur du match. Sa frappe au champ droit n'a pu être captée par Bautista, qui a plongé en vain, et Ben Zobrist n'a pas tardé à donner l'avance aux Royals avec un roulant au deuxième coussin.

Les Jays se sont toutefois regroupés en deuxième. Tulowitzki a frappé un simple, puis Martin a été atteint. Un optionnel de Pillar a placé des coureurs aux extrémités, puis Goins a livré la marchandise avec un simple de deux points, au champ opposé. Une belle glissade de Pillar lui a valu d'être sauf de justesse. Goins, qui avait filé jusqu'au deuxième but sur le relais, est ensuite venu marquer sur le simple de Donaldson, doublant ainsi la priorité des Jays.

Les Royals ont réduit l'avance torontoise à 3-2 en début de troisième, à l'aide d'un optionnel d'Eric Hosmer. Zobrist a croisé le marbre, lui qui avait raté de peu un circuit pour se contenter d'un double au champ centre, quelques minutes plus tôt.

Les canettes remplacent le plastique

Les partisans des Blue Jays installés au niveau 500 des gradins du Rogers Centre, lundi soir, ont dû se contenter de boire leur boisson de prédilection dans des verres de plastique plutôt que dans les canettes de bière traditionnellement vendues lors des rencontres des Jays. Une situation rendue nécessaire après les incidents qui ont marqué le dernier match de la série opposant Toronto au Texas, la semaine dernière. À la suite d'une décision controversée des arbitres, plusieurs amateurs avaient inondé le terrain d'objets de toutes sortes, dont des cannettes. Un homme de 33 ans, Albert Grummitt, a même été arrêté par les policiers et accusé de méfait après qu'un bébé eut été aspergé de bière. Il a depuis été relâché, mais doit comparaître en cour le 24 novembre. Après les incidents, les dirigeants du baseball majeur avaient annoncé qu'ils allaient améliorer le plan de sécurité au Rogers Centre pour le reste des séries ayant lieu à Toronto.  

Pas de temps pour les élections

Le receveur Russell Martin et le voltigeur Dalton Pompey sont les deux seuls Canadiens au sein de l'alignement des Blue Jays. Martin n'a pas voulu se prononcer sur les élections fédérales lorsqu'on a abordé le sujet avec lui, dimanche, tandis que Pompey a simplement reconnu qu'il n'avait jamais exercé son droit de vote. Âgé de 22 ans, ce ne sont que les deuxièmes élections fédérales pour lesquelles Pompey était admissible. En 2011, Stephen Harper avait formé un gouvernement conservateur majoritaire. Quant au joueur de deuxième Ryan Goins, originaire du Texas, il n'a pas porté beaucoup d'attention à ce qui se passait pendant la campagne. «Je suis informé par tous les dépliants que l'on glisse sous la porte de mon condo depuis quelques mois, a-t-il déclaré. C'est la seule raison pour laquelle je connais quelques noms de candidats. Mais je ne savais même pas que c'était jour d'élection, lundi.» De son côté, le releveur Liam Hendriks, un Australien, ne s'est pas tenu informé de se qui se tramait pendant la campagne, même si sa conjointe est originaire de Québec. «Nous ne demeurons pas au Canada pendant la saison morte, a-t-il expliqué. Ma femme regarde ça un peu, mais ce n'est pas notre plus grande préoccupation parce que nous ne vivons pas ici», a-t-il ajouté.

Les chefs et le Rogers Centre

Le gérant des Blue Jays John Gibbons a rencontré Stephen Harper quand le chef des conservateurs a assisté à un match opposant son club aux Indians de Cleveland au début de septembre. À l'époque, Gibbons avait dit aux journalistes que Harper était «un bon gars». Justin Trudeau et Tom Mulcair ont eux aussi assisté à des matchs des Blue Jays pendant l'été, mais  après avoir vu la formation torontoise s'incliner lors de chacune de leurs visites, les chefs des trois partis se sont entendus pour se tenir bien loin du Rogers Centre pendant que l'équipe tentait de remporter son premier titre de division depuis 1993.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer